Des poches dans la poche · mai 2016

mardi, mai 03, 2016


D'excellents romans arrivent ce mois-ci sur les tablettes. Maintes tentations à l'horizon... 


Un roman coup de poing qui ébranle, d'une force implacable. Si vous ne l'avez pas encore lu, et si vous ne deviez qu'en choisir un, faites-moi confiance et mettez la main sur ce roman.
Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi. Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l'ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s'empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent. Larry Tremblay frappe encore un grand coup, mais vise cette fois le cœur, laissant au lecteur le soin de départager les âmes pures des fourbes, les fanatiques des héros. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies et le lyrisme des légendes du désert. 



Ce n'est peut-être pas le roman de Joyce Maynard que je préfère, mais un roman de cette Américaine se prend toujours bien!
Suzanne Stone a tout d'une vie parfaite: la beauté, la jeunesse, une jolie maison et un mari qui la vénère. Mais elle veut davantage, elle veut la gloire. Isolée dans une petite ville de province, Suzanne décide que la télévision sera son royaume et, à force de persuasion, obtient un petit poste dans la station locale. Lorsque son époux est retrouvé mort, la veuve éplorée, point de mire des caméras, devient rapidement suspecte. Énigmatique, capricieuse, est-elle pour autant l'arriviste perverse que certains dénoncent? Ou est le vrai dans ce que raconte Jimmy, son admirateur adolescent? Jusqu'ou est-elle prête à aller pour atteindre cette célébrité si convoitée?



Bonne idée des éditions 10-18 de publier en format poche ce petit roman passé inaperçu. Un huis-clos suffocant, duquel on ne sort pas indemne. 
Deux frères, le Grand et le Petit, sont prisonniers au fond d'un puits, au milieu d'une forêt. Ils tentent de s'échapper, sans succès. Les loups, la soif, les pluies torrentielles: ils survivent à tous les dangers. À leurs côtés, un sac de victuailles donné par leur mère, mais ils ont interdiction d'y toucher. Jour après jour, le Petit s'affaiblit. S'il doit sauver son frère, le Grand doit risquer sa vie. Le Petit sortira-t-il? Le Grand survivra-t-il? Comment surtout se sont-ils retrouvés là? Le Puits est un livre indispensable sur l'amour fraternel et la vengeance. 




Un roman échevelé, rafraîchissant, que j'ai pris un grand plaisir à lire.
Bienvenue chez les Darling! Charles, le père, plombier obsédé par les fusils; Joan, la mère, à la tête d’une association de défense des animaux; leur fils de sept ans, Micah, avide de réponses existentielles; et la nouvelle venue Lyris, fille d'un précédent mariage. La famille forme un joyeux chaos. Quand Joan doit s’absenter quelques jours, Charles se retrouve dépassé face aux enfants… 
On retrouve avec délectation les habitants du comté de Grouse, bourgade imaginaire du Midwest américain.





Un petit bouquin à «consommer» sans modération. Quand le supermarché devient un concentré de la société...
Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l'hypermarché Auchan du centre commercial des Trois Fontaines situé en région parisienne. «Voir pour écrire, c'est voir autrement», écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage: elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d'observations, l'hypermarché, espace familier où tout le monde atteint la dignité de sujet littéraire.



LE BON FRÈRE – CHRIS OFFUTT – GALLMEISTER

Impossible de résister au premier roman de Chris Offutt, traduit en français chez Gallmeister. Une nouvelle pépite à l'horizon?
Dans ses collines du Kentucky, Virgil mène une existence paisible, entouré par les bois qu'il affectionne tant. Il peut à tout instant s'y enfoncer et trouver la sérénité dont il a besoin. Mais quand son frère aîné Boyd, la tête brûlée de la famille, est assassiné, Virgil doit faire face à une décision impossible. Dans les Appalaches, le sang est vengé par le sang. Et puisque tout le monde sait qui a tué Boyd, on attend la riposte de Virgil. Quelle que soit la direction qu'il choisira, sa vie en sera à jamais bouleversée. Le Bon Frère est un formidable roman sur la liberté, qui éclaire d'une lumière nouvelle la notion de frontière dans l'Ouest américain contemporain, des vallons du Kentucky aux rivières du Montana.


DUANE EST AMOUREUX – LARRY MCMURTRY – 10-18

En attendant La marche du mort, sur les origines de Londsome Dove, j'ai bien envie de faire un bout de chemin avec Duane!
À 64 ans, Duane ne se remet pas de la perte de sa femme. Parti en Égypte pour réaliser un vieux rêve et soulager son chagrin, le retour au Texas s'avère bien difficile: ses amis ont quitté la ville (quand ils ne sont pas morts), son entreprise, dirigée par son fils Dickie, se porte très bien sans lui, ses filles l'ennuient et son coeur menace de le lâcher. Heureusement, il y a l'amour... ou plus précisément la poitrine d'Annie Cameron, une jeune géologue particulièrement affriolante et qui ne semble pas insensible aux charmes de notre héros. Et il y aussi sa psychanalyste lesbienne, pour qui Duane a le béguin depuis longtemps.


MOLOSSES – CRAIG JOHNSON – POINTS SEUIL

Points poursuit la publication des enquêtes de Walt Longmire. Molosses est le sixième tome de la série. 
Alors que l'hiver s'installe dans le comté le moins peuplé de l'État le moins peuplé des États-Unis, Walt Longmire, son shérif, se voit confier une curieuse mission: celle de mettre la main sur le propriétaire d'un pouce abandonné à la décharge. L'enquête devient rapidement haute en couleur, car Walt se trouve face à deux molosses qui gardent le terrain, à son vieux propriétaire loufoque et à un promoteur immobilier multimillionnaire qui cherche à prendre possession des lieux pour étendre son vaste ensemble de ranchs luxueux. Sans parler d'un jeune couple fleurant bon la marijuana, de la vieille institutrice au charme incontesté, du perroquet dépressif et déplumé et de quelques cadavres qui bientôt viennent compliquer cette affaire.

Vous pourriez aussi aimer

24 commentaires

  1. J'ai repéré "L'orangeraie" et je m'y attaquerai très vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop courte lecture pour gros impact. Bonne découverte, Virginie. Très hâte de connaître ton avis.

      Supprimer
  2. L'orangeraie et le puits étaient dans mes coups de cœur de l'an dernier. Je les recommande chaudement à mes amies. J'avais déjà repéré prête à tout, je vais me le procurer en poche. Le Annie Ernaux m'intrigue beaucoup; ça va me changer un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as toujours aussi bon goût, ma chère!
      Le Annie Ernaux change de nos lectures habituelles, et son texte est bienvenu par les temps qui courent. Pour le Maynard, ce n'est pas celui que je préfère d'elle, mais comme c'est une auteure que je suis de près... Je lui ai trouvé un petit air de Oates, avec son histoire un peu tordue.

      Supprimer
    2. Aîe, jamais lu Joyce Carol Oates... I should be ashamed!

      Supprimer
    3. Mais pas du tout!
      Ça viendra! Chaque chose en sont temps.

      Supprimer
  3. Je plussoie pour L'Orangeraie :)
    J'ai beaucoup aimé Prête à Tout également, une lecture passionnante et addictive
    "Le Puits" est également un roman très percutant, que j'aurais plaisir à relire
    Je note donc les autres, que je n'ai pas encore lus, je te fais confiance comme d'habitude :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne note pas tout, quand même! Je n'ai pas lu les trois derniers, donc ça reste à voir, même si c'est des valeurs sûres. Merci de ta confiance, Eva!

      Supprimer
  4. ah !!! tu sais que j'adore cette chronique ! J'ai déjà 30 Poche !! c'est plus possible ça .. bon ouf j'ai déjà 3 livres (Le McMurtry et .. je sais plus ..) - l'Orangeraie, je peux l'emprunter (économie et plus de place dans les tablettes)
    bon je note le Maynard (j'avais adoré le film et ils en ont reparlé tu sais Valérie Expert et Gérard...) et j'avais adoré le film (Van Sant...) et j'adore Maynard ..

    bref, tu es trop méchante ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! C'est pour me venger des "Maraudeurs", ça!
      30 Poche?! Wô, les moteurs! On se calme le pompon, miss.
      Chance pour toi, tu risques de passer ton chemin avec mon prochain billet!

      Supprimer
  5. Effectivement, comment ne pas résister au roman de Chris Offutt ! Mais une virée au fond d'un puits serait une expérience presque inoubliable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plussoie pour le Chris Offutt.
      Pour "Le puits"... tu risques de lancer le livre au fond du puits et de n'avoir qu'une envie: te saouler en poursuivant la chasse aux lagopèdes. Ce roman risque de te glisser des mains, comme de l'eau sur un canard!

      Supprimer
  6. Il y a encore du bon !!
    J'ai tellement hâte d'avoir Le Bon frère entre mes mains ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, donc! Je suis tannée de le répéter, mais encore une fois, tu auras de l'avance sur moi!

      Supprimer
  7. J'adore les bonnes nouvelles = "Molosses" en poche ! Je note en plus "L'orangeraie" et "le puits".Pour la suite, j'attendrai "La marche du mort", je me demande si je vais retomber amoureuse d'Angustus jeune ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très très curieuse de lire tes mots sur "L'orangeraie" et "Le puits".
      Je suis aussi curieuse que toi de retrouver Angustus et de voir si le charme persistera!

      Supprimer
  8. Hâte de connaître ton avis sur Le puits, j'ai l'impression de n'avoir rien compris à ce tout petit texte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mais il est lu et digéré, mon cher! Clique sur le titre du roman et le billet suivra.

      Supprimer
  9. J'ai acheté Prête à tout! Joyce Maynard est une auteure que j'aime beaucoup! L'orangeraie me tente depuis un moment aussi... en poche, c'est une bonne nouvelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis curieuse de lire ton avis sur "Prête à tout".
      Pour "L'orangeraie", c'est une valeur sûre et, j'ose dire: un incontournable. À découvrir d'urgence.

      Supprimer
  10. Le puits fut un coup de coeur, je l'ai beaucoup prêté et offert. Je note Le Tremblay, que j'avais un peu oublié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut surtout pas oublier le Tremblay! D'autant plus si tu as aimé "Le puits". On y retrouve encore deux garçons... inoubliables.

      Supprimer
  11. C'est dingue ! ce centre commercial des 3 fontaines à Cergy dont parle Annie Ernaux est celui de toute ma jeunesse. J’habitais à trois pas pendant 25 ans. Tu m'as convaincue, j'achète le Annie Ernaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel drôle de hasard! Bonne lecture, Indira. Ça le lit en deux heures. Il est tout mini, ce petit bouquin.

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·