Le samedi, c'est jeunesse!

lundi, octobre 27, 2014


Les socquettes blanches, c'est l'histoire de deux bandes rivales dans la France de l'après-guerreIl y a la bande des socquettes blanches, constituée de petites filles modèles qui s'appellent toutes Thérèse. Catholiques issues de la bourgeoisie, elles ont la bénédiction du curé de la paroisse. La bande des chats crevés comprend des durs à cuire: plusieurs garçons et une fille garçon manqué. Leur sport favori? Jouer à la guerre, poursuivre les chats et... attaquer les socquettes blanches.

Les deux bandes ont décidé de se livrer une guerre sans merci. Ils s'observent en chiens de faïence jusqu'au jour où un promoteur immobilier menace de détruire leurs repères. Ils décident alors de faire une trêve, de se serrer les coudes et d'unir leur colère contre les promoteurs véreux.

C'est drôle et très bien amené. L'alternance des personnages dans le découpage du récit est particulièrement savoureuse. Les illustrations rétro d'Alexandra Pichard se prêtent à merveille à cette délicieuse ambiance que Vincent Cuvellier décrit si bien. La trichromie offre un effet drapeau français pertinent. Les jeunes lecteurs d'ici (9 à 14 ans, suggère l'éditeur) auront besoin d'un cours 101 de terminologie et de culture française, car c'est très très français... Léa a bien aimé, mais a échappé plein de subtilités et de références cultuelles. Elle, De Gaulle et les curés, ça ne lui dit rien! Ses yeux ont cependant été ravis. Pour ma part, je me suis régalée!


Les socquettes blanches, Vincent Cuvellier (texte) et Alexandra Pichard (illustrations), Gallimard Jeunesse, 36 pages, 2013.
★★

laissez-vous tenter

0 commentaires

· archives ·

· visites ·