Des poches dans la poche · juin 2017

mercredi, juin 07, 2017


L'été est à nos portes. Les vacances estivales aussi. Quelques suggestions de lecture s'imposent.  


dans la catégorie le grand format m'attend

TOUS LES DÉMONS SONT ICI – CRAIG JOHNSON – POINTS SEUIL POLICIERS

Indien Crow d’adoption, Raynaud Shade est considéré comme le plus dangereux sociopathe des États-Unis. Interpellé, il avoue avoir enterré un cadavre au beau milieu des Bighorn Mountains. C’est à Walt Longmire que revient la tâche d’escorter Shade, en plein blizzard, jusqu’au corps. Pour tenter de rétablir la justice, le shérif va devoir braver l’enfer glacial des montagnes et tromper la mort avec, pour seul soutien, un vieil exemplaire de La Divine Comédie de Dante.



LA MARCHE DU MORT – LARRY MCMURTRY – GALLMEISTER TOTEM

Aux confins d’un Texas encore sauvage, les jeunes Augustus McCrae et Woodrow Call viennent de s’engager pour faire régner un semblant d’ordre dans ce pays en devenir. Sous-équipés, piètrement entraînés et mal dirigés, ils s’apprêtent à traverser une série d’expéditions et d’aventures plus dangereuses les unes que les autres. Tour à tour poursuivis par des Indiens, l’armée mexicaine ou des ours, ils devront se battre au milieu d’une nature hostile. Heureusement que les femmes sont là pour les laisser rêver à des jours meilleurs. Ce premier roman de la série Lonesome Dove nous présente la genèse du plus grand des westerns littéraires. Nous y découvrons Gus et Call jeunes, intrépides et encore naïfs dans un savoureux mélange d’aventures, de drame, de romance et de dérision à la mode western.


dans la catégorie craquage imminent

THE MAIN – TREVANIAN – GALLMEISTER TOTEM

Années 1970, Montréal. La «Main», autre nom du boulevard Saint-Laurent, est la colonne vertébrale d’un quartier où prostituées, escrocs minables et clochards cohabitent avec les ouvriers et des immigrants. Bourdonnant d’accents divers, mouvant et bruyant comme la foule qui s’y presse, la Main connaît aussi son lot de crimes. Depuis trente ans, le lieutenant Claude LaPointe le parcourt en veillant jalousement sur «son» quartier. Accompagné d’un jeune policier qui s’étonne de ses méthodes peu orthodoxes, LaPointe enquête sur un meurtre. Une affaire d’apparence banale qui le conduira face à ses propres démons et le poussera peut-être à accepter l’inacceptable.


JE VOUS EMMÈNE – JOYCE CAROL OATES – POINTS SEUIL

Anellia a toujours vécu envers et contre. Fille de rien, elle trompe le destin en intégrant l'université. Intellectuelle brillante, elle renvoie ses camarades à leur médiocrité et à leur ambition risible de trouver un mari. Mais sa rencontre avec Vernon Matheius, un étudiant noir qui tient tête au professeur et aux insultes racistes fusant dans l’amphithéâtre, lui fera lever un tabou beaucoup plus grand.




CE QUE J’AI OUBLIÉ DE TE DIRE – JOYCE CAROL OATES – LIVRE DE POCHE

Ce n'était pas comme si elle ne nous avait pas prévenues. Ce n'était pas comme si elle ne nous y avait pas préparées. Nous savions que quelque chose n'allait pas ces derniers mois. Mais Tink n'a pas vraiment disparu. Tink est partie et pourtant – elle est là quelque part, même si nous ne pouvons la voir. On ne peut qu'admirer l'empathie polymorphe de l'écrivain, son talent à exprimer, dans le langage qui est le leur, la complexité émotionnelle des adolescentes... Macha Séry, Le Monde.



LE CERCLE – DAVE EGGERS – FOLIO

Quand Mae Holland est embauchée par le Cercle, elle n’en revient pas. Installé sur un campus californien, ce fournisseur d’accès Internet relie les mails personnels, les réseaux sociaux, les achats des consommateurs et les transactions bancaires à un système d'exploitation universel, à l’origine d’une nouvelle ère hyper-numérique, prônant la civilité et la transparence. Alors que la jeune femme parcourt les open-spaces, les immenses cafétérias en verre, les dortoirs confortables pour ceux qui restent travailler le soir, la modernité des lieux et l’intense activité la ravissent. On fait la fête toute la nuit, des musiciens célèbres jouent sur la pelouse, des activités sportives, des clubs et des brunchs sont proposés, et il y a même un aquarium contenant des poissons rares rapportés par le P.-D.G. Mae n’en croit pas sa chance de travailler pour l’entreprise la plus influente qui soit – même si le campus l’absorbe entièrement, l'éloignant de plus en plus de ses proches, même si elle s’expose aux yeux du monde en participant au dernier projet du Cercle, d’une avancée technologique aussi considérable qu’inquiétante. Ce qui ressemble d’abord au portrait d’une femme ambitieuse et idéaliste devient rapidement un roman au suspense haletant, qui étudie les liens troubles entre mémoire et histoire, vie privée et addiction aux réseaux sociaux, et interroge les limites de la connaissance humaine.

dans la catégorie je suis curieuses...

CHER MONSIEUR M. – HERMAN KOCH – 10-18

Auteur à succès affublé d’une jeune et jolie épouse, monsieur M. mène la belle vie à Amsterdam. Jusqu’à ce que son voisin se mette à lui écrire des lettres de menaces. Un règlement de comptes réussi par l’enfant terrible des lettres néerlandaises. Herman a un hobby: il écrit des lettres. Des lettres de menace. À son voisin, monsieur M. Des lettres qu’il n’envoie pas mais qui dévident sa fascination écoeurée pour le romancier star – vieux beau, jeune épouse, belle vie. Herman joue au gentil voisin, mais il sait: le succès de monsieur M. est bâti sur un mensonge. La vérité, lui, la connaît, et il est bien décidé à se venger. Maître ès cynisme, l’auteur acclamé du Dîner signe un thriller psychologique doublé d’une satire acide du milieu littéraire. Diaboliquement captivant. Un bijou d’humour noir.

LAGOS LADY – LEYE ADENLE – POINTS SEUIL POLICIERS

Quand on est blanc et journaliste, on ne se promène pas seul à Lagos. Guy Collins aurait dû s’en douter. Sa virée à la découverte des boîtes nigérianes tourne court: devant le Ronnie’s, le corps d’une prostituée a été balancé dans le caniveau, les seins tranchés. Collins est embarqué et jeté dans une cellule surpeuplée. La sublime Amaka lui sauve la mise. Ange gardien des filles des rues, elle le croit reporter à la BBC et compte sur lui pour enquêter sur cet assassinat…



dans la catégorie à ne pas lire avant d'avoir lu....

PURITY – JONATHAN FRANZEN – POINTS SEUIL

Pour apprécier Jonathan Franzen, lire d'abord Les corrections et Freedom.
Elle s’appelle Purity, alias Pip. Comme pour échapper au poids de son prénom, elle vit dans un squat à Oakland et désire le mari d’une autre. Fruit d’une mère étouffante et d’un père inconnu, un peu paumée, un peu dépravée, Pip aimerait savoir d’où elle vient et où elle va. Andreas Wolf pourrait-il l’aider? Hacker surmédiatisé et terriblement séduisant, il a un fonds de commerce: la pureté.



LES BOTTES SUÉDOISES – HENNING MANKELL – POINTS SEUIL

Pour apprécier cette suite, lire d'abord Les chaussures italiennes.
Ancien médecin retiré sur l'île des Lundberg, Fredrik Welin, soixante-dix ans, échappe par miracle à la mort la nuit où sa maison est détruite par un incendie. Il ne possède plus rien qu'une caravane, un bateau de treize pieds, une vieille voiture et deux bottes pour pied gauche qu'il a enfilées dans sa précipitation à se vêtir. Ture Jansson, l'ancien facteur, son voisin de l'île de Stangskär, lui prête quelques vêtements. Fredrik est rapidement soupçonné d'avoir mis volontairement le feu à son habitation. A la suite de ces événements, sa fille Louise débarque sur l'île. Son comportement est incompréhensible pour Fredrik. Elle disparaît, reparaît, avoue qu'elle est enceinte mais refuse de dire de qui... Père et fille ne parviennent pas à se parler calmement. Les bottes suédoises qu'il a commandées sont arrivées mais ne sont pas à la bonne taille. Louise part sans adieux. A la suite de quoi Fredrik fait la rencontre d'une journaliste locale, Lisa Modin, qui refuse tout lien sentimental. Le père apprend alors que sa fille a été arrêtée à Paris...

De votre côté, faites-vous une liste de lectures d'été? Et que prévoyez-vous lire? Êtes-vous de ceux pour qui saison estivale rime avec légèreté ou pavé?

laissez-vous tenter

38 commentaires

  1. Les trois premiers déjà sont sur ma liste!
    J'ai acheté La sanction de Trevanian dernièrement, j'ai bien hâte de le découvrir.
    Le cercle est déjà dans ma PAL, une de mes prochaines lectures d'ailleurs.
    Mes lectures ne changent pas vraiment en été, de ce que je lis le reste de l'année. Toujours de tout, selon mes envies!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, on continue de nager dans les mêmes eaux. Y'a rien de tel que la littérature américaine!

      Supprimer
  2. Difficile de résister à ces belles parutions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, y'a de quoi trouver son bonheur.

      Supprimer
  3. Le McMurtry, il me le faudrait bien...
    (autre sujet : où vas-tu en France? à part Nantes ^_^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le McMurtry enfin en poche, eh ben aucune excuse de passer son chemin!
      Je passe une semaine à Nantes, une autre à Paris et deux à Paros et ses environs. Pas mal, hein!

      Supprimer
    2. Paros? Mais l'eau est scandaleusement chaude dans ces coins là! ^_^Enjoy!

      Supprimer
    3. Tant mieux, ça me changera d'ici... Histoire de faire le plein de chaleur avant le retour de l'hiver!

      Supprimer
  4. le Cercle fait partie de mes prochains achats. D'autant plus que le film va sortir dans pas si longtemps que ça et je souhaite l'avoir lu avant. Et le Lagos Lady ça fait un an que j'attends sa sortie en poche. En revanche, pas trop tentée par le Frantzen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu me rappelles qu'il y a une adaptation du "Cercle". Je veux aussi lire le roman avant.
      De fait, il était temps que "Lagos Lady" paraisse en poche. Je l'attendais aussi! Pour le Franzen, grosse déception de mon côté. Rien à voir avec ses premiers roman...

      Supprimer
  5. Deux J.C.O. en même temps, voilà qui donne envie.
    Tiens et j'ai même envie de me garder un J.C.O. pour les vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore ce qu'elle met dans sa soupe pour être aussi prolifique. Et deux nouveautés encore prévues à la rentrée!
      Et sur lequel as-tu envie de jeter ton dévolu?

      Supprimer
    2. Je penche pour son (ses) "Maudits"...

      Supprimer
    3. Ah oui... Un autre que je veux lire!

      Supprimer
  6. Je m'apprêtai à passer une commande de livre, me voici avec deux livres en plus qui n'étais pas prévue : ce que j'ai oublié de te dire et le cercle. Avec ce que j'ai oublié de te dire, j’espère enfin terminer un livre de l'auteure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée pour ces ajouts de dernière minute!
      Ce qui signifie que tu n'as jamais passé à travers un roman de Oates? C'est que tu n'as pas pris le bon, alors! Sa production est tellement diversifiée... Moi, il y a une partie de son oeuvre que je trouve (presque) indigeste, alors que je raffole de l'autre!

      Supprimer
    2. Bon, lecture du cercle en cours... Pour Oates j'avais testé avec "Nous étions les Mulvaney" il m'est tombé des mains à même pas la moité.. plus recommencé du coup avec l'auteure.

      Supprimer
  7. Sur ma liste, j'ai inscrit Cher Monsieur M. et le Cercle qui ont attisé ma curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que tu avais lu "Le dîner" d'Herman Koch? C'est par ce roman que j'ai découvert l'auteur.
      Quand au "Cercle", je suis aussi curieuse. J'ai entendu du bon et du moins bon. Il est temps de me faire ma propre opinion!

      Supprimer
  8. de jolies sorties! les Oates et le Trevanian me tentent beaucoup. Curieuse pour le Mankell que je n'ai jamais lu jusqu'à présent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le Mankell, il est impératif de commencer par "Les chaussures italiennes". Parce qu'en comparaison, "Les bottes suédoises" font figure pâle...
      Oates, encore et toujours! Au rythme où elle publie, on aurait de quoi faire à ne lire que son oeuvre (ou presque)!

      Supprimer
  9. j'ai deux JCO non 3 dans ma PàL donc cet été je veux enfin la lire ! bon ouf tu me rassures, j'ai cru voir plein d'autres livres à acheter, j'ai déjà comme toi les 2 premiers, j'ai lu Lagos Lady .. donc ça, je peux souffler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profite bien de ce soufflage. La rentrée s'en vient et il y a un tas de pépites en puissance!

      Supprimer
  10. Je suis hallucinée de voir le nombre de JC Oates qui sortent chaque année!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'en est presque décourageant... Et en v'la encore deux nouveaux qui paraissent à la rentrée!

      Supprimer
  11. Ah zut, un Poche que je veux acheter c'est la suite de la Ferme des Neshov qui sort hier ou aujourd'hui ! j'avais adoré cette trilogie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souvenais pas que tu avais lu "La Ferme des Neshov". Je dois noter?!

      Supprimer
    2. je me permet de répondre : OUI OUI OUI NOTE !! :)

      Supprimer
  12. Purity m'intéresse beaucoup, j'aime aussi sa couverture et son résumé. Et Ce que j'ai oublié de te dire de Ouates, les histoires d'adolescent c'est toujours génial si c'est bien mené et j'aime beaucoup l'autrice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture de "Purity" est, de fait, très réussie. Dommage pour le roman... J'ai décroché, alors que je reste marqué par "Les corrections" et "Freedom". Tu verras de ton côté...
      Oates a le don de bien circonscrire l'univers des ados. Leurs paradoxes et leur complexité sont toujours bien fouillés.

      Supprimer
  13. Ok.... Deux Oates que je ne connais pas! Mais combien en a-t'elle écrit!?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 44 romans, 38 recueils de nouvelles, 8 sous le pseudo Rosamond Smith, 3 sous le pseudo Lauren Kelly... je ne compte pas les recueils de poésie, les pièces de théâtre, ses romans jeunesse, ses essais et ses mémoires.
      Elle est inépuisable et... pas de retraite à l'horizon!

      Supprimer
    2. En tout cas , ces deux-là sont sur ma wish-list ! Merci!

      Supprimer
  14. L'été ? du léger et du pavé, les deux ! Rien de défini encore ... "La marche du mort" m'a beaucoup fait rire, mais bon, je suis amoureuse d'Augustus depuis longtemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me tarde de retrouver Augustus!
      Peu de léger pour moi cet été, mais quelques pavés. Rien de définitif pour le moment.

      Supprimer
  15. Le cercle a été mentionné à la réunion coup de coeur des lecteurs. Je crois n'en avoir pas entendu parler alors que j'aime cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on en a peu parler et ça me déçoit. Ce sera mon premier roman de Dave Eggers. Il était temps!

      Supprimer

· archives ·

· visites ·