Il n'y a pas de mauvaises lectures

samedi, août 23, 2014


Les livres occupent une place inestimable dans ma vie. Je l'avoue, ça me coûte très cher. Entre un nouveau chandail et un livre, je n'hésite pas une seconde: je choisis le livre.

C'est en cherchant de vieilles photos dans une boîte au sous-sol que je suis tombée sur les premiers vrais romans que j'ai lus. Des livres sans images! Les baby-sitters... Quelle collection! C'était mal écrit, truffé de bons sentiments et de lieux communs, mais dieu que j'aimais ça! Il faut dire que je n'avais rien d'autre sous la main. Entre le Clin d'oeil de ma soeur, le Croc de mon frère, le Allô Police de mon père et Le Lundi de ma mère, disons que je n'avais pas l'embarras du choix... 

Puis il y a eu une rencontre déterminante, un garçon qui m'inspirait et que je croyais aimer. Il avait 19 ans, j'en avais 14. Et il lisait Camus. Je voulais l'impressionner, qu'il remarque ma maturité. Je suis allée à la librairie acheter La peste. Je m'y suis plongée et ça a été un électrochoc. La profondeur, la richesse de l'intrigue, la qualité de l'écriture... Je n'avais jamais rien lu de tel.

Depuis, j'ai oublié le garçon, mais je n'oublierai jamais que c'est grâce à lui que je suis entrée dans le grand monde des livres. 

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de mauvaises lectures!

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  1. Bonjour
    Suite à ta visite sur ma passerelle, je découvre ton blog.
    La réponse à ma question est donc peut-être ailleurs : as-tu lu ce livre sorti en 2014 me semble-t-il et "prolongeant" le roman de Camus "La peste" ? (je n'en retrouve plus le titre).
    Je ne l'ai pas lu mais quand je tomberai dessus, je crois que je relirai La peste et celui-là dans la foulée. J'ai lu La peste il y a longtemps et le redécouvrirai bien volontiers aujourd'hui.
    A +. Je continue ma visite ...

    RépondreSupprimer
  2. Tu dois parler de Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud. Non, pas lu encore. Mais il me tente beaucoup. Bonne visite!

    RépondreSupprimer
  3. Les premiers ''kicks'' de jeunesse s'oublient vite alors que le premier coup de foudre littéraire c'est à la vie ;-)

    Belle journée

    RépondreSupprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·