Rentrée littéraire · automne 2016 · repérage

vendredi, juin 17, 2016


Je vous entends: «Pitié! Pas déjà un billet sur la rentrée littéraire? Nous ne sommes que le 17 juin.» C'est que je ne m'en peux plus de partager ce qui s'en vient. Impossible de garder ça pour moi.

Vous connaissez mon engouement pour la littérature américaine. Et bien, attachez vos tuques: cette rentrée sera américaine ou ne sera pas (avec tout de même trois exceptions). Il y a longtemps qu'une rentrée littéraire ne m'avait pas autant exaltée. Et encore, je n'ai pas tout vu. Il reste aussi la rentrée littéraire québécoise qui, elle, ne se dévoile qu'en août. 

Habituellement, je fais du repérage et picore dans le lot. Mais, là… c'est la débandade. Ce sera une orgie livresque. Ces treize titres, il me les faut tous. Je sens que l'automne sera riche en coups de cœur… Je laisse les quatrièmes de couverture faire leur boulot.


VIVE LES RETROUVAILLES…

NOS ÂMES, LA NUIT – KENT HARUF – ROBERT LAFFONT

Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf: voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie? La solitude est parfois si dure... Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble. Mais voilà, les choses ne vont pas se passer si simplement, les cancans vont bon train, et les familles s'en mêlent... Que va-t-il advenir de cette bulle de douceur si précieuse qu'Addie et Louis avaient réussi à construire?


AQUARIUM – DAVID VANN – GALLMEISTER

Caitlin, douze ans, vit avec sa mère dans un modeste appartement d'une banlieue de Seattle. Afin d'échapper à la solitude et à la grisaille de sa vie quotidienne, chaque jour, après l'école, elle court à l'aquarium pour se plonger dans les profondeurs du monde marin qui la fascine. Là, elle rencontre un vieil homme qui semble partager sa passion pour les poissons et devient peu à peu son confident. Mais la vie de Caitlin bascule le jour où sa mère découvre cette amitié et lui révèle le terrible secret qui les lie toutes deux à cet homme. La prose cristalline de David Vann nous apprend comment le désir d'amour et l'audace de la jeunesse peuvent guérir les blessures du passé. Aquarium est un pur moment de grâce.




DES HOMMES DE PEU DE FOI – NICKOLAS BUTLER – AUTREMENT


«Les héros sont toujours gouvernés par le cœur, les lâches par le cerveau. Ne l'oublie jamais.» Nelson, jeune scout à lunettes, passe l'été 1962 au camp Chippewa, dans le nord du Wisconsin. Au programme: veillées au coin du feu, courses d'orientation dans la forêt, bains dans le lac glacé… et soirées clandestines. Trente ans plus tard, que reste-t-il du garçon d'antan chez ce vétéran à jamais hanté par la guerre du Vietnam? Nickolas Butler signe un grand roman américain qui sonde les cœurs de trois générations d'hommes héroïques et imparfaits.







LES RÈGLES D'USAGE – JOYCE MAYNARD – PHILIPPE REY

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé: sa mère part travailler et ne revient pas. L'espoir s'amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre. Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu'elle connaît à peine – et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le coeur lourd, mais avec l'espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle délaisse les bancs de son nouveau collège et, chaque matin, part à la découverte de ce qui l'entoure, faisant d'étonnantes rencontres: une adolescente tout juste devenue mère, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune à la marge qui recherche son grand frère à travers tout le pays. Wendy lit beaucoup, découvre Le Journal d'Anne Frank et Frankie Addams, apprend à connaître son père, se lie d'amitié avec sa belle-mère éleveuse de cactus, comprend peu à peu le couple que formaient ses parents – et les raisons de leur séparation. Ces semaines californiennes la prépareront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie? Retournera-t-elle à Brooklyn auprès de ceux qui l'ont vue grandir? Émouvante histoire de reconstruction, Les règles d'usage évoque avec brio la perte d'un être cher, l'adolescence et la complexité des rapports familiaux. Un roman lumineux.
  

LES BOTTES SUÉDOISES – HENNING MANKELL – SEUIL

Fredrik Welin a vu sa carrière de chirurgien brisée par une tragique erreur. Il vit à présent reclus sur une île de la Baltique. Une nuit, il est réveillé par l'incendie de sa maison et trouve refuge dans la caravane de sa fille Louise. Il lui faut réapprendre à vivre, composer avec le tempérament fantasque de sa fille et l'apparition de la jeune Lisa Modin, journaliste de la presse locale.










ANNA – NICCOLO AMMANITI – GRASSET

Sicile, 2020. Un virus mortel, «la Rouge», a déferlé sur l'Europe quatre ans auparavant et décimé la population adulte; les jeunes, eux, sont protégés jusqu'à l'âge de la puberté. Anna se retrouve seule avec Astor, son petit frère de quatre ans. Elle doit affronter le monde extérieur avec ses cadavres, ses charognards, ses chiens errants et affamés, l'odeur pestilentielle, pour trouver, quand il en reste, des médicaments, des bougies, des piles, des boîtes de conserve, avec comme unique guide dans cette lutte pour la survie, le cahier d'instructions que lui a légué leur mère avant d'être emportée par la maladie. Lorsqu'Astor disparaît, Anna part à sa recherche, prête à défier les bandes d'enfants sauvages qui errent à travers les rues désertes, les centres commerciaux et les bois. Mais l'ordre appartient au passé et les règles d'autrefois ont été oubliées. Pour réussir à sauver Astor, Anna va devoir en inventer de nouvelles, parcourant ce monde à l'abandon où la nature a repris ses droits, ne laissant que les vestiges d'une civilisation qui a couru à sa propre perte. Une véritable odyssée des temps modernes où s'entremêlent lumière et ténèbres, un duel permanent entre la vie et la mort. 


PLACE AUX DÉCOUVERTES…

L'HEURE DE PLOMB – BRUCE HOLBERT – GALLMEISTER

Hiver 1918. L'État de Washington connaît l'un des pires blizzards de l'histoire du pays. Perdus dans la neige, pétrifiés par le gel, des jumeaux de quatorze ans sont recueillis in extremis par une femme qui tente de les ranimer à la chaleur de son corps. Seul Matt reprend vie. Le lendemain, le voilà devenu un homme, trop tôt et malgré lui. Car le désastre l'a également privé de son père, le laissant à la tête du ranch familial. Labeur, amour et violence, autant de découvertes pour Matt, qui se retrouve face à la beauté sauvage de cette terre, tentant de maintenir l'équilibre fragile entre les êtres qui l'entourent. Dans une langue puissante et incarnée, L'Heure de plomb conte la plus dure leçon que l'Ouest donne aux hommes, celle de la confrontation avec les forces brutes de la nature, au fondement même du mythe américain.


YAAK VALLEY, MONTANA – AMITH HENDERSON – BELFOND

Dans le Montana, en 1980. Autour de Pete Snow, assistant social dévoué, gravite tout un monde d'écorchés vifs. Beth, son ex-épouse infidèle et alcoolique, Rachel, leur fille de treize ans, en fugue dans les bas-fonds de Tacoma, Luke, son frère, recherché par la police. De Cecil, adolescent violent, à Jeremiah Pearl, fondamentaliste illuminé persuadé que l'Apocalypse est proche, les déshérités, les marginaux que l'Amérique préfère ignorer, luttent contre des maux qui les rongent depuis longtemps, contre des violences omniprésentes et des héritages trop lourds pour eux. De ce monde en perdition qu'il tente de comprendre et de secourir, Pete pourrait être l'ange rédempteur, s'il n'en était lui-même l'un des acteurs.





ET TOI, TU AS EU UNE FAMILLE? – BILL CLEGG – GALLIMARD

Il en faut peu pour détruire une vie. Un mensonge, une maladie, un accident… En une nuit, un incendie a tout enlevé à June: sa fille Lolly, qui allait se marier le lendemain; Will, son futur gendre; Luke, son petit ami, et Adam, son ex-mari. Unique survivante et réduite à l'errance, elle traverse le pays en voiture, abandonnant la petite ville du Connecticut où a eu lieu la catastrophe, à la recherche de ce qui la lie encore à Lolly, avec qui ses relations étaient difficiles. La voix des habitants, touchés eux aussi par le drame, émerge peu à peu. Il y a Lydia, la mère de Luke, mise au ban de la société en raison d'un scandale passé, il y a Silas, un adolescent qui aime tirer sur son bang de temps en temps, et ce d'autant plus qu'il est le détenteur d'un secret qu’il aimerait oublier. Il y a aussi les commères de la ville, qui voient en Luke un coupable idéal, car ce jeune Noir, de vingt ans le cadet de June, a déjà été incriminé pour une affaire de drogue. Autant de voix qui témoignent de cette tragédie et en explicitent peu à peu les causes. Bill Clegg dresse une galerie de portraits subtile et émouvante, dans un roman à la narration complexe qui est avant tout une ode à la famille – celle que l'on a, celle que l'on crée – si imparfaite et fracturée soit-elle. La réflexion qui sous-tend Et toi, tu as eu une famille? est poignante – comment supporter l'insupportable, comment se remettre d'une telle épreuve? – et se voit transcendée par l'espoir, la bonté et le pardon.


JEUX DE VILAINS – IBEN MONDRUP – DENOËL

Une petite île située à l'ouest du Groenland. C'est là que s'est installée une famille danoise avec trois enfants qui, chacun à leur manière, tentent de trouver leur place dans cette petite communauté, où cohabitent trappeurs, pêcheurs et chiens de traîneaux faméliques. L'environnement hostile et le climat particulièrement rude ne facilitent pas leur intégration. Il y a Bjørk la fille cadette, capricieuse, égoïste et solitaire, Knut le garçon vulnérable et sensible, et leur grande sœur Hilde, la prunelle des yeux de leur père. Celle-ci tombe amoureuse de Johannes, un garçon de l'île, sauvage et imprévisible. Johannes se lie d'amitié avec la famille, et se retrouve au cœur d'événements violents et inattendus. Iben Mondrup se penche sur la vie secrète des enfants, dont elle dévoile avec force et émotion les secrets les mieux gardés et les désirs les plus inavouables avec poésie, force et émotion.


UN TRAVAIL COMME UN AUTRE – VIRGINIA REEVES – STOCK

Alabama, années 1920. Roscoe T Martin est fasciné par cette force plus vaste que tout, plus grande que lui, qui se propage avec le nouveau siècle: l'électricité. Il s'y consacre, en fait son métier. Un travail auquel il doit pourtant renoncer lorsque Marie, sa femme, hérite de l'exploitation familiale. Année après année, la terre les trahit. Pour sauver l'exploitation familiale, Roscoe convint Wilson, son ouvrier agricole noir, de détourner une ligne électrique de l'Alabama Power afin d'assurer un meilleur rendement. Tout va bien jusqu'au jour où leur branchement sauvage provoque la mort d'un employé de la compagnie. Wilson est envoyé dans les mines, Roscoe au pénitencier de Kilby. Univers absurde et violent où il fera mille rencontres étonnantes et mille boulots insolites. À sa sortie, Roscoe espère renouer avec sa vie, mais au bout du chemin menant à la ferme, rien ni personne ne l'attend.


ET LA VIE NOUS EMPORTERA – DAVID TREUER – ALBIN MICHEL

Août 1942. Avant de s'engager dans l'armée de l'air, Frankie Washburn rend une dernière visite à ses parents dans leur résidence d'été du Minnesota. Il y retrouve Félix, le vieil Indien en charge du domaine, dont il est plus proche qu'il ne l'est de son propre père. Mais aussi Billy, un jeune métis avec qui il a grandi et auquel l'unissent des sentiments très forts. Ce jour-là, au cours d'une battue pour retrouver un prisonnier de guerre allemand échappé du camp voisin, les trois hommes se retrouvent mêlés à un tragique accident dont ils tairont à jamais circonstances. Ce drame va bouleverser le destin des Washburn et de leurs proches, à l'image du conflit qui ravage le monde. Un roman d'une puissance magnétique, qui explore avec une infinie beauté les recoins les plus sombres de l’âme humaine.



LES VIE DE PAPIER – RABIH ALAMEDDINE – LES ESCALES

Aaliya Saleh, dame âgée de Beyrouth, est une anomalie. Divorcée, sans enfant, non croyante, elle s'est toujours rebellée contre les diktats de la société. Sa passion dans la vie est la littérature. Chaque année, elle traduit un de ses romans préférés en arabe avant de le ranger dans un tiroir. Les quelque trente-sept livres traduits par Aaliya n'ont donc jamais été lus par qui que ce soit. Ce portrait d'une femme solitaire en pleine crise existentielle oscille entre passé et présent dans un Beyrouth en mutation. Tandis qu'elle essaye de maîtriser son corps vieillissant et la spontanéité de ses émotions, Aaliya doit faire face à une catastrophe qui menace de faire voler sa vie en éclats. Rabih Alameddine nous livre un roman bouleversant qui célèbre la vie singulière d'une obsessionnelle introvertie et révèle la beauté et l'horreur de Beyrouth. Les vies de papier est une déclaration d'amour à la littérature et à la façon dont elle peut nous définir.

Fantastique, n'est-ce pas? C'est bien beau tout ça, mais d'ici là, il y a les vacances, et je compte bien en profiter pour lire, mais pas que...

laissez-vous tenter

36 commentaires

  1. "Aquarium", "Des hommes de peu de foi", "Les règles d'usage", "Yaak Valley, Montana" : tous ces romans me font très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, donc! Impossible pour moi de passer à côté.

      Supprimer
  2. oh superbe ! mais tu sais quoi ? Les trois derniers (enfin le Henderson, Treuer, Reeves) sont déjà dans ma liste puisque leurs auteurs seront présents au Festival Americal ! Le Yaak me tente beaucoup, les deux autres aussi !
    Je crois que j'ai vu l'enquête de Mankell (mais à la télé) ..je note l'heure de plomb chez Gallmeister (très alléchant) et pour le Kent Haruf .. tu me connais ! Je l'ai déjà, en anglais .. je me le garde pour la rentrée aussi !!!

    j'adore ce genre de billets même si ça coûte un bras !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va me coûter un bras à moi aussi. Trois sp à prévoir. Le reste, de ma poche.

      Supprimer
  3. Voilà une rentrée non française qui m'attire!!! Ouh la ouh la!!!J'ai repéré quelques titres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après publication, j'ai aussi noté deux titres français, dont "Le grand jeu" de Céline Minard et le dernier Serge Joncour.

      Supprimer
  4. De belles tentations dans ta sélection ; des attendus (Vann, Butler, Holbert, Treuer) et des découvertes pour moi (Mandrup)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rare qu'autant de titres me font envie dans une seule rentrée. Outch le porte-monnaie!

      Supprimer
  5. Anna, un récit apocalyptique comme je les aime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, donc! J'ai hâte de retrouver la plume d'Ammaniti.

      Supprimer
  6. Je croule sous ma PAL, et j'ai déjà plein de livres dans ma LAL que je tiens absolument à lire, mais je salive en voyant la liste des parutions prochaines ! J'avais déjà noté le Joyce Maynard, je pense que je lirai aussi le Butler et le Vann... j'ai également repéré le nouveau Serge Joncour, le nouveau Antoine Bello et aussi le nouveau livre de Sylvain Prudhomme dont j'avais beaucoup aimé "Les Grands"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai le même problème avec ma PAL gargantuesque. Je profite de l'été pour lui faire perdre quelques livres.
      Le Serge Joncour me tente aussi. Je file voir "Les Grands". Tu m'intrigues.

      Supprimer
  7. oh oh un Joyce Maynard, oh oh un Nicholas Butler, oh oh ça va faire quelques titres en plus tout ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mon cas, un tonne de titres en plus, ouais! Je suis contente de voir que Nicholas Butler est apprécié. Je me sentais un peu seule! Pour Maynard, elle a son fan club!

      Supprimer
  8. Nan mais Mankell a vraiment écrit "Les bottes suédoises" après "Les chaussures italiennes" ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément... Il ne manque que «Les bottines africaines» et «Les sabots hollandais»!

      Supprimer
  9. Tu ne seras pas surprise si je t'écris qu'ils m'intéressent tous!!!Hou la!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça frappe fort, hein Suzanne?! Et du peu que j'en sais, de très grands crus sont aussi à prévoir en littérature québécoise. Ouch...

      Supprimer
  10. Quel programme alléchant ! pour ma part, je lirais pour sûr le romand de David Vann et celui d'Ammaniti. je serais curieux pour YAAK VALLEY, MONTANA – AMITH HENDERSON !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu des critiques en anglais sur "Yaak Valley". Pas question que je passe à côté!

      Supprimer
  11. Je suis fait la même réflexion que Céline à propos du roman de Mankell ! Des tentations, des tentations...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Céline qui m'a fait faire le lien. Il ne m'était pas sauter aux yeux. La réclusion semble au menu, tout comme dans "Les chaussures italiennes". Je prends les mains tendues!

      Supprimer
  12. Vann, Butler, Mankell, Ammanitti, je signe !! Que du bon !!! Je les avais repérés (ceux-là et plein d'autres, billet en préparation) et il me tarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À quand ce billet? (En espérant qu'il ne me fera pas trop baver et noter plein d'autres titres!)

      Supprimer
  13. Non, c'est pas bien beau tout ça,
    parce que j'ai envie de presque tous les avoir.
    Vann bien entendu
    et puis Haruf et Butler
    sans oublier Mankell et Maynard
    et puis et puis
    dois-je m’arrêter là
    ou laisser rouler mon char
    jusqu'à la Yaak Valley...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton char, je le crains, doit rouler jusqu'à Yaak Valley. En espérant qu'il te reste assez de gaz. Sinon, fait du pouce et je te prendrai pour aller remplir ta canisse, histoire de poursuivre jusqu'au Groenland ensemble, chasser le lagopède!

      Supprimer
  14. Mazette ! Bon, c'est vrai qu'à chaque rentrée je râle, je me dis "Tout ça !", cela donne le vertige. Mais quelle excitation aussi !! De grosses tentations là, avec ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi l'habitude de râler, comme quoi elle arrive toujours trop tôt, cette rentrée. Souvent, j'ai des envies raisonnables. Mais là... c'est l'orgie!

      Supprimer
  15. Je lirai Yaak Valley, c'est certain. Pour le reste, on verra bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sais-tu, je suis prête à mettre ma main au feu qu'au moins six de ces romans passeront entre tes mains. Les paris sont ouverts!

      Supprimer
  16. quel succès ton billet ! mais oui, ça va nous coûter un bras !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais me faire lancer des tomates parce que j'aborde déjà la rentrée... À mon grand étonnement, ce type de billet est très consulté.
      J'ai vu ton «billet» sur tes auteurs préférés. (Je n'ai pas trouvé où ajouter un commentaire!) Quel billet inspirant, magnifique. Je remarque qu'en plus de nos goûts littéraires très similaires, on dirait que le même type d'hommes nous attire!

      Supprimer
  17. Excellent comme article, merci de tes partages, je note tout ça, je suis comme toi, ils me font aussi tous envie !!
    A titre de comparaison avec les années précédentes, savez-vous combien aura de titres cette rentrée littéraire d'automne 2016 ??

    RépondreSupprimer
  18. Oh ! David Vann sort un nouveau roman, fabuleux !
    J'ai eu la chance de lire en avant-première le roman de Virginia Reeves : il est très réussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vann est très attendu de mon côté aussi. Chanceuse d'avoir pu lire le roman de Virginia Reeves. J'ai très hâte de m'y plonger, surtout s'il est très réussi!

      Supprimer
  19. J'ai repéré Les Vies de Papier depuis un petit moment... Ca va être très dur de ne pas craquer quand il sortira !

    RépondreSupprimer

· archives ·

· visites ·