Ma descente à L'Échange

dimanche, janvier 31, 2016


C'est immanquable, chaque fois que je vais à Montréal, je dois faire une descente à L'Échange, la librairie d'occasion que je préfère entre toutes. La qualité des bouquins qu'ils revendent est impressionnante, tant par les titres offerts que par l'état des livres (sans parler des prix). J'ai mis de côté, juste pour cette fois, ma résolution de diminuer ma PÀL. Mon excuse? Les titres de ces romans étaient surlignés en jaune fluo depuis un moment dans ma liste d'envie! Et ces petits prix... Difficile de passer mon chemin!

À Québec, c'est presqu'impossible de mettre la main sur des bouquins d'occasion publiés chez Gallmeister. Est-ce à dire qu'à Québec, peu de gens en lisent? Je préfère penser que ceux qui en possèdent les conservent jalousement, tant ils les apprécient.

La patte d'ours était, cette fois, en grand nombre. Si ça continue d'même, le nombre de Gallmeister que je comptais lire cette année pour le challenge organisé par Léa va doubler!


CHINOOK – PETE FROMM
J'ai terminé la lecture d'Indian Creek il y a peu. J'attends la parution du Nom des étoiles, qui me fait très envie. Aussi, en voyant Chinook, je n'ai pas hésité un instant. Je l'ai pris les yeux fermés. Il est dorénavant bien au chaud, entre Lucy in the sky, à lire, et Indian Creek.

TEXASVILLE – LARRY MCMURTRY 
Après le coup de foudre que j'ai eu à la lecture de Lonesome Dove (encore merci, ma bonne fée!), j'ai très envie de découvrir d'autres romans de Larry McMurtry. Texasville s'offrait à moi. Hop, dans mon sac!

ENFANTS DE POUSSIÈRE – CRAIG JOHNSON
Je dois bien être la seule blogueuse à ne jamais avoir lu Craig Johnson. Mais ça ne saurait tarder. Little Bird est dans ma PÀL depuis un bout et Enfant de poussière vient de l'y rejoindre.

DEEP WINTER – SAMUEL W. GAILEY
Avec Mark Spragg (merci Léa!), Samuel W. Gailey fait partie des auteurs publiés chez Gallmeister que je compte découvrir cette année. J'avais noté la parution prochaine en poche de Deep Winter. Le voyant en grand format, je ne me suis pas privée.

EXÉCUTIONS À VICTORY – S. CRAIG ZAHLER 
Un roman loufoque et bien noir, comme j'aime, que j'ai repéré chez-vous


 AFFLICTION et TRAILERPARK – RUSSELL BANKS 
Il y a eu la lecture de certains de ses romans: De beaux lendemains, Sous le règne de Bone, Lointain souvenir de la peau. Il y a eu la découverte des fabuleuses nouvelles de Un membre permanent de la famille. Depuis, Russel Banks fait partie des auteurs dont je souhaite lire l'oeuvre complète. En voyant ces deux romans, je n'ai pas hésité à mettre la main dessus.

LE MONDE À L'ENDROIT – RON RASH
Je le cherchais, je l'ai trouvé. Le troisième roman de Ron Rash vient de rejoindre ma PÀL! Pour certains, c'est sans conteste son meilleur roman. Pour d'autres, non. Je verrai bien!

INDIAN KILLER – SHERMANN ALEXIE 
J'ai découvert Sherman Alexie avec un roman pour ado: Le premier qui pleure a perdu. Je comptais découvrir ses romans pour grands. Le billet d'Electra m'a donné envie de débuter par Indian Killer.

HAKA – CARYL FÉREY
C'est encore chez Electra que j’ai repéré ce roman de Caryl Férey. J'avais envie de plonger dans cette «fresque épique» au royaume des Maoris. Et lorsque j'ai lu les mots de ma bonne fée, j'ai su que ce roman était pour moi: «Petit message aux âmes sensibles: ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. J'ai lu ci-et-là que des lecteurs avaient abandonné en cours de lecture, jugeant les histoires beaucoup trop violentes. Les amateurs de Noir y trouveront leurs comptes.» 

LE PAS DU LOUP – PETER BROWENn
Il y a longtemps que j'entends parler de Gabriel Du Pré, ce métis du Manitoba. En voyant Le pas du loup, le quatrième opus de la série, je me suis dit que c'était l'occasion de faire connaissance et de découvrir les enquêtes de Gabriel Du Pré. D'autant plus que ses romans datent et qu'ils ne sont pas réédités. Pour en savoir plus sur Peter Browen et son héros, la fiche d'auteur sur le blogue Fiches Livres vaut le détour.

Je retourne à Montréal dans deux semaines pour le boulot. Je vais tenter de ne pas faire craquer encore mes bobettes. Car à ce rythme, ce n'est pas à la librairie que je devrais courir, mais dans une boutique de sous-vêtements!

laissez-vous tenter

34 commentaires

  1. Très bon craquage chez Gallmeister hihi + Ron Rash excellent aussi !
    Indian Killer est dans ma WL :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas peu fière de mes trouvailles! C'est rare que je trouve autant de livres qui me font envie. Là, c'était le jackpot!

      Supprimer
    2. C'est un beau jackpot : j'adore et j'adhère :D !!

      Supprimer
  2. Là je suis jaloux.
    Bon tes trouvailles sont superbes, j'aurais probablement tout acheté aussi, sauf Le monde à l'endroit et Trailerpark que j'ai déjà. Ce qui aurait fait explosé mon quota de livres pour l'année vu le peu que j'achète.
    Tu te prépares de belles heures de lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il y a bien quelqu'un que je ne pensais jamais rendre jaloux, c'est bien toi, mon rebelle indépendant préféré! Je m'en frotte les mains!
      Il t'arrive d'aller à l'Échange? C'est incroyable tout ce qu'on y trouve. Moi, c'est là que je vends les livres que je ne garde pas.

      Supprimer
    2. Ben là, as tu vu tes piles?? C'est quand même légitime d'être un peu jaloux! Mais juste un peu. :P
      Les Gallmeister coûtent les yeux de la tête. À 40$ le livre (sauf ceux en "poche") je n'en achète pas souvent.
      Je ne connais pas l'Échange. Il faut dire que je ne vend pas vraiment de livres non plus. Ça l'air bien la façon dont tu en parles.

      Supprimer
    3. Juste un peu, ouais!
      Les grands formats Gallmeister coûtent la peau des fesses. Aussi, à moitié prix, c'est très difficile de résister!
      Tu devrais passer à L'Échange si tu en as l'occasion. Tout est à moitié prix. En plus des pépites, on y trouve souvent des romans qui sont encore dans les piles de nouveautés des librairies. Ils vendent aussi des dvd et des cd. Et ils ont un gros roulement. Ce n'est pas comme d'autres librairie d'occasion où les livres sont jaunis, poussiéreux et sur les tablettes depuis 5 ans!

      Supprimer
  3. Super cette bouquinerie! je note le Craig Johnson et Deep Winter que j'ai très envie de lire cette année...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais-tu partie de ceux qui, comme moi, n'avons pas encore lu Craig Johnson?

      Supprimer
  4. De la chance de trouver ces chouettes livres à moindre pris !!Mais Montréal ça fait un peu loin ....Quoique j'ay sois déjà passé ....Sino CARYL FEREY c'est dur mai c'est très très bien ....Et quelque soit le titre HAKA ,UTU,ZULU ou le dernier MAPUCHE,je suis une fan !Bonne lecture
    http://cousineslectures.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça fait un peu loin!
      Je garde un excellent souvenir de ma lecture de "Zulu". Et j'ai entendu beaucoup de bien sur "Mapuche". D'ailleurs, je file lire ton billet.

      Supprimer
  5. Joli craquage et rassure-toi, pour Craig Johnson on est deux ah chinook... il est dans ma pal bien au chaud pour au cas où et cela me fais toujours un petit pique au coeur que je vois mon pseudo sur ce livre ( ou du moins, avec cette écriture , le nom de mon défunt chat d'amour)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente d'apprendre que pour Craig Johnson, je ne suis pas seule!
      Décidément, ce mot fait partie intégrante de ta vie! Pour le pseudo, j'ai justement pensé à toi lorsque j'ai vu le livre! Pour ton défunt chat, c'est beaucoup plus triste... C'était vraiment une jolie idée pour un nom d'animal.

      Supprimer
  6. Tant de choses à dire sur ce billet que je ne sais par où commencer.

    Ici, il est tout aussi rare de trouver des Gallmeister d'occasions. Mon idée, c'est que les gens ne se séparent pas de leurs précieux Gallmeister. Moi, d'ailleurs, j'en suis incapable !

    McMurtry, ma prochaine chronique. A suivre (Tu as vu, hostie de câlice, ce teaser que je te fais !)

    Le monde à l'endroit... Ron Rash, il parait que c'est un très grand et je veux découvrir autre chose que ce monde à l'endroit qui m'a moyennement emballé. Un rendez-vous manqué mais je demande une nouvelle rencontre ! Ah, mais ça je crois que je l'ai déjà raconté...

    Craig Johnson ? A vol d'oiseau, je ne suis qu'à quelques (s)miles du comté d'Absaroka.

    Sherman Alexie. Déjà lu, un autre en attente. Pas celui-là de mémoire, mais sûr que c'est de la bonne littérature amérindienne.

    Tiens donc. Le pas du loup. Il est rare sur les blogs. Je l'ai aussi depuis quelques mois, il faudra que je m'y penche, surtout s'il vient de Manitoba !

    Russell Banks, l'un de mes auteurs favoris. Cela doit faire 15 ans que j'ai lu de Beaux Lendemains et que je le garde précieusement pour une nouvelle lecture (comme pour mes Gallmeister). Et puis cela doit faire 15 ans que j'ai vu l'adaptation ciné d'Affliction avec Nick Nolte, et cela doit faire 15 ans que je cherche ce bouquin sans succès (c'est pire que les Gallmeister)

    Mais là, ça fait tout d'un coup trop d'envie pour le pauvre vieux vlimeux que je suis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saint ciboire, c'est tout un scoop, ça! J'appelle ça un agace-pissette. Là, j'm'en peux pu de savoir quel McMurtry va passer sous le projecteur du bison, et avec quelle boisson il sera acoquiné.
      Il est génial ce craquage! Il m'amène à me délecter de ta prose et à en apprendre davantage sur tes goûts. J'ai-tu besoin de te dire qu'on se rejoint beaucoup?
      Pour Ron Rash, je sais qu'entre toi et ce monde à l'endroit, la sauce n'a pas pris. Ben d'abord, jette-toi sur "Une terre d'ombre" ou sur dernier recueil de nouvelles. Si là, ça pogne pas, ben ton chien est mort.
      J'ignorais qu'une adaptation ciné d'"Affliction" existait. La fille est intriguée, mais va patienter. Je veux le lire avant de voir. Je vais checker ça: si je trouve "Affliction" d'occasion, je le prends pour toi.
      Tu as "Le pas du loup" depuis un boute? Comment ça s'fait, ça? Une curiosité ou en connaissance de cause?

      Supprimer
    2. La pas du loup, comme l'immense majorité de ma bibliothèque, c'est une occasion. La couverture était jolie, style Amérique profonde. Le coin me plaisait, le prix aussi, alors tête baissée j'ai pas hésité une seconde. Mais il est vrai que j'ai pas lu beaucoup de truc sur ce pas du loup et les aventures de Gabriel du Pré. Plutôt rare dans mon coin.

      Supprimer
    3. Par chez nous aussi, ce Gabriel se fait rare. Un auteur obscur à découvrir...

      Supprimer
  7. Je trouve ça amusant que ton précédent billet s'appelle En attendant Russell, et qu'aujourd'hui tu nous présentes 2 livres de Russell Banks! Mais comme toi, j'aurais acheté les yeux fermés tous ces livres. Bon, j'avoue que je connais déjà certains (et tu me cites, merci!), Les enfants de poussière, Texasville .. que du bon et Caryl ! Oh oui, violent mais passionnant donc voilà...

    sinon, j'ai déjà fini de lire Tapply et mon billet est déjà rédigé. Forcément, on se rejoint encore !! Pour l'échange, hâte d'être à Montréal. J'ai trouvé en tout et pour tout 3 romans édités chez Gallmeister, comme tu le dis = personne ne veut s'en séparer. J'ai osé poser la question vendredi soir à une librairie d'occasion que j'affectionne particulièrement, elle m'a dit que c'était super rare donc oui j'attends souvent qu'ils sortent en format Totem car sinon, c'est cher !
    ah ton craquage de bobette va bientôt être suivi d'un craquage de slip mais pas tout de suite, je débarque à Montpellier et là j'ai envie d'aller faire dodo

    bonne fin de journée ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La dame est forte pour faire des liens! Il m'avait échappé celui-là!
      Je suis VRAIMENT contente qu'on se rejoigne avec Tapply. J'ai d'autant plus hâte de te lire.
      C'est bon signe que les Gallmeister soient quasi introuvables d'occasion. Genre: J'aime, je garde! Le fait que j'en ai trouvés autant ce jour-là est presqu'inquiétant. Y a-t-il quelqu'un de mort? Quelqu'un qui a perdu son job et qui a besoin d'argent? J'imagine le pire...
      Profite bien de Montpellier, et pas trop de virées dans les librairies!
      Bonne nuit!

      Supprimer
  8. Oh je comprends que tu ais craqué, ils sont bien tentants ces titres. Et des Gallmeister à moitié prix, ça ne se refuse pas. De Russell Banks, j'ai lu American Darling qui est vraiment très bien et Affliction est dans ma PAL. J'ai aussi lu Zulu de Caryl Férey qui m'avait beaucoup plus (c'est sûr que c'est assez violent), il faudra que j'en tente un autre.
    L'échange, c'est la librairie qui est sur Mont-Royal, c'est ça ? Misère, tu me donnes furieusement envie d'y faire un tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paméla: précipite-toi à l'Échange! Oui, c'est bien la librairie sur Mont-Royal. Pour moi, c'est la meilleure librairie en livres d'occasion de toute l'avenue, et faut dire qu'il y en a quelques-unes!
      Je n'ai pas lu "American Darling", mais tu te doutes bien qu'il finira pas se retrouver entre mes mains!

      Supprimer
  9. J'ai trouvé une seule fois un Gallmeister d'occasion (et l'ai acheté) Quand on en a , on les garde, je pense que c'est ça la raison de leur rareté.
    Sache qu'avant Texasville (excellent) il y avait La dernière séance, avec les mêmes personnages 40 ans plus tôt (mais tant pis, ce n'est pas trop trop gênant)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, les Gallmeister, «Quand on en a, on les garde»!
      Je lirai "La dernière séance" avec "Texasville". Merci pour l'info! J'te dis pas le nombre de fois où j'ai lu un tome 2 ou pire, un tome 3, ignorant qu'il y avait un tome 1! Même si le bouquin peut se lire indépendamment, je préfère y aller en ordre chronologique. Je ne me ferai pas prendre une autre fois!

      Supprimer
  10. Craig Johnson, Ron Rash et Russel Banks : que du bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas?! J'étais pas mal fière de ma grosse prise!

      Supprimer
  11. Jolie moisson !! j'ai hâte de continuer me découvertes chez Gallmeister !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi. D'autant plus qu'avec cette nouvelle moisson, ceux que j'ai à lire s'empilent dangereusement. Trop d'envies pour si peu de temps...

      Supprimer
  12. Sur Montpellier, des Gallmeister d'occasion, ça ne court pas les rues non plus. J'ose croire aussi que c'est dû à la qualité des textes: personne ne s'en sépare! Deep winter est aussi sur ma liste des courses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui veut dire que lorsqu'on voit un Gallmeister d'occasion, on saute dessus sans se poser de questions!
      On dirait bien que "Deep winter" se retrouvera, cet hiver, entre les mains d'un grand nombre de lecteurs...

      Supprimer
  13. Heu ... C'est quoi un craquage de bobettes ? En tout cas, pas mal de bonne lectures à venir ! Et fait gaffe à Craig Johnson, c'est addictif, je ne sais pas si c'est bon pour les bobettes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne connais pas le craquage de slip d'Electra? C'est le même principe, mais version made in Quebec! Ici, on parle bobette!
      Je prends mon temps avec Craig Johnson. Je crains justement l'envie de les enfiler à la queue-leu-leu... Cet été, sans doute!

      Supprimer

· archives ·

· visites ·