Méli-mélo livresque de septembre

lundi, septembre 07, 2015


 Devenir librairie en Écosse
Depuis quelques années, je profite d'Airbnb lors de mes voyages. Voilà qu'une petite librairie écossaise s'est lancée dans l'aventure. Située au cœur de Wigtown, une petite ville du sud-ouest de l'Écosse, The Open Book (Le livre ouvert) ne dispose pas que d'un espace de vente, comme beaucoup de librairies classiques. Un petit appartement vient surplomber le tout. Se convertir en libraire le temps de ses vacances? Tentant… Cette annonce pourrait bien influencer le choix de ma prochaine destination!


 Book's Calling
Jakub Pavlovsky transforme Prague, son lieu de résidence, en un terrain de jeu pour son projet Book's Calling. Passionné de photographie et de lecture, il combine ses deux passions sur Instagram et Tumblr. Le projet est original et inspirant. Sa devise: «Prenez le temps de lire. N'importe où. N'importe quand.»


 Deux itinérants bibliothécaires
Al, un sans-abri, a décidé de créer une petite bibliothèque dans un passage souterrain de la rue Simcoe, à Toronto. Son copain Elwin, qui a élu domicile non loin de là, a décidé de créer sa propre bibliothèque avec le surplus de livres d'Al. La bibliothèque d'Al contient une quarantaine de livres: des romans, des livres pour enfants, des essais sur la politique et des biographies de personnages historiques. La bibliothèque d'Elwin, elle, qui est toute neuve, compte une vingtaine de titres pour l'instant. Al lit un nouveau livre tous les deux jours. Des passants, ayant remarqué son intérêt pour la littérature, ont commencé à lui apporter des livres. C’est ainsi qu’il a décidé de créer une bibliothèque. Plusieurs sans-abri viennent leur emprunter des livres. La lecture leur permet de s'évader et de voyager à peu de frais.


 Oublie un livre dans un lieu public
En 2014, les organisatrices, Kim Vincent et Julie Patenaude, ont eu l'idée de monter un projet original après avoir laissé un livre québécois dans l'hôtel où elles logeaient, au cours d'un voyage à l'étranger. L'idée du projet «Oublie un livre quelque part» est de laisser un livre dans un lieu public afin qu'un inconnu le récupère et se l'approprie. Il est souhaitable de laisser un post-it ou un message dans le livre orphelin, afin d'expliquer la démarche. Chaque découverte peut être partagée en photo grâce au mot-clic #Partagelitt. Cette initiative n'est pas sans rappeler la journée «J'achète un livre québécois». Elle repose sur la même stratégie, misant sur le bouche-à-oreille des médias sociaux. Le but? Partager et découvrir… Cette année, le projet a lieu du 7 au 17 septembre. J'ai participé ce matin en laissant deux livres. Le premier sur un banc près de l'école de ma sauterelle, le deuxième, dans un abribus. Dommage, je n'ai rien vu aucun livre orphelin dans le coin… La semaine est jeune. Je reste à l'affût!


 Les copeaux de crayons de Marta Altes
Sauterelle et moi venons d'aiguiser une cinquantaine de crayons de bois. Le poignet en compote, je le détends en admirant les illustrations de Marta Altes. La jeune femme a étudié le design graphique à Barcelone, a travaillé en tant que graphiste avant de poursuivre dans l'illustration. Elle a détourné les copeaux de crayons de couleurs pour réaliser des illustrations toutes simples, mais combien expressives! En voilà, une bonne idée!


 La pyramide du lecteur
Après la pyramide de Maslow, les éditions Fleuve propose une version imaginaire de la pyramide... du lecteur! Intéressant, non?


 Craig Davidson et Les bonnes âmes de Sarah Court
Cataract City m'avait époustouflé. Un goût de rouille et d'os et Juste être un homme sont sur le haut de ma PAL. Son nouveau roman, paru trois ans avant Cataract City, paraîtra sous peu chez Leméac, donc au Québec d'abord! Il sera lu avant Noël, celui-là! Dans la revue Aparté, son traducteur, Éric Fontaine, écrit:


 Ce qui ne me tue pas - Millénim 4
Il est partout: dans la devanture des librairies, sur la table de livres du Cosco… À la pharmacie aussi.  Pas un journal ou magazine qui n'en parle pas. La question à 100$: serez-vous de ceux qui lirez le tome 4 de Millénium?


 Une bibliothèque pour le moins originale
En plus d'une nouvelle boîte aux lettres, j'ai besoin d'une nouvelle bibliothèque. Oui, encore une! Celle-ci, réalisée par David Blazquez's, ferait bien l'affaire. Dommage qu'elle ne soit pas distribuée au Québec!

Vous pourriez aussi aimer

19 commentaires

  1. devenir libraire le temps de ses vacances, c'est le sujet d'un roman suédois "La bibliothèque des coeurs cabossés" (ça casse pas trois pattes à un canard ^^)
    oui je vais lire Millenium 4, et pourquoi pas avoir cette belle bibliothèque chez moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais commencé "La bibliothèque des coeurs cabossés" lors de sa parution. Après une vingtaine de pages, je n'ai pas accrochée. Dommage...
      Si jamais tu trouves où se procurer cette bibliothèque, fais-moi part de l'info!

      Supprimer
  2. Il faudrait bien un jour que je 'libère' un livre dans la nature...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que cette initiative s'est aussi propagée en France?

      Supprimer
  3. Super idée que celle de ce clochard ! Ça m'est arrivé de porter un bouquin à un SDF que je voyais en train de lire (je trouvais ça étonnant et "touchant"), et de libérer des livres dans ma ville (j'ai essayé une fois de libérer un polar de Mary Higgins Clark que j'avais en double dans le hall de mon boulot, il y est resté la journée ! il a fini sur un banc dans un parc !).J'ai depuis trouvé une "boîte à livres" où je dépose ceux que je ne garde pas.
    Joli billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, de belles initiatives, qui encouragent la lecture et le partage.

      Supprimer
  4. C'est sympa l'idée de libraires itinérants :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait. J'adore ce genre d'initiative, qui crée un lien entre les gens.

      Supprimer
    2. Oui un beau moment de partage ! :D

      Supprimer
  5. Billet tout à fait intéressant. Bon avant tout je tiens à répondre immédiatement au sujet du tome 4 de Millénium: Non je ne le lirai pas. De plus je n'ai pas lu les 3 premiers car cette série ne m'a jamais vraiment attirée.
    Me semble que je te verrai aller fouiner entre les rayons de cette bibliothèque écossaise !
    L'idée de cette petite bibliothèque souterraine est géniale.
    Quant à laisser des livres ici et là; je l'ai fait un bon bout mais maintenant je les dépose à l'hôpital au service d'oncologie pour les patient(e)s en traitement.
    Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super de ta part d'avoir déposé des bouquins à l'hôpital, au service d'oncologie. Ça peut changer le mal de place et apaiser l'anxiété de l'attente... Bonne journée, gentille dame!

      Supprimer
  6. Oh j'adore ta nouvelle bibliothèque ! ah dommage, elle n'est pas encore dispo au Québec... dommage ! Pour le jeu de libraire en Ecosse, je sens que je vais aller faire un tour là-bas!

    Pour la librairie souterraine, j'ai lu le même article que toi apparemment ! Je trouve ça super.

    Pour Millenium - j'ai lu le premier mais pas les deux autres, puis j'ai vu la série originale suédoise (télé) puis le film et j'ai adoré ! J'ai vu la série trois fois depuis. Donc le quatrième m'intéresse, mais j'ai lu et j'ai les livres en anglais donc la version française ne m'intéresse pas.... bon les retours sont quand même bons. Et apparemment les héritiers ont promis de reverser tous les bénéfices au journal indépendant que Larsson avait créé.

    Pour le livre qu'on laisse.. les gens ici penseraient que quelqu'un l'a oublié et iraient le rapporter aux objets trouvés ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait être collègue de travail dans cette fameuse librairie écossaise! Mais pas avant 2018! Car en 2017, c'est au Québec que tu t'en viens!

      Bon, c'est une bonne nouvelle, pour Millénium, que les droits d'auteur soient versés au journal que Larsson avait créé.

      Pour le livre qu'on laisse... Morte de rire! Les rapporter aux objets trouvés! Si c'est vrai, je ris jaune, en fait.

      Supprimer
  7. De belles initiatives dans ta liste !

    RépondreSupprimer
  8. Il y a de jolies idées dans cette liste !

    Je n'ai pas lu la Saga Millenium, et pourtant, on m'en a dit que du bien. Avec la sortie de ce 4eme, c'est vrai que le fait de la lire remonte dans ma liste "des choses à faire" ! Il faut que je le fasse... Il faudrait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Les «il faudrait»! Quant à moi, j'ai lu les trois premiers tomes sur le tard, l'un après l'autres, avec quelques nuits blanches en prime. C'est une série totalement addictive. Mais le tome 4, je ne pense pas le lire. Mon engouement est passé!

      Supprimer
  9. Sympa ce billet. Il m'arrive d'oublier des livres en ville, en souhaitant qu'ils trouvent preneurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ce principe de «livre voyageur». Si on pouvait suivra sa trace, ce serait d'autant plus intéressant!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·