Ça bourgeonne et fleurit

mercredi, mai 25, 2016


Depuis le début des années 2000, plusieurs nouvelles maisons d'édition ont vu le jour. Des exemples? Marchand de feuilles en 2000, Le Quartanier en 2002, Sémaphore en 2003, Alto en 2005, Les éditions de ta mère la même année, Héliotrope en 2006, La Peuplade la même année, Coups de tête en 2007 ou Cheval d'août en 2014. Et j'en oublie sans doute. En somme, ça ne fait pas juste bourgeonner, ça fleurit!

Il y a dix ans paraissait le premier titre des Éditions de la Peuplade. Avec Simon Philippe Turcot  et Mylène Bouchard à la barre, la maison d'édition a pignon sur rue à Chicoutimi. Depuis 2006, 65 titres sont parus.

Cette maison d'édition, je l'adore. J'aime tout, de leur ligne éditoriale à leur maquette. J'ai fait des découvertes extraordinaires dans leur catalogue. Je pense notamment à Nirliit de Juliana Léveillé-Trudel, au Fil des kilomètres de Christian Guay-Poliquin, À la recherche de New Babylon de Dominique Scali, à Soleil de David Bouchet et à Niko de Dimitri Nasrallah (billet à paraître sous peu).

Pour souligner le dixième anniversaire de la maison, Mylène Bouchard et Simon Philippe Turcot se lancent dans une nouvelle aventure: la création de la collection «Fictions du Nord». Au programmedes textes du nord du Québec, du nord du Canada, de la Scandinavie et de l'Alaska.


Pour concrétiser ce projet, ils ont lancé une campagne de sociofinancement. Les sommes recueillies serviront principalement à acheter des droits de traduction et à couvrir les frais de traduction. L'objectif est d'amasser 5000 $ ou plus en un mois. Je suis fière de clamer haut et fort que j'ai été la première à contribuer! Les deux premiers romans à paraître seront La faim blanche du Finlandais Aki Ollikainen (sept. 2016) et un roman de l'Islandais Gyrdir Eliasson (avril 2017). 

Voilà un projet stimulant auquel je vous invite, chers passionnés de bonne littérature, à contribuer.

                                                               ♦                  ♦                  

Comme quoi l'édition québécoise a le vent dans les voiles… Une nouvelle maison d'édition vient tout juste de voir le jour: Monsieur Ed. Alice Liénard et Valérie Picard, deux ex de La courte échelle, ont eu envie de créer une maison où la qualité du contenu et la qualité visuelle du livre sont à l'honneur. Elles ne se ferment aucune porte, voulant ratisser large, au gré des projets coups de cœur qui leur tomberont entre les mains.

Le premier titre paru, Méchant Far West: le méchant qui voulait être pire, s'adresse aux jeunes de 8 ans et plus. Un bon roman graphique à la sauce western. Comme tout bon western qui se  respecte, Méchant Far West contient des bons et des méchants, de l'action à revendre et des rebondissements à la tonne. L'humour absurde qui ponctue le texte de Marthe Pellethier rend le récit très accrocheur. La mise en page variée et la typographie dynamisent le récit. Les illustrations de Richard Écrapou en mettent plein la vue.

Deux albums jeunesse sont prévus à l'automne 2016. Et un deuxième tome de Méchant Far West est à prévoir.

Méchant Far West: le méchant qui voulait être pire, Marthe Pellethier (texte) et Richard Écrapou (illustrations), Monsieur Ed, 128 pages, 2016.

                                                               ♦                  ♦                  

Il n'y a pas que dans l'édition que ça fourmille. Du sang nouveau palpite aussi sur la blogosphère. Alors que certain(e)s prennent une pause (ce qui commence, moi aussi, à me trotter dans la tête), d'autres ont débuté l'année sur les chapeaux de roues. Les blogues La page 10 et Mes pages versicolores prouvent que les blogues littéraires ont encore de beaux jours devant eux.

                                                               ♦                  ♦                  
                                                         
Et pour terminer, ces photos de la librairie TULITU me donne furieusement envie de me précipiter drette-là à Bruxelles.



laissez-vous tenter

10 commentaires

  1. Une pause ??? ah non je te l'interdis, ou alors en juillet !!!
    très jolie la librairie de Bruxelles. En France, aussi, les maisons d'éditions renaissent - c'est excitant !
    ta BD western me tente énormément ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À vos ordres, capitaine! En juillet, alors!!!
      À ce que je vois, le milieu de l'édition a le vent dans les voiles un peu partout? C'est une très très bonne nouvelle.

      Supprimer
  2. En France aussi, ça bouge bien. En jeunesse, par exemple, je viens de signer chez deux nouvelles et déjà très belles maisons d'édition: Kilowatt et Bulles de savon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, tant mieux!
      Je viens de voir les catalogues de Kilowatt et Bulles de savon. Ça promet...

      Supprimer
  3. Merci pour ce beau billet. Décidément je vais devenir accro de ta section <>. C'est un magnifique projet que cette publication de livres du Nord je jetterai un coup d'oeil à ce qu'ils sortiront. Par contre, je suis contre ton idée de pause nah ! vraiment pas une bonne idée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi! J'ai aussi très hâte de voir cette nouvelle collection.
      L'idée de pause n'est pas une bonne idée?! Je vais continuer de seulement y réfléchir, alors.

      Supprimer
  4. Oh merci pour ce petit mot! :-) Je suis touchée!

    Et tu viens de me faire découvrir une librairie! Moi qui travaille à Bruxelles! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi! Chanceuse, toi qui a cette librairie près de ton lieu de travail!

      Supprimer
  5. Et merci pour la découverte du blog "La Page 10"! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien! Ton blogue et celui de La page 10 sont deux magnifiques découvertes pour moi!

      Supprimer

· archives ·

· visites ·