Rentrée littéraire made in Québec · hiver · repérage

mercredi, janvier 04, 2017


Parmi les romans à venir publiés au Québec, qu'ils soient d'auteurs québécois ou étrangers, voici ceux qui me font le plus envie et que je compte bien lire. Je me garde juste un p'tit jeu pour les surprises en cours d'hiver!


L'IMPARFAITE AMITIÉ – MYLÈNE BOUCHARD – LA PEUPLADE

La nuit où la célèbre goélette L’Amanda Transport brûlait, Amanda Pedneault naissait sur l’Île-aux-Coudres. Sur ce morceau de terre flottant, lieu des premières conquêtes, elle a hérité du courage des femmes et des navigateurs de sa descendance. Solide charpente prête à tout risquer pour l’aventure, canot ivre dans les vagues mouvementées de l’amour et de l’amitié, la jeune fille a couru plusieurs lièvres à la fois, a voulu aller vivre loin. Vingt ans plus tard, installée à Prague, mariée et devenue mère, Amanda veut étirer son exil vers un nouvel ailleurs. À l’occasion d’un pacte confidentiel, elle décide de partir, avec pour toutes amarres, le récit de sa vie qu’elle donnera à sa fille, Sabina. Dans tout ce qui compte, il n’y a qu’une chose à retenir: aimer très fort. 
À paraître le 24 janvier 2017.


LES EXCURSIONS DE L'ÉCUREUIL – GYROIR ELIASSON – LA PEUPLADE

Sigmar est un petit garçon à part qui, par le pouvoir de l’imagination, change les mondes, voit partout autour de lui les objets comme des animaux – l’aspirateur est un poisson de pierre dans une grotte marine, les biches ornant une nappe sont perdues dans un labyrinthe. Au lit un livre à la main, dehors au jardin, sur le chemin des courses avec Björg, sur son chantier naval ou plongé dans le corps de l’écureuil de son dessin, les excursions de l’enfant aménagent sa solitude et capturent nos conceptions du monde réel. Devenu écureuil, il marche jusqu’à la ville. Suit-il les traces du garçon mystérieusement disparu? Ne souhaite-t-il seulement qu’un camarade de jeu? Sans avoir l’air d’y toucher, Gyrðir Elíasson efface les repères entre le tangible et le rêvé. Les questions se posent alors: où sommes-nous? que sommes-nous?

À paraître le 7 février 2017.



IL ÉTAIT UNE FOIS CALAMITY JANE – NATALEE CAPLE - BORÉAL

Miette n’a aucune envie de rencontrer sa mère, cette femme qui l’a abandonnée alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. Mais quand son père adoptif lui demande, sur son lit de mort, de la retrouver, elle n’a d’autre choix que d’accepter et de se lancer, à contrecœur, sur la piste de cette étrangère à la réputation sulfureuse. Son nom? Martha Canary, alias Calamity Jane, éclaireuse intrépide, buveuse invétérée et célèbre gâchette de l’Ouest. S’enfonçant dans le territoire désolé des Badlands, aux confins du Dakota du Sud, Miette voit la silhouette de Martha sans cesse s’effacer, tel un mirage, devant la légende de Calamity, que tous ceux qu’elle croise ou presque s’évertuent à perpétuer. Face au déluge de récits et de rumeurs qui s’abat sur elle, que doit-elle croire, qui doit-elle écouter? De la réponse à ces questions dépendent non seulement l’issue de sa quête, mais également sa propre survie. Écrit avec une finesse et une intelligence qui tranchent avec la sauvagerie du Far West, Il était une fois Calamity Jane nous offre une plongée inédite dans l’intimité de cette grande figure américaine et nous fait découvrir, à travers le regard de sa fille, une femme aussi forte que fragile, que le mythe dans lequel on l’a enfermée finira par briser.

À paraître le 24 janvier 2017


MARÉE MONTANTE – CHARLES QUIMPER – ALTO

Quel courant fugitif a ravi Béatrice à ses parents? Il n’aura fallu qu’un clignement d’yeux, aussi bien dire une éternité, pour que leur petite anémone disparaisse, laissant le couple enterrer un cercueil vide d’une indécente légèreté. Mais papa s’accroche à un espoir comme à une bouée: si chaque cours d’eau répond à l’appel de la mer, alors il remontera le courant qui le mènera jusqu’à sa fille. Il s’improvise dès lors capitaine d’un improbable bateau de sauvetage. Au fil des jours, il sondera sans relâche les eaux du globe, notera selon les caprices de sa mémoire les souvenirs des jours heureux, insouciant devant la tempête qui gronde sur l’horizon. Émouvante dérive sur le thème de l’absence mâtinée de poésie douce et saline, Marée montante est une déclaration d’amour à ceux qui nous quittent trop tôt, une comptine pour endormir le chagrin.

À paraître le 31 janvier 2017



LE MUSÉE DES ESPÈCES DISPARUES – NINA BERKHOUT – XYZ

Edith grandit dans l’ombre de sa grande sœur, Vivienne. Alors que Viv est forcée par une mère dominatrice à participer à des concours de beauté, Edith suit les traces de son père en collectionnant un tas d’artéfacts et en s’intéressant à l’art, à la numismatique et aux livres anciens. Premier roman.

À paraître le 2 mars 2017







ÉCORCHÉE – SARA TILLEY – MARCHAND DE FEUILLES

Écorchée est une lettre d’amour stoïque adressée au chagrin, au Grand Nord, aux nuits de St. John’s, aux familles dysfonctionnelles et à l’infime possibilité de rédemption. Sara Tilley manie le désespoir, la comédie et tous les registres avec un égal talent et une grâce constante. Une voix complètement crédible et un roman formidable.» Michael Crummey. Nouvelle collection de la littérature des provinces de l’Atlantique. Traduction d'Annie Pronovost.


À paraître en janvier 2017



UN PARC POUR LES VIVANTS – SÉBASTIEN LA ROCQUE – CHEVAL D’AOÛT

Ce livre met en scène Thomas, Michel et Marie, une fratrie qui rivalise de mal-être, et autour de laquelle gravitent Marin l’antiquaire, ainsi que Mathieu, un ami de la famille. Michel a perdu l’envie d’enseigner et erre dans son condo-musée; Marie trouve refuge dans la poursuite du confort domestique; et Thomas veut partir. Pris entre deux mondes, celui qui accumule les biens comme source du bonheur et celui, à venir, qui vacille et se dématérialise, les personnages de cette histoire cherchent un ailleurs qui n’existe peut-être plus. Un parc pour les vivants, c’est un road movie sur fond d’inventaire des choses humaines en voie de disparition, où le passé trop récent de l’Amérique du Nord se manifeste dans toute sa sauvagerie.

À paraître le 7 février 2017

Vous pourriez aussi aimer

18 commentaires

  1. très gai ta sélection ! non je plaisante mais en fait qu'à moitié, car les histoires ici sont plutôt tristes ! J'ai lu la BD sur Calamity (3 tomes) et j'ai son recueil de lettres à sa fille donc ton livre fait écho ...
    sinon je note Marée montante....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais mon penchant pour la noirceur!
      Ce roman sur Calamity me fait très envie. Et je suis toujours friande de découvrir des auteur(e)s du Canada anglais.

      Supprimer
  2. Bonne idée, ce billet! Je ne lis pas assez de romans québécois, je prends quelques notes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, les pépites ne sont pas rares! Il y a de quoi faire, pour une si petite province!

      Supprimer
  3. Marée montante a l'air poignant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai un peu entendu parler jusqu'à maintenant et, de fait, il s'annonce très poignant. Bref, ça promet!

      Supprimer
  4. Oh, un nouveau chez Le Cheval d'août ! J'aime beaucoup cet éditeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'est pas la seule. J'adore leur ligne éditoriale et leur signature. J'ai rarement été déçue. Et ce nouveau titre ne déroge pas à la règle: il promet!

      Supprimer
  5. Bon sirop me semble que j'entends ma P.A.L. souffrir le martyr sous le poids de ces nouveaux titres de la rentrée que je vais y ajouter dont ''Un parc pour les vivants'', ''Le musée des espèces disparues'' et ''Il était une fois Calamity Jane''.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut s'en prendre aux auteur(e)s et aux maison d'édition. Moi, je ne fais que rapporter!!!
      Je sens une belle diversité à venir et de nouveaux auteurs canadiens à découvrir. Comment résister?

      Supprimer
  6. Je croyais que la rentrée littéraire était un rituel bien français... Je vois que vous n'êtes pas en reste de ce côté-ci de l'Atlantique ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si elle n'a rien à voir avec l'ampleur et le battage médiatique de la rentrée française, la rentrée québécoise ne paie pas de mine. Elle début un peu plus tard qu'en France, mais déboule tout aussi vite!

      Supprimer
  7. ce que j'ai aperçu de la littérature québécoise ces derniers temps commence à bien me tenter... il faudra que tu me fasses des recommandations!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour le tour d'horizon! Il y a plein de choses bien tentantes dans tout ça. Je vais aller fouiner au cheval d'août, chez XYZ et la peuplade!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un très bref tour d'horizon. J'ai repéré ceux qui me faisaient le plus envie, mais il y aura sûrement des surprises et d'autres tentations au gré des jours. Je me connais!

      Supprimer
  9. Je ne suis jamais les rentrées littéraires mais le livre sur Calamity Jane est bien tentant tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que c'est celui qui me tente le plus dans le lot!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·