Ou bien... ou bien

jeudi, juin 09, 2016


Eh non, je ne vous ai pas concocté un billet hautement songé sur Ou bien… ou bien de Kierkegaard. Déçus? Je lance plutôt un nouveau tag inspiré de celui paru il y a un certain temps chez Pocket jeunesse. Au programme: des choix difficiles – ou non –, en lien avec l'univers des livres.

C'est l'été… dévorer un pavé OU plonger dans un roman léger
Un pavé, sans hésiter. Pour moi, vacances d'été riment avec lectures de longue haleine. C'est le temps d'enfiler les gros pavés bien lourds. Je me demande d'ailleurs pourquoi «été» devrait rimer avec «légèreté»? Est-ce à dire qu'«hiver» rime avec «lourdeur»? L'idée de «lecture estivale» me paraît incongrue quand on lit avec la même constance tout au long de l'année. «Lecture d'été», «lecture de plage»… J'ai de la misère avec ces expressions. Mais sans elles, les journaux et magazines seraient bien en peine!

conseiller un livre OU se faire conseiller un livre
Là, le choix est plus difficile. Une livre que j'ai adoré risque de ne pas plaire à celui à qui je le conseille. Chacun ses goûts! Pour être de bon conseil, il faut bien connaître une personne et faire abstraction de ses goûts personnels. Aux dires des ami(e)s à qui je conseille des titres ou prête des livres, je tombe très souvent dans le mille. Quant à me faire conseiller un livre… c'est un tantinet plus périlleux. Chat échaudé craint l'eau! Toutefois, je picore des idées de lecture (trop) en lisant les blogues que je suis religieusement. Là, le puits est sans fond.

corner les pages d'un livre OU lui casser le dos
Si les deux me font blêmir, je préfère casser la tranche d'un livre. Cela n'a pas toujours été le cas. Il fut un temps où la hantise du dos cassé frôlait le toc. Il m'est arrivé de vendre ou de donner un livre que j'avais prêté et qui m'était revenu avec le dos cassé pour vite filer en acheter un nouvel exemplaire tout neuf. Heureusement, ça se soigne. Maintenant, je casse le dos des livres sans frémir quand cela m'assure un meilleur confort de lecture et si je suis assurée que les pages ne se détacheront pas. Et puis, avec le temps, j'ai apprivoisé les livres «abîmés». Comme un visage ridé, ils témoignent d'un vécu. Quant à corner les pages... Impossible. Ça ne se fait pas (et, dans mon cas, ça ne se soigne pas).

un roman avec un prologue OU un roman avec un épilogue
Entre les deux, mon cœur balance pour le prologue. Les prologues mettent la table, alors que les épilogues apportent souvent un point final lorsque le dernier chapitre ne l'a pas fait. Dans un tel cas, je préfère l'entrée au dessert.

ne pas voir la couverture d’un livre avant de le commencer OU ne pas lire la quatrième de couverture avant de le commencer
Je dois absolument voir la couverture d'un livre. Elle donne le ton. Ne pas lire la quatrième de couverture ne me gêne pas. D'autant plus que je les trouve souvent trop bavardes. J'aime aussi l'idée d'ouvrir le nouveau bouquin d'un de mes auteurs chouchous sans savoir où il va m'amener, de lui donner la main les yeux fermés.

un roman choral OU un roman écrit à la première personne
Un roman choral. Le nombre de romans choraux (ça se dis-tu, ça?) que j'ai pu lire seulement parce que j'ai lu quelque part qu'il s’agissait d'un roman avec différents narrateurs ou points de vue... J'en raffole.

une fin ouverte OU une fin fermée
Je préfère les fins fermées. Elles ont l'avantage de ne pas laisser dans le flou avec des questions sans réponses.

un feel good book OU un page turner
Sans hésiter, un page turner. Je suis peu portée vers les feel good book, même si récemment, j'en ai lu un excellent. Ma vie est une feel good life (je suis plus que satisfaite de mon sort!). C'est peut-être pourquoi je suis plutôt portée par les histoires de laissés-pour-compte qui en bavent! Les page turner ne sont pas toujours ceux que l'on croit. L'expression devrait plutôt désigner celui qui lit, que le livre lui-même. Un roman peut-être addictif pour un et ne pas l'être pour d'autres. Au final, je me méfie des étiquettes.

devoir se séparer de quinze livres OU devoir prêter ses livres
Depuis quelques années, je peux prêter mes livres sans devenir hystérique, ce qui n'a pas toujours été le cas. Depuis qu'un roman prêté est revenu du Mexique avec quelques grains de sable à l'intérieur, je suis fière de laisser mes livres voyager. Mais ils doivent ensuite rentrer au bercail! Se séparer de quinze livres n'est pas un problème. Je fais régulièrement le grand ménage dans mes bibliothèques. Chaque livre qui s'y trouve a donc sa place et est important pour moi.

J'aimerais bien connaître vos choix. Si ça vous dit...

Vous pourriez aussi aimer

24 commentaires

  1. Tu as une belle imagination pour les tags... autour des livres ou de la lecture, c'est toujours fort intéressant. D'accord avec toi pour 'les livres de l'été' o u de plage, quand on lit toute l'année régulièrement, cela ne signifie rien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Venant de toi, j'apprécie beaucoup le compliment!
      Heureuse d'entendre ça! Pour des lectrices boulimiques comme nous, ces qualificatifs sont sans valeur.

      Supprimer
  2. Moi aussi, cet été, je vais m'atteler à un pavé: la maison dans laquelle (960 pages!), chez Monsieur Toussaint Louverture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me nargue, tout en haut de ma PÀL. Ce sera aussi ma «lecture d'été», avec "La montagne en sucre". Ça promet!

      Supprimer
  3. Comme toi, je frémis quand je lis des trucs du genre : « Idéale lecture d'été/de plage »… et malheureusement, ce n’est pas simplement une facilité de journalistes. Figure-toi que pas plus tard que dans la semaine, un post FB d’une maison d’édition censé promouvoir la sortie du premier roman d’une de leurs protégées disait : « Un petit roman à savourer sous le soleil, dès le xxx ! ». Franchement, quand je lis ça, moi ça me fait peur et ça ne me fait pas du tout envie de tenter le coup. Je trouve plutôt que ça en dit long sur ce qu’ils pensent réellement de la qualité de leur catalogue, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise... « Un petit roman à savourer sous le soleil »? «Petit roman» et «soleil», ça en dit effectivement long... Passé l'été, le bouquin risque de passer au pilon. Pauvre auteur(e)...

      Supprimer
  4. je peux te piquer ton tag ? Mes réponses sont trop longues :-)
    On se rejoint .. presque partout mais pas tout à fait !!!
    vivement l'été !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est là pour ça. Pique, pique. Très hâte de lire toutes tes réponses.

      Supprimer
    2. le tag est prêt ! peu présente aujourd'hui, j'ai passé ma journée aux urgences, je rentre à peine, crevée et malade .. je suis en arrêt de travail, je vais pouvoir me reposer et profiter de mon ordi !

      Supprimer
    3. Hon... Ben dis-donc, qu'est-ce que tu as?
      En arrêt de travail pour combien de temps?
      Prends soin de toi, mon amie. Je te veux en forme!

      Supprimer
  5. Ah ! Encore un tag très sympa !
    Je partage avec toi et sans hésiter le choix du pavé.
    Quant aux conseils, comme toi, je puise des idées dans les blogs de confiance. Pour ma part, j'essaye de donner des arguments, sans surtout raconter le livre, afin que chaque lecteur potentiel puisse savoir si le livre peut lui convenir ou pas. Pour ce qui est de me conseiller, moi, mon entourage ne s'y risque pas... et se trouve toujours ennuyé au moment de me faire un cadeau (Maman, je voudrais t'offrir un livre, il y en a qui te ferait plaisir ?).
    Pour conclure, je dirais que j'adore prêter mes livres. C'est un geste de partage très intime et très fort. Quant à m'en séparer, je passe ma vie à le faire... Je n'habite pas Versailles ! Mais ceux qui me sont chers trouvent une place de choix dans ma bibliothèque personnelle, dans ma chambre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Delphine.
      On se rejoint sur plusieurs réponses.
      Mon entourage non plus ne se risque pas à me conseiller des livres ou à m'en offrir. Au mieux, je récolte une carte cadeau.

      Supprimer
    2. En même temps, ça évite les déceptions ;-)

      Supprimer
    3. Oh oui, ça c'est certain. Rien de pire que d'ouvrir un paquet avec un livre qui donne envie de fuir!

      Supprimer
  6. J'aime bien cette idée de TAG hihi :D

    RépondreSupprimer
  7. Je vais répondre à ton TAG tiens :
    1. Dévorer un pavé
    2.Conseiller un livre
    3.corner les pages
    4. avec un épilogue
    5.Ne pas voir la couverture
    6.Un roman choral
    7. Une fin fermée
    8. Un feel good book pour l'été puis après un page turner (je ne triche pas :p)
    9. Prêter mes livres (mais en ce moment ils ne reviennent jamais sniiiif)

    Voilà ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très intéressant. Merci d'avoir pris le temps de répondre.
      Prêter des livres sans qu'ils reviennent? Moi, si cela arrive, je ne prête plus à ladite personne!
      Heureusement, je suis bien entourée et les gens savent à quel point mes livres me tiennent à coeur.

      Supprimer
  8. Il me plait beaucoup ton tag ! je crois que je vais jouer à reprendre ces questions un de ces jours !

    RépondreSupprimer
  9. Il est chouette ce tag. Comme toi, j'ai du mal à choisir entre la page cornée et la tranche du livre marquée mais je choisis aussi la tranche. Avec certains livres, on a d'ailleurs pas vraiment le choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf! Je me sens moins seule. Je suis entourée de «corneux de pages»!
      C'est vrai que certaines maisons d'édition ne nous offrent pas trop le choix de casser la tranche. Mais j'ai horreur que des pages me restent dans les mains...

      Supprimer
  10. Je pique aussi ce tag :-)

    C'est marrant, on a la même "aversion" (bon ok le mot est peut-être un peu fort) pour les feel good book :-)
    Je serai incapable de lire un livre sans savoir ce qu'il raconte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui! Pique sans problème, Fanny! Ce sera un plaisir de lire tes réponses.

      Supprimer
  11. J'aime bien ce genre de tags... pas facile de répondre! Prologue ou épilogue me fait réfléchir, je ne sais toujours pas lequel choisir! Je suppose que ça dépend quelle est l'histoire, j'aime parfois les fins ouvertes...

    RépondreSupprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·