Direction Saint-Creux-des-Meuh-Meuh · Sandra Dussault

samedi, décembre 06, 2014

Johan Veilleux, 15 ans, n'a pas une vie facile. Sa mère est morte en le mettant au monde. Depuis, son père boit pour engourdir sa peine. Trop laissé à lui-même, il est dans la mire de la DPJ.

Johan se retrouve parachuté en campagne, sur une ferme, chez les Boswell. Dans sa famille d'accueil, tenue par Marie la naine et Hubert le géant barbu, il fait la connaissance des autres pensionnaires de la maison: Fred, un grand baraqué au cœur tendre, Élie, un jeune gringalet hyperactif, Jean-Guy, un autiste enfermé dans son monde et Charlaine, une air bête permanente qui faire battre son coeur.


Même s'il lui arrive de s'ennuyer de sa console de jeux et de son ordinateur, l'atmosphère sombre du 4 ½ où il vivait avec son père peut difficilement rivaliser avec les baignades au ruisseau, les promenades en VTT et les balades sur le dos du cheval qu'il a appris à aimer. Johan se lie d'amitié avec les autres pensionnaires, jusqu'à ce que l'arrivée de Jacob vienne bouleverser l'équilibre qui s'était crée dans la vie de Johan. C'est alors qu'un tragique événement survient. La vie de Johan devra encore une fois prendra un nouveau tournant.

De Sandra Dussault, j'ai lu Course, amour et raviolis, que j'ai beaucoup beaucoup aimé. Direction Saint-Creux des Meuh-Meuh est son troisième roman. Le style de Sandra Dussault est incisif, l'écriture est fluide, sans longues descriptions. Les failles et les fêlures de l'adolescence sont bien dépeintes. L'humour donne du souffle au roman, prend par la main ces vies déglinguées et leur permet de continuer à vivre sur le fil ténu de l'espoir. Il y est question d'estime de soi, de différence et d'intégration, mais en surface. Le tout est développé de façon un peu trop expéditive à mon goût, sans grande profondeur. Un agréable moment de lecture, sans plus. J'avais surtout trop d'attentes.

Les illustrations de Maxime Archambault qui parsèment le texte agrémentent la lecture, apportant une touche d'originalité à l'ensemble.

Direction Saint-Creux-des-Meuh-Meuh, Sandra Dussault, Québec-Amérique, 233 pages, 2014.   

laissez-vous tenter

2 commentaires

  1. J'adore la couverture et le titre qui du coup pousse ma curiosité.
    Je note !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, note! Voilà une auteure à découvrir, pour son originalité et son accessibilité.

      Supprimer

· archives ·

· visites ·