Facebook: une religion?

dimanche, mars 01, 2015


Hier, on soulignait la Journée mondiale sans Facebook. 1,23 milliard. C'est le nombre de gens dans le monde qui ont un profil Facebook. Pour être dans le coup, aujourd'hui, il faut aussi être sur Facebook et, tant qu'à faire, sur Twitter, sur google+, LinkedIn, Pinterest, Tumblr, Instagram et flickr. On clique sur «j'aime» ici, on twitte par là. Puis on lance nos propres actualités: on présente sa dernière recette de soupe, on vend du linge, on s'expose sur la plage, on donne son avis sur le dernier film qu'on a vu et on commente le dernier spectacle auquel on a assisté. Et si on lit, on en parle.

Bon, c'est bien beau tout ça. Mais ça sert à quoi? Et ça intéresse qui? Surtout, ça nécessite un temps fou. D'écrire. Et de suivre ses «amis».

J'ai crée un blog littéraire l'été dernier. Plusieurs me suivez et m'écrivez. J'ai un compte Facebook, mais je n'y suis allée que quelques fois, davantage pour fouiner que pour actualiser mon profil. Si je boude Facebook, ce n'est pas par snobisme. C'est faute de temps. Aussi, je m'interroge: comment faites-vous, collègues et amis blogeuses, pour tout «actualiser»? Pourquoi avez-vous à la fois un blog et un compte Facebook?

Il m'arrive de penser à être active sur Facebook. Je pèse le pour et le contre. Le pour: avoir plus de fidèles (j'imagine), rejoindre plus de gens. Le contre: le temps que cela exige. Le blog m'assure un trafic régulier quand les réseaux sociaux n'apportent qu'un intérêt ponctuel. Mon blog est à mon image, Facebook a sa propre image (c'est plus difficile d'y avoir sa propre couleur).

Je m'interroge: pourquoi avez-vous une page Facebook? Et si vous deviez faire un choix, quel serait-il: blog ou Facebook? Éclairez ma lanterne svp.

laissez-vous tenter

21 commentaires

  1. Je suis arrivée ici via un tweet, je ne connaissais pas du tout ce blog (qui a l'air drôlement bien, au passage !). Il me semble que ça illustre parfaitement pourquoi on a plusieurs canaux de diffusion pour ce qu'on fait : ce sont des réseaux différents, on n'atteint pas forcément le même public. (Après, de là à savoir si ça en vaut vraiment la peine pour le temps qu'on y passe... C'est une autre histoire !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmmm Tu es arrivée ici via un tweet. Comme tu l'écris, ce sont des réseaux différents et on n'atteint pas forcément le même public. Finalement, à la base, la question que je dois me poser, c'est QUI je veux atteindre? Si je reste refermée sur mon blog, sans utiliser les autres réseaux, je me limite en maudit?! Mais d'avoir une centaine de personnes qui me lisent à chaque fois que je publie un post, je devrais être super contente. Surtout pour un blog littéraire. Je cogite là-dessus!

      Supprimer
  2. Pour Facebook, je ne te cacherai pas que j'y songe depuis quelque temps non pour une page personnelle mais pour un peu plus de visibilité concernant mon blogue littéraire. Dans le fond, ce qui me retient c'est que consacrant déjà pas mal de temps à mes blogue et forum littéraires, je me demande si je suis prête à ajouter encore plus de temps face à mon écran d'ordinateur si j'ouvrais un compte Facebook ?
    Hum.... Je ne sais. Cependant ce dont je suis certaine, c'est que je n'abandonnerais ni mon blogue ni mon forum pour un compte Facebook.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Suzanne, on semble en être à peu près au même point de réflexion! Idem pour moi, le blogue reste ma priorité. Je refuse de me disperser uniquement pour avoir plus de visibilité. On ne peut pas être partout à la fois avec la même intensité!

      Supprimer
  3. Le blog d'abord, facebook ensuite, c'est clair! Facebook peut être bien pour les nouvelles, les échanges plus rapides. Mais je poste peu.
    Le blog reste, même sur la durée tu peux consulter d'anciens billets, alors que sur facebook c'est l'actualité qui défile et s'efface des mémoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait que le blog reste est un gros point!

      Supprimer
  4. Bonjour, Pour moi c'est bien d'avoir les deux. Certes on passe plus de temps sur Facebook mais cela touche plus de monde (pour ma part pas pour alimenter ma page mais pour suivre le travail des autres ou découvrir de nouveaux artistes.... J'ai un profil Fb qui me permet de découvrir de nouveaux univers, de suivre plus facilement leur travail. Et aussi parfois (même si c'est rare) qu'un éditeur découvre le mien; des demandes de collaboration me parviennent aussi et c'est chouette. Mon blog n'est pas très visible en plus (je dois le refaire !) Pour les blogs littéraires je trouve que d'être sur Fb est un vrai pont vers le blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ce que je comprends, Catherine, dans ton cas, FB est comme un bottin téléphonique. Intéressant...

      Supprimer
  5. C'est via Fb (grâce à Catherine Latteux) que j'ai découvert ce blog. Par cet exemple et d'autres qui me viennent en mémoire, je pense que Fb est un vecteur de communication plus large que le simple blog. Sur Fb, on donne des infos rapides, sans développer, ce que permet le blogue qui, selon moi, est la vraie vitrine de mon travail. Quant à la page Fb, je suis plus réservée. Autant, il est facile d'attirer des gens sur notre mur, autant c'est difficile de leur faire suivre notre page!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vecteur de communication plus large... C'est clair. Bon, ma balance commence sérieusement à pencher d'un côté!

      Supprimer
  6. Alors, j'ai toujours eu un compte Facebook personnel car j'ai des amis aux quatre coins du monde (j'ai pas mal voyagé ...) donc c'est un bon moyen d'avoir de leurs nouvelles. Mais je ne suis pas accro car impossible de personnaliser cet endroit.

    J'ai créé une page facebook quand j'ai ouvert mon premier blog (pas le littéraire, le plus ancien), j'y vais 5 à 10 minutes par jour - pour publier les liens vers mes chroniques (de mes 2 blogs) et comme Catherine suivre d'autres blogs (littéraires en majorité) et les actualités des maisons d'édition et de musées... Pas vraiment un bottin téléphonique mais une sorte de vecteur..

    Et comme tu as vu, j'ai le plus petit nombre d'abonnés de la terre entière (13 personnes ont "liké" ma page!) donc je ne considère pas que ma page Facebook m'ait attiré de nouveaux lecteurs (qui sont beaucoup plus nombreux sur mes blogs).
    Le choix serait facile pour moi : garder mes blogs !

    Sinon j'utilise Twitter qui m'a sans doute permis d'attirer la plupart de mes lecteurs. Ce média fonctionne nettement mieux.
    J'ai un compte IG mais je l'abonde au compte-goutte et même si tout le monde y a accès je ne parle jamais de mes chroniques, je poste les photos de mon chien et de mes chats ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais hâte d'avoir ton avis. Du coup, entre Twitter et Facebook, mon coeur balance...

      Supprimer
    2. Je te suivrais sur les deux !

      Supprimer
  7. Bonjour , j'arrive via la blogroll d'Enlivrez-vous !
    Blog , sans hésiter !! C'est là qu'on s'exprime via la rédaction d'un joli billet, non ?
    Je suis sur FB en tant que Blogueuse mais attention c'est très additif
    J'ai bcp réduit ma fréquentation . D'autant plus que ce n'est agréable que si tu es d'accord avec ce qui se dit , sinon empoignade assurée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Mior! Le côté addictif me fait peur. Je peux être assez compulsive merci! Déjà avec le blog, ça me prend un temps fou. Avec une page FB, c'est certain, le blog en souffrirait. Pour le moment, j'en suis à la réflexion de continuer le blog seulement et de laisser le bouche à oreille faire son chemin! Je découvre aussi que plusieurs réduisent leur fréquentation de FB. Donc, j'imagine qu'il y a, après un bout de temps, une certaine lassitude?!

      Supprimer
  8. Non, c'est le côté ridicule de l'addiction qui tout d'un coup te saute aux yeux ;-)
    Tu as déjà une jolie fréquentation , si j'en crois ton compteur :-)
    Merci de m'avoir rajoutée dans ta pourtant très courte blogroll , je suis honorée !

    RépondreSupprimer
  9. Il y a différentes façons de repérer des blogues sur Internet et les réseaux sociaux sont certainement l'un des meilleurs moyens. Pour ma part, je suis sur les médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest) depuis plusieurs années déjà et oui, ça occupe beaucoup de mon temps, mais c'est aussi de cette façon que j'ai rencontré (en personne!) beaucoup de gens (j'ai développé avec certains de grandes amitiés) qui ont les mêmes affinités que moi. Facebook et Twitter n'enlèvent pas de temps à mes blogues je crois, par contre, ils deviennent plutôt un fil d'information; lorsque l'on suit des journalistes et des pages reliées à des sujets qui nous intéressent, ça change tout. C'est une question d'équilibre et c'est vrai que ce n'est pas facile à gérer. Je dois t'avouer que je lis moins de bouquins (j'ai étudié en littérature) depuis que je suis sur les médias sociaux, ça c'est un fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest... C'est certain que ça t'assure une belle visibilité... Je réfléchis toujours! Je plonge ou non?! Déjà que je manque terriblement de temps pour vivre, pour lire... Et je suis très contente, à ce jour, de la visibilité qu'à mon blogue. C'est certain que, dans mon cas, faire le grand saut dans les médias sociaux (étant donné ma nature intense!), équivaudrait à négliger mon blogue. Je repousse le moment de choisir!

      Supprimer
  10. J'arrive de chez Gab pour découvrir ce merveilleux blogue. Pour ma part, j'ai un compte facebook, mais il est certain que mon blogue passe en premier suivi des blogues de lecture que j'adore visiter.

    Alors pour la question Facebook ou blogue, ce n'est pas difficile pour moi, ne passant sur facebook qu'environ une fois semaine et des fois aux 2 semaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue chez moi, Gemma!
      Ma décision est prise: ce sera sans Facebook ni Twitter! Le temps que je passe sur mon blogue (me prends beaucoup de temps) est prioritaire aux autres réseaux sociaux. C'est donc décidé pour le moment!

      Supprimer

· archives ·

· visites ·