Couvertures au buffet

dimanche, septembre 13, 2015


Amoureux des livres, soyons honnêtes, il n'y a pas que le contenu qui compte. Le contenant a aussi son importance. Il y a presqu'autant de styles de couvertures qu'il y a de livres. Certains éditeurs ont une ligne directrice coulée dans le béton, alors que d'autres optent pour la liberté, le cas par cas ou... le grand n'importe quoi.

Pour les minimalistes purs et durs, il y a les éditions de Minuit ou P.O.L. Des couvertures épurées, où le blanc et le bleu dominent. Pas très folichon…


Les éditions Zulma, avec leur triangle inversé et leurs couvertures aux motifs géométriques, Gallmeister avec leur petite photo entourée d’un à-plat de couleur, sont reconnaissables entre mille.


D'autres maisons, comme Alto, font un véritable travail d'orfèvre. Couvertures soignées, originales, qui épousent à merveille le contenu.


Boréal et Actes Sud y vont avec l'inspiration du moment. Tantôt une photo, tantôt une peinture ou une illustration.


Enfin, la plupart des maisons d'édition, comme le Seuil, Philippe Rey, Héloïse D'Ormesson ou Plon, utilisent des photos pleine page (ou presque), des photos d'ambiance, ce qui, à mon avis, à souvent le défaut de mal vieillir et de peut-être trop diriger la lecture.


Si je devais créer une maison d'édition, j'opterai pour ma part pour un visuel sobre et intemporel, facilement reconnaissable en un coup d'œil, comme le font Zulma et Gallmeister.

Et vous, de quel côté vont vos préférences?

Vous pourriez aussi aimer

36 commentaires

  1. Intéressant! Je suis d'accord avec toi, sobre et intemporel c'est mieux. Cependant, je n'aime pas vraiment les formes de Zulma (qui me font penser à de la tapisserie!). Mais ce que je déteste le plus sur une couverture, c'est d'y voir un visage, un personnage. Ils sont toujours différents de ceux que je m'imagine et ça me dérange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Marguerite, d'avoir pris le temps de répondre. Curieuse insatiable, j'aime prendre le pouls des goûts de chacun. Je suis étonnée (chose que j'aime être!) d'apprendre que les couvertures publiées chez Zulma peuvent déplaire. Et les personnages en couverture... Très intéressant. Moi, c'est tout le contraire! À partir du moment où je vois un personnage en couverture, c'est lui que j'imagine tout du long de l'intrigue et j'adore ça. Faut croire que je manque d'imagination!

      Supprimer
  2. Je suis facilement influencée par les couvertures. J'ai un gros gros penchant pour les couvertures de Zulma (prénom d'une de mes arrière-grands-mères en plus !) et aussi pour celle de Philippe Rey. je n'ai rien contre les photos en pleine page, si elles sont bien choisies. As-tu déjà vu les billets sur les couvertures qui utilisent les mêmes photos ou presque, sur les blogs "Chez Canel" et "A propos de livres" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique! J'ignorais que Zulma pouvait être un prénom!
      Moi aussi, j'aime beaucoup les couvertures des dernières années publiées chez Philippe Rey. J'aime leur traitement, avec la bande du titre au centre.
      Oui, j'ai déjà vu ces billets où une (presque) même photo est utilisée par différents éditeurs. C'est bluffant et très amusant!

      Supprimer
  3. Sans aucune hésitation, Gallmeister !
    Après, j'aime le côté psychédélique des éditions Zulma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je copie Manu B : Gallmeister !!! et Zulma que j'ai mis à apprécier avec le temps

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Excellent choix! Je ne pensais toutefois pas que Gallmeister avait autant de fans, avec ses à-plat de couleurs automnales...

      Supprimer
  5. C'est sans doute une question d'habitude: personnellement, je suis une habituée des éditions POL, du coup, cette simplicité ne me choque pas. En plus, elle forme une collection harmonieuse dans une bibliothèque. Petit coup de <3 pour Gallmeister, que j'aime énormément, contenant et contenu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'une rangée de POL, dans une bibliothèque, ça ne choque pas du tout! Moi, c'est le contenu qui me rejoint moins.
      Gallmeister... on semble unanime!

      Supprimer
  6. Je préfère quand ce n'est pas trop 'parlant', et pas trop de photos qui vieillissent mal... (y compris images de films)(ou de l'auteur!) Tu as oublié Verdier, chez eux c'est jaune pétant et c'est tout.
    Mais finalement ce qui compte, c'est 'sous la couverture'!
    As-tu remarqué (j'y pense en lisant le comm de kathel) que Hopper est souvent choisi pour une couverture?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai omis de parler de Verdier, c'est vrai. Et de Grasset aussi. La Blanche de Gallimard également! C'est un choix tout subjectif que j'ai fait!
      Hopper, on le voit très très souvent, en effet. Mais peut-être un peu moins ces dernières années.

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas Alto, j'aime beaucoup leurs couvertures. Moi aussi, je suis fan des couvertures de Gallmeister.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alto, c'est un pur produit québécois! Une belle maison, qui découvre de nouveaux talents made in Québec et fait beaucoup de traduction. Chacune de leur couverture est scrupuleusement choisie.
      Gallmeister l'emporte, ici!

      Supprimer
  8. Je n'aime pas du tout les couvertures de Zulma, ça me fait penser à des tapisseries psychédéliques des années 70...et puis elles sont trop "hermétiques" à mon goût. D'ailleurs je rêalise que je ne lis quasi pas de livres de cette maison d'édition... Je n'aime pas non plus les Editions de Minuit et Seuil (Fiction et Cie) . Par contre j'aime beaucoup Actes Noirs :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai vu les premières couvertures Actes Noirs (je pense que c'était pour Millénium), j'étais stupéfaite, si on m'avait demandé de créer une couverture j'aurais utilisé exactement les mêmes codes couleurs, même les illustrations étaient celles d'un artiste dont je suivais le travail à l'époque!

      Supprimer
    2. Tu as raison, les premières couvertures Actes Noirs étaient pour "Millenium". Très réussies.
      De plus, ce que j'aime, avec eux, c'est qu'ils reprennent leur même «identité visuelle» avec leur collection poche.

      Supprimer
  9. Pour mes bouquins, j'enlève les jaquettes sauf pour Actes Sud. J'ai une préférence pour les choses les plus simples possibles, de façon à ce que ça fasse des linéaires très neutres dans ma bibliothèque (puisque je range mes bouquins par collections).
    J'aime beaucoup les Zulma, j'ai l'impression d'avoir un peu d'art en même temps qu'un livre, et j'aime aussi Actes Noirs avec l'image dans le cartouche en couverture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant... Et tu viens de me donner l'idée de classer mes livres par éditeurs. Merci!
      C'est vrai que la collection noire d'Actes Sud est magnifique. Et Zulma, moi, j'adore (parfois plus le contenant que le contenu!)

      Supprimer
  10. Gallmeister et Zulma sans hésitation... Ce que je déteste par dessus tout : les rééditions poches qui utilisent les affiches de film dès qu'il y a eu une adaptation cinématographique. Faudrait pas oublier qui a donné lieu à quoi, flûte de mince.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil que moi! J'abonde dans le même sens que toi: les rééditions poches qui utilisent les affiches de film, c'est mortel. Le dernier en date que j'ai acheté, c'est "Joe" de Larry Brown, chez Gallmeister, avec Nicolas Cage en couverture. Pas super du tout!

      Supprimer
  11. J'adore cet article. Pour ma part, j'ai une préférence pour les couvertures de chez Zulma, mais celles aussi du Rouergue, qui sont assez simples. Celles très minimalistes ne me dérangent pas, en général.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Ça fait plaisir!
      Je suis contente de voir que Zulma plaît à ce point. Et j'avoue que les couvertures publiées au Rouergue sont pas mal du tout.

      Supprimer
  12. J'aime énormément les couvertures Zulma et Sabine Wespieser. Et j'ai un énorme faible pour les éditions Allia... Je pourrais acheter tous leurs livres, rien que pour les exposer sur une étagère et les admirer amoureusement.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI! Allia, je n'y avais pas pensé. Leur maquette me fait beaucoup penser à une maison de chez nous: le Quartanier. À-plat de couleur franche, typo noire ou blanche. C'est toujours gagnant.
      Et Sabine Wespieser... On aime l'épuré!
      Je constate que moins il y a d'illustrations, mieux c'est. Vive la sobriété!

      Supprimer
  13. C'est fou j'ai commenté à deux reprises et rien n'apparait ???!! Helppppppp

    j'ai dit GALLMEISTER - collection TOTEM
    et STOCK très épuré également !

    j'aime certaines de ZULMA mais parfois je crie au rideau et je ne te remontre pas celle de Goolrick !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère le problème résolu...
      Biensûr, Totem. Mais à ma décharge, je n'ai pas parlé ici des format poche!
      Tiens, Stock, avec leur rose et noir. Je n'y avais pas pensé. Bon choix.
      Goolrick... Morte de rire et... au secours!

      Supprimer
  14. J'ai une préférence pour les couvertures de chez Alto et de chez Marchand de feuilles. Aussi, j'aime le fait que Mélanie Vincelette mette de l'avant des illustrateurs montréalais ou canadiens. Cela m'a fait découvrir des artistes intéressants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, quelqu'un qui aime les belle illustrations! Je n'avais pas pensé au Marchand de feuilles. Et pourtant, c'est vrai que Mélanie Vincelette a le don d'illustrer les bouquins qu'elle publie. "Douce détresse" et "La fiancée américaine" sont particulièrement à mon goût. Plusieurs illustrateurs étrangers, par contre. Des montréalais ou canadiens? Je suis étonnée...

      Supprimer
    2. Si ça t'intéresse, tu pourras jeter un coup d'oeil sur le travail de Kai McCall et Janet Hill. C'est magnifique !

      Supprimer
    3. Certain que ça m'intéresse! Je vais aller fouiner. Merci du tuyau.

      Supprimer
  15. Personnellement, j'aime quand c'est coloré, que l'image est particulière. J'aime beaucoup nos couvertures québécoises, Boréal, Alto, Alire, Marchand de feuilles, Cheval d'août. J'aime énormément les couvertures de La peuplade.
    Les couvertures sobres et épurées m'ennuie... je ne suis pas porté vers ces livres là.
    Je vais me faire lancer des roches mais je ne trippe pas sur les couvertures Gallmeister moi, même si j'aime bien leurs livres. Zulma non plus ne m'attire pas. Ils repètent toujours le même schéma et je pense que c'est ça qui m'ennuie un peu.
    Stock, Gallimard (les couvertures jaune pâle) et POL, ça ne m'attire jamais. Faut qu'on me recommande un de ces livres là pour que je le lise. Par contre leur collection Du monde entier (Gallimard) m'attire souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'au Québec, on fait de bien belles choses! On n'a rien à envier aux Français!!! Parmi les éditeurs que tu cites, il y a juste Alire que je n'aime pas.

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·