Le samedi, c'est jeunesse!

samedi, mai 23, 2015


Les parents de Rosalie sont séparés. Quand c'est arrivé, le monde de Rosalie s'est coupé en deux. Depuis, ses parents se détestent comme chien et chat. Rosalie n'y est pour, et pourtant, elle en paie le gros prix. Papa dit que maman veut tout contrôler? Rosalie, elle, sait que sa maman a le cœur qui ronronne, gonflé de générosité. Maman dit que papa est colérique et qu'il grogne? Rosalie, elle, sait que son papa a le cœur sensible, plein de musique. Rosalie sait faire la part des choses, mais elle se sent coupable d'aimer autant sa maman que son papa. Elle, tout ce qu'elle souhaite, c'est que ça se passe un peu mieux quand ses parents se voient, qu'ils cessent de se lancer des mots pleins de griffes. Si Rosalie a deux maisons, elle a un seul cœur. Et dans son cœur, il y a de la place autant pour sa maman que pour son papa. Elle veut se sentir libre d'aimer ses parents sans se sentir coupable. Et… elle est sur la bonne voie pour y parvenir.




Séparation. Chicane. Culpabilité. Juste d'entendre ces mots, ça fait des noeuds dans la gorge et dans le ventre. Si les grandes personnes arrivent à mettre en mots le tourbillon d'émotions qui les habitent, les p'tits loups ont souvent plus de difficulté.

Mélanie Perreault trouve les mots justes pour décortiquer le tsunami d'émotions qui affecte les enfants dont les parents séparés ne s'entendent pas. Des mots simples, imagés, colorés. Le vocabulaire animalier – ça grogne, ça ronronne, ça griffe – facilite l'appropriation et la compréhension du texte. Les illustrations de Marion Arbona, douces et rondes, épousent divinement bien le texte. Les rouges, les roses, les gris-noirs-blancs apportent une touche de douce légèreté à la gravité du thème.

Rosalie entre chien et chat n'est pas qu'un simple album sur le divorce. C'est un album de vie qui peut éclairer tant les grands que les petits, sans moralisme et sans larmoiement. Les grands verront – s'ils l'ignorent ou l'oublient - à quel point leurs p'tits loups peuvent se sentir déchirés et en détresse lorsqu'ils sont pris en sandwich entre des parents belliqueux. Combien ils peuvent en avoir lourd à porter.

Rosalie entre chien et chat, c'est une situation familiale – et souvent familière - vue à travers les yeux d'une gamine pleine de sagesse - qui en plus joue au hockey! Une belle leçon de vie à savourer pour chasser les nuages gris.

Rosalie entre chien et chat, Mélanie Perreault (texte) et Marion Arbona (illustrations), Dominique et compagnie, 32 pages, 2015. 

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  1. Un livre qui a l'air très intelligemment écrit et j'adore le dessin ! Il est superbe.

    RépondreSupprimer
  2. On reconnait aux premiers regards le trait de Marion. Bien joli album pour un sujet délicat.

    RépondreSupprimer
  3. Les illustrations sont envoûtantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et le texte aussi!

      En passant, très jolie, ta photo!

      Supprimer
  4. J'aime les illustrations de cet album qui traite d'un sujet pas simple. Et comme en plus, j'aime bien les éditions Dominique et Compagnie, je note ce titre.

    RépondreSupprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·