Promesse · Jussi Carl Olsen

jeudi, décembre 10, 2015

Difficile de résister à une nouvelle enquête du Département V, surtout lorsque le pavé arrive par surprise dans la boîte aux lettres.

Si je suis toujours aussi impatiente de retrouver l'improbable trio du Département V, j'avoue que depuis Dossier 64, la quatrième enquête, les polars de Jussi Carl Olsen me déçoivent de plus en plus. Et Promesse ne fait pas exception. Il y a longtemps que je n'avais pas lu un aussi mauvais polar.

À la fin des années 1990, le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord d'une route à Bornholm, une île danoise de la mer baltique. Aucune trace du chauffard, parti sans laissé de traces. L'affaire est classée.

Dix-sept ans plus tard, Christian Habersaat, un inspecteur de la police locale, demande l'aide de Carl Mørck. Avant de se tirer une balle dans la tête. Rose, l'attachante assistante de Mørck, insiste pour poursuivre l'enquête. L'insolite trio du Département V quitte Copenhague et débarquent sur l'île de Bornholm.

Ils suivent la trace d'un gourou, de son associée qui se languit pour lui et des hurluberlus qui tournent autour. De découvertes en découvertes, le trio a tout faux. Jusqu'à ce que les fils se touchent et que la lumière se fasse… Je n'en diras pas plus. Sinon que cette intrigue ne tient pas debout et qu'elle est bien trop arrangée avec le gars des vues. 


Si le plaisir de retrouver Carl MØrck et ses acolytes Assad et Rose est intact, le manque criant d'originalité de l'intrigue et les invraisemblances à la pelletée m'ont franchement agacée. Malgré quelques rebondissements bienvenus, le dénouement, tiré par les cheveux, m'a achevée.

Beaucoup d'attente au départ pour ce nouveau Jussi Adler Olsen, et une réelle déception à l'arrivée. Ce tome n'est pas à la hauteur des premières enquêtes. Je me rappelle Miséricorde avec Merete Lyyngaard enfermée et Délivrance avec les enfants kidnappés. De grands crus dont je suis nostalgique.

Promesse, la sixième enquête du Département V, sera disponible en janvier. À moins d'être des inconditionnels purs et durs de la série, fuyez!

Promesse, Jussi Carl Olsen, Albin Michel, 650 pages, 2015.

laissez-vous tenter

20 commentaires

  1. Oh zut je tombe de haut ! et en même temps, je n'en ai lu que 3 que j'ai beaucoup aimés et tu me dis que c'est le sixième (les 4ème et 5ème ont l'air bien, non?)
    Parfois, certains auteurs ont des hauts et des bas avec leurs personnages, on le sait avec les personnages récurrents de série mais que tu parles "de vraie déception" .. J'espère qu'il s'aura rebondir s'il décide de faire un 8ème épisode !
    Pour l'instant, je vais profiter des 4 et 5 (le 4 est en broché mais j'attends leur sortie en poche)....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il s'agit bien du sixième.
      Moi aussi, j'ai beaucoup aimé les 3 premiers tomes. Le 4e est passable et après, ça se corse. Mais là, il a dépassée ma limite! Trop mal ficelé à mon goût.
      Des hauts et des bas avec leurs personnages... Pourtant, je n'ai pas eu cette déception avec Mankell ou encore Indridason, même s'il y a des épisodes un peu moins prenants, ça demeurait pour moi de grands crus.
      Mais, toujours dans la «littérature venue du froid» j'ai décroché de Camilla Lackberg après 4 tomes. Et là, je décroche de Carl Olsen...

      Supprimer
    2. ah mais là tu cites les meilleurs ! Enfin, j'ai découvert Thorarinsson et j'ai beaucoup aimé (bon j'ai lu que le premier..) enfin, sauf pour Lackberg, dont j'ai lu quelques pages et très vite décroché (le style...), j'ai préféré la version télé de ses enquêtes !
      Bon, je lirai le 4 et on verra bien ...

      mais zut car le trio était super !

      Supprimer
    3. Oui, le trio est super. Mais là, la piètre qualité de l'enquête fait de l'ombre aux personnages.
      La scène d'électrocution frise le surnaturel...
      J'ignorais que les romans de Lackberg avaient fait l'objet d'une adaptation. En tout cas, ça ne s'est pas rendu jusqu'à chez nous!

      Supprimer
  2. Oh, je suis désolée pour toi, mais je te remercie... j'en ai lu trois et compte emprunter éventuellement le quatrième. Et peut-être m'arrêter ensuite... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras bien...
      De mon côté, pendant la lecture de "L’Effet papillon", le vent à tourné. Je trouve que ça sent de plus en plus la recette (réchauffée)... Dommage, car je m'étais attachée au trio.

      Supprimer
  3. Il faudrait que je me décide à le lire cet auteur! Il est bien aimé à la bibliothèque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très populaire, en effet! Alors, un petit conseil: commence par "Miséricorde". Si tu aimes, tu pourras poursuivre avec "Profanation", et ainsi de suite, histoire de faire connaissance «dans l'ordre» avec la gang du Département V.

      Supprimer
  4. aïe, dommage!
    je n'ai encore jamais lu cet auteur, mais j'avais vu les adaptations cinématographiques des deux premiers romans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien voir les adaptations cinématographiques. Malheureusement, elles ne sont pas encore disponibles par ici. Je patiente...

      Supprimer
  5. N'étant de toute façon pas un inconditionnel du genre, je vais prendre mes jambes à mon cou !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne savais pas qu'il y avait eut un film de ces romans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai eu vent, mais ils n'ont pas traversés l'océan. Donc, je ne les ai pas vus. Mais j'aimerais bien...

      Supprimer
  7. J'ai lu le trois , commencé le 1, et en suis restée là. Point final on dirait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été moins patiente que moi! Mais tu n'as rien manqué!

      Supprimer
  8. J'ai adoré les deux premiers opus, est été déçue par la suite. Je m'arrête là.

    RépondreSupprimer

· archives ·

· visites ·