Le samedi, c'est jeunesse!

vendredi, novembre 06, 2015
























Au 16e siècle, au pied du Kilimandjaro, vit un jeune garçon qui n'a pas de nom. Il vit comme les animaux, partage leur enclos. Comme eux, il porte une marque tatouée sur le corps.

Un soir, il s'échappe de son village, imaginant que quelqu'un, quelque part, lui donnerait un nom qui ferait de lui un homme. Il marche jusqu'à l'océan, rejoint à la nage un navire et s'embarque comme marin. Personne ne lui donne de nom.

Après des années en mer, il se retrouve au Japon. Il y rencontre Oda Nobunaga, un puissant seigneur de guerre. Il devient le protégé de ce seigneur impressionné par le physique du garçon, la couleur de sa peau et la droiture de son regard. Le garçon apprend à manier les armes et devient un combattant redouté. Il est nommé samouraï et gagne l'honneur de se choisir un nom. Ce sera Yasuke.



Ce récit est inspiré de la vie de Kuru-san Yasuke, un jeune esclave africain du 16e siècle qui, à force de courage et de détermination, est devenu le seul samouraï noir ayant existé.

Cette histoire, que Frédéric Marais transpose magistralement en images dans des illustrations épurées et de grands aplats de couleurs, est tout simplement extraordinaire. Les paysages sont grandioses. Des combats de guerriers aux éclatantes tempêtes écumantes, tout, ici, invite au voyage. Les phrases courtes et ciselées apportent une grande force à ce récit au style sobre et dépouillé. Une pure merveille.

Yasuke, Frédéric Marais, Les fourmis rouges, 32 pages, 2015. À partir de 5 ans.

Vous pourriez aussi aimer

6 commentaires

  1. J'ignorais tout de cette histoire et au début entre le titre japonais et le Kilimandjaro, j'étais perdue ! Quelle histoire extraordinaire et quel joli cadeau à faire ;-) Le dessin sobre est très beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ignorais cette histoire. Je l'ai appris grâce à ce sublime album.
      C'est vrai que c'est un très beau cadeau à faire!

      Supprimer
  2. Visuellement déjà, c'est une réussite totale, comme la plupart des albums des fourmis rouges. Je suis fan!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est totalement vrai que la toute jeune maison Les Fourmis rouges fait un excellent travail. Je suis fan itou!

      Supprimer
  3. C'est magnifique, les couleurs sont incroyables !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore plus majestueux en vrai, lorsqu'on a l'album entre les mains! Un régal pour les yeux.

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·