Le samedi, c'est jeunesse!

samedi, mai 07, 2016


Théo donne rendez-vous à sa cousine Éva, dont c'est l'anniversaire. Une surprise l'attend. Impatiente, Éva se prépare et «met sa jolie robe bleue et ses ballerines dorées». Pourtant, l'illustration montre une Éva vêtue en habit d'exploratrice. L'histoire se met drôlement à déraper. Page suivante, lorsque l'auteure écrit: «centre-ville», l'illustrateur dessine une jolie campagne. Et ainsi de suite.

Si l'auteure joue le jeu au début et adapte son histoire, elle commence sérieusement à s'impatienter devant les lubies de l'illustrateur. À lire ses interventions dans les bulles en bas de page, on sent l'impatience grimper en flèche. Elle tient à ce que que son texte soit respecté. L'illustrateur, lui, n'en fait qu'à sa tête. À moins, justement, qu'il n'ait une idée derrière la tête?


Ni le titre ni la couverture ne laissent soupçonner toute l'ingéniosité et la fantaisie cachées dans cet album. Ce tirage de couverte entre une auteure et son illustrateur est savoureux. Les illustrations de facture classique charment l'œil avec ses couleurs chaudes et lumineuses. La chute de l'histoire fait un beau clin d'œil aux grands. Oh! Il ne faut surtout pas oublier de garder un œil sur la chouette. Un album décalée, désopilant et plein de rebondissements. Un must!

L'histoire perdue, Meritxell Marti (texte) et Xavier Salomo (illustrations), Seuil jeunesse, 40 pages, 2016. À partir de 5 ans.

                                                               ♦                  ♦                  

Ce n'est pas juste… Tous les amis de Winnie ont un monstre de compagnie. Alors, pourquoi elle n'en aurait pas un, elle aussi? Elle fait des «yeux de Bambi» à son papa, qui ne se fera pas prier longtemps. Père et fille sont en route pour la monstrerie. Comment faire son choix entre des centaines d'espèces de monstres? Winnie et son père finissent par adopter un Ougly-Woump.

Winnie se rend vite compte qu'avoir un bébé monstre demande beaucoup de temps et de travail. Heureusement, elle a lu le livre d'Élise Gravel Tout savoir sur les petits monstres, grâce auquel elle a appris tout ce qu'il y a à savoir pour élever et bien éduquer un monstre. Le temps passe. Gus devient très bien élevé et à même appris à faire quelques tours. Aussi, lorsqu'il semble malheureux et manifeste des signes d'ennui, Winnie s'inquiète. Il lui faut trouver une solution pour redonner le sourire à son monstre.


Lorsque le thème des animaux domestiques est revisité à la sauce Élise Gravel, ça donne un album attendrissant et hilarant. Expressives et vitaminées, les illustrations en mettent plein la vue. Sur la dernière double page, une foule d'idées pour créer son propre monstre de compagnie en inspirera plus d'un.

Je veux un monstre!, Élise Gravel, Scholastic, 40 pages, 2016. À partir de 4 ans. Paru chez Nathan, en France.

♦                  ♦                  

Combien de litres de salive notre bouche produit-elle par jour? Comment les astronautes font-ils caca dans l'espace? Combien de muscles sont utilisés pour monter des marches? Comment appelle-t-on l'espace compris entre les sourcils? Quels sont les endroits de la maison dans lesquels se nichent le plus de germes et de bactéries? (eh non, ce n'est pas la cuvette des toilettes!). Des centaines d'informations, autant sérieuses qu'insolites, des anecdotes, des records, le tout présenté de façon concise et très visuelle. Après Livre génial sur tout et vraiment tout, Adam Frost récidive. Une mise en page dynamique, illustrée d'images traitées en aplats. Un petit bouquin indispensable pour devenir incollable sur le fonctionnement du corps humain et pour épater la galerie!


Un livre génial sur mon corps génial, Adam Frost (texte) et Dan Bramall (illustrations), éd. de La Martinière Jeunesse, 112 pages, 2016. À partir de 7 ans.

laissez-vous tenter

6 commentaires

  1. Le pitch de l'histoire perdue est tout simplement génial. Il me le faut!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui! C'est pour toi cet album. Il va beaucoup de plaire.
      J'ai vu que tu avais mis la main sur "Glouton". J'ai hâte d'avoir ton avis. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi!

      Supprimer
    2. J'adore Glouton. J'aime beaucoup l'interaction entre l'image et le texte poussée à l'extrême puisqu'en plus, on a affaire à une auteur-illustratrice. J'ai la chance de travailler sur un projet perso avec un illustrateur où le texte et l'image se répondent dans un autre sens: en se complétant d'une façon très décalée. (L'ogre et les 7 petits Riquet à paraître chez Circonflexe pour les fêtes.) Hélas, quand on est juste auteur, ce n'est pas toujours possible de le faire...

      Supprimer
    3. Très hâte de mettre la main sur "L'ogre et les 7 petits Riquet". Juste le titre... très intriguant!

      Supprimer
  2. J'ai repéré le premier depuis quelques temps déjà, il va finir par arriver à la maison c'est une certitude ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui! Un excellent moment de lecture en perspective pour toi et tes choupinettes!

      Supprimer

· archives ·

· visites ·