Quand ma pile à lire perd 100 livres

mardi, septembre 05, 2017


Une bibliothèque est comme le «lieu de mémoire» de notre existence. Elle nous chuchote d’anciennes joies, murmure nos lacunes et trahit des promesses de lecture. Édouard Philippe

Je suis attachée à mes livres. Ils sont des témoins de mon évolution. Leur présence me rappelle d’où je viens et par où je suis passée. Je ne serais pas la même si je n’avais pas lu L’invention de la solitude de Paul Auster et Le marin de Gibraltar de Marguerite Duras. Je ne serais pas aussi ouverte d’esprit si je n’avais pas lu Dandy de Richard Krawiec et Sacrifice de Joyce Carol Oates. Je ne serais pas aussi sensible au monde qui m’entoure si je n’avais pas lu 
Des hommes en devenir de Bruce Machart et Indian Creek de Pete Fromm.

Je n’ai aucune hésitation ni scrupules à me départir des livres qui ne m’ont rien apportée. Un grand ménage s’impose périodiquement. (Aurais-je envie de relire City on fire de Garth Risk Hallberg? Est-ce que je le prêterai? Non.) Trois ou quatre fois par année, je passe mes bibliothèques au peigne fin et mets de côté les livres qui partiront vers d’autres cieux.


Parmi les livres qui m’entourent, il y a aussi ceux qui m’indiquent vers où je vais. Ils constituent ma pile à lire. Ma pàl et moi sommes arrivées à un point de non retour. Mine de rien, elle a pris au fil des mois beaucoup (trop) de poids. Vient un moment où trop, c’est trop. Près de 300 livres à lire, c’est définitivement trop. Et avec toutes les tentations de la rentrée, la situation ne va pas s’arranger. Le temps d’aller piocher dans ma pàl s’en trouve forcément limité. 


Avant de tenir un blogue, ma pàl contenait tout juste une quarantaine de livres. Je faisais aussi un grand ménage ponctuel, en en retirant trois-quatre. Il y a trois ans, j'ai créé hop! sous la couette. Les tentations des copinautes et des bonnes fées sont arrivées, sans parler des sp et de mes passages à l’Échange. Je me suis complètement déchaînée lors du passage d'Electra au Québec, l'été dernier. J’étais revenue de nos virées en librairies avec 71 livres. Depuis, mon cas n’a cessé de s’aggraver.


La situation était donc plus que critique. L’état de saturation imminent. Un régime drastique s’imposait. Maintenant, comment s'y prendre pour sélectionner les livres à lire qui resteront? Des piles! J’ai fait des piles en classant les prochains livres que j’aimerais lire (dans un mois, un an ou cinq, le temps étant ici élastique). Les 100 derniers allaient passer à la trappe. Parmi ceux-ci, j’ai longuement hésité devant certains titres: ai-je réellement envie de lire Mère disparue de Joyce Carol Oates? Animaux solitaires de Bruce Holbert? Peut-être pas... La règle était claire: 100 livres. Alors, ciao Les naufragés de l'autocar, ciao De flammes et d'argile et Les cerfs-volants de Kaboul. Résultat? Une pàl allégée et une lectrice souriante qui se sent nettement moins étouffée. 


Une autre règle: lorsqu’un nouveau livre arrive dans ma pàl, un autre doit impérativement en sortir. Mes choix seront dorénavant plus consciencieux. Et dire que je ne me considère pas comme une acheteuse compulsive et que je n'achète jamais un livre sur un coup de tête. Une maudite chance! 

Ah! Les p'tites misères superficielles d'une lectrice boulimique...

Quel rapport entretenez-vous avec votre pàl? Vous arrive-t-il de perdre le contrôle? Arrivez-vous à lui imposer un régime sain? Dites-moi tout.

Vous pourriez aussi aimer

63 commentaires

  1. Il faudrait que je compte, mais je ne pense pas avoir autant de livres en attente sur ma PAL (je lis au fur et à mesure, quitte à aller en librairie presque tous les jours !). Je crois aussi que je devrais écrémer mes étagères parce qu'il y a sans doute des livres que je ne relirai pas, qui ne me correspondent plus, mais dans l'ensemble, je garde, je remplis la bibliothèque et ça me rappelle des souvenirs (des étapes de ma vie) quand je rencontre un roman que j'ai aimé...J'ai du mal à la perspective de me débarrasser de mes livres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du mal à te débarrasser même des livres qui ne t'ont pas marquée?
      Les livres contenus dans nos bibliothèques sont les témoins des «étapes de notre vie» . Je te rejoins bien là-dessus.

      Supprimer
  2. Que feras tu de ces malheureux? Les jeter? Les donner?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai vendu quelques-uns, j'en ai donné d'autres à des ami(e)s et j'ai déposé le reste dans les boîtes à livres de ma ville.

      Supprimer
  3. J'ai fait un tri en début d'année dans ma bibliothèque (où je mélange les livres lus et ceux qui m'attendent). j'ai déjà fait un premier tri et rangé plus soigneusement ceux qui restaient.

    Cet été, j'en ai eu marre comme toi, je sentais que tout cela était brouillon, je ne savais même plus quels livres j'avais achetés, qui me donnaient envie. alors que sur le coup je voulais les lire très vite. j'ai donc mis de côté ceux qui ne m'étaient pas indispensables, ceux que j'ai achetés et je ne lirai finalement pas (neufs ou d'occasion).

    En parallèle, j'ai constitué une pile urgente, que j'alimenterai à mesure qu'elle diminue. Elle sera ma priorité. j'ai aussi décidé d'emprunter moins en bibliothèque, de moins me disperser, et d'acheter davantage en seconde main. Voilà mes bonnes résolutions de la rentrée :)

    Qu'as-tu fait de tes 100 livres? Tu les revends? J'ai fait une brocante, pas mal de livres sont partis, pour les autres, je passerai dans une boutique de seconde main et les derniers qui ne partent pas, je les donnerai!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage! Tes résolutions sont admirables. Saurais-tu les respecter? On sait bien que les résolutions tenues sont rares. N'empêche, c'est toujours l'intention qui comtpe!
      Sérieusement, tu es l'exemple que l'équilibre livresque est possible.
      J'ai revendu des livres et j'ai donné le reste (à des ami(e)s et dans les boîtes à livres de ma région).
      Dommage qu'ici, les bonnes brocantes soient quasi inexistantes. Quand j'y vais, je n'y trouve rien d'intéressant.

      Supprimer
    2. Tu peux demander à Fanny, je suis du genre très sage et raisonnable. Et puis, je ne compare pas mon activité de lectrice par rapport aux vôtres (je me sens beaucoup plus petite ^^). Mais mon problème, c'est que je me sens vite débordée et j'aime que tout soit bien organisé, même dans mon esprit!

      Tu es pas mal aussi dans le genre rangement dis!!

      Supprimer
    3. Il n'y a pas lieu de comparer! Ce n'est pas le nombre de livres lus qui fait le lecteur, hein!
      Vive la mesure (auquel j'aspire) plutôt que la démesure!
      Oui, rangement à fond. Avant, c'était même un toc, mais maintenant, c'est une habitude et un réconfort mental!

      Supprimer
  4. Haha ! Les angoisses de la PAL qui monte, qui monte, qui monte... Quel lecteur vorace n'a pas connu ça ? J'avais un moment perdu complètement le contrôle, alors j'ai fait un énoooorme désherbage. Depuis je pratique comme toi : quand un livre entre, un livre doit sortir. Je m'y tiens presque, ma PAl tourne autour de 20 livres, regroupés sur une seule étagère. Si l'étagère venait à déborder, je ferais à nouveau un "vidage"... jusqu'à la prochaine fois ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un régime sain et un équilibre parfait. Je vise les 50. J'ai encore du chemin à faire...
      C'est fou comment les aléas de notre passion peuvent, à certains moments, devenir source d'angoisse.

      Supprimer
  5. punaise, 100 livres d'un coup ! tu n"y as pas été de main morte mais je te comprends. Cette sensation d'étouffement, de ne pouvoir venir à bout des PAL est oppressant. Tu as bien fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. «oppression», «angoisse»... ce n'est pas sain que notre passion génère ce genre d'émotions.
      Il fallait que je prenne les grands moyens. J'étais rendue là!

      Supprimer
  6. Avant j'achetais des livres de manière assez compulsive (et un peu de tout d'ailleurs, des vêtements, des accessoires, des objets de déco...), il faut dire aussi que j'avais beaucoup de place pour les ranger... Le fait d'habiter dans une petite surface, et aussi un sentiment d'étouffement et d'écrasement m'ont fait revoir ma consommation.
    il y a quelques mois, après avoir lu un livre sur le minimalisme (et aussi avoir constaté dans ma chambre de jeune fille, que l'objet livre ne vieillit pas toujours très bien, pages jaunies, couvertures démodées, etc..) j'ai rassemblé tous mes livres au même endroit (j'ai fait la même chose avec mes robes ^^) et j'ai tout listé sur excel! quand tu vois le résultat, ça fait peur!! (il faut dire que tous mes livres ne sont pas au même endroit, j'ai plusieurs bibliothèques dans l'appart donc on se rend moins compte du volume)
    du coup j'ai fait un bon gros tri, et maintenant je n'achète pas si je n'ai pas l'intention de lire dans les 6 semaines... je fais aussi une règle d'un qui entre et un qui sort pour garder environ 300 livres dans mon petit appart (bon là j'en ai 330 ^^)
    du coup, ça va beaucoup mieux, et rien de plus déprimant que d'avoir sous le nez des livres qu'on sait qu'on ne lira certainement jamais... je préfère avoir moins de livres, mais une sorte de bibliothèque idéale, où chaque livre, lu ou pas encore, a de la valeur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton témoignage est éloquent. La (sur)consommation... on pourrait en reparler!
      Je n'ose pas toucher à excel pour noter mes livres (lus et à lire). Je crains les cheveux blancs (et/ou arrachés)!
      Je prône la «bibliothèque idéale» comme reflet de sa personnalité!

      Supprimer
  7. On a tous ces problèmes pas si superficiels que ça tu sais. Je passe en revue ma pal avant le jour de l'an, c'est une tradition et une façon de me lancer dans la nouvelle année avec quelques bonnes résolutions en tête (que je ne tiens évidemment jamais, tu t'en doutes^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu dois avoir une bibliothèque monstre?!

      Supprimer
  8. De flammes et d'argile... Quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu cherches à attiser ma culpabilité, ça ne marchera pas (juste un tout petit peu, quand même)!

      Supprimer
    2. quand même... de flammes et d'argile... mark spragg... quand même...

      Supprimer
    3. Calisse de tabarnak... Je suis allée fouiller dans le sac de livres que je destinais aux boîtes à livres, espérant le récupérer. Ben non, y'était pu là. Il est passé dans la pile des revendus en bouquinerie. Si la bouquinerie en question ne se trouvait pas à trois heures de route, j'irais le chercher drette-là.
      Pis en plus, j'ai fait le lien! Tsé, une poule pas d'tête? Mark Spragg a écrit "Une vie inachevée" pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur. Pis on retrouve certains personnages dans "De flammes et d'argile". Estie de ciboire. Tu comprends qu'il me le faut! Pas le choix, je vais devoir remettre la main dessus. Merci de ce rappel à l'ordre culpabilisant! Tu as très bien fait.

      Supprimer
  9. Tu me donnes le goût de refaire un ménage! Je le fais assez régulièrement dans mes livres lus, mais pas souvent dans la pile à lire... Elle compte certainement plus de 400 livres! Il faudrait bien me rendre à l'évidence que si le livre attend depuis plus d'un an, il y a très peu de chance que je le lise. Mais j'ai tellement peur de passer à côté de quelque chose... Comme City of fire justement qui attend depuis sa sortie! Les SP et les emprunts à la biblio m'empêchent de piocher dans ma PAL achetée... tout un problème!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise... 400 livres à lire?! Un grand ménage s'impose! Le verdict de un an est bon, à mon avis. Plus que ça, les chances s'amenuisent.
      Avec les achats + les sp, que prends-tu en biblio?

      Supprimer
    2. Je prends des nouveautés que je ne veux pas demander en SP, je me sens plus libre d'abandonner si je n'aime pas. J'ai pris Little Bird de Craig Johnson après avoir lu ton billet sur la deuxième aventure de Longmire. J'en suis à la moitié et j'aime beaucoup! Je prends des vieilles affaires aussi...

      Supprimer
    3. Est-ce à dire que tu te sens mal d'abandonner un sp?
      Ravie que "Little Bird" te plaise! Et, la bonne nouvelle c'est que si, comme moi, tu t'attaches aux personnages, il y en a plusieurs autres tomes après!

      Supprimer
  10. Ah! Ces livres qui ne cessent de s'ajouter à la pal. Depuis quelques semaines j'ai mis en place une méthode simple, je n'achète ni ne prends aucun livre tant que je n'en ai pas lu un de ma pal. Le carton se vide lentement mais je vais finir par y arriver. Bonne journée à vous tou.te.s.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la suite, c'est bien ce que je compte faire. Un pour un, voilà la plus simple et la plus efficace solution! Bravo d'être en voie d'y arriver. Je suis tes pas!

      Supprimer
  11. Grand tri et bonnes résolutions de rentrée de mon côté aussi. Souvent, j'ai noté que les livres non lus dans les 3 mois qui suivent l'achat ne le seront jamais, car après un temps, ils ne correspondent plus à notre état d'esprit. Bien sûr, il y a toujours des exceptions. Rares. Donc, pas de pitié, tu as bien raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de te retrouver par ici, toi! Ça fait un bail!
      Est-ce à dire que tu as des goûts changeants? Après trois mois, ça me semble court.
      Et tu gardes tous les livres lus?

      Supprimer
  12. Ma PAL est bien plus raisonnable que la tienne et doit contenir entre 30 et 40 livres. Je trouve que c'est déjà bien assez oppressant. Je suis bien décidée à ne plus la voir augmenter. En cette période de rentrée littéraire, j'achète les nouveautés une par une, histoire de ne pas en voir venir allonger cette foutue PAL. Pour les livres déjà lu, je fais un tri par trimestre. À chaque fois, j'en écarte 3 ou 4 que je dépose dans une boîte à livre. Ce n'est pas énorme mais c'est déjà pas mal.
    Madame Tapioca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir de te lire ici!
      Entre 30 et 40 livres, c'est ce que j'appelle un très bel équilibre. Voilà un régime sain. Je me rends compte que le syndrome de l'écureuil me cause plus de maux que de bien!

      Supprimer
  13. Je ne compte pas combien j'ai de livres dans ma PAL parce que pour moi, ma PAL compte autant de nouveautés que de relecture. J'aime relire, beaucoup. Donc mes livres sont tous classés ensemble dans ma bibliothèque, que nous partageons à deux.
    Quand j'avais un blogue, ce sentiment d'étouffement était permanent et je me suis mise à détester ça. Je recevais beaucoup trop de livres, je participais à beaucoup trop de clubs de lecture, challenge, etc. Quand j'ai tout lâché, j'ai fais un ménage immense. Je suis passé de 5 bibliothèques (à double rangées) à trois. J'ai donné, donné et augmenté d'un coup les rayons de ma bibliothèque municipale, histoire d'en faire profiter les autres. Ça m'a fait du bien. Je suis toujours bien contente d'ailleurs quand je vois mes livres passer dans les mains des lecteurs et qu'ils sont empruntés. Un livre mérite bien d'être lu!
    Maintenant, j'ai repris goût à l'achat de livres. Mais j'ai des critères. Mes goûts sont moins éparpillés, je ne lis que ce qui m'intéresse vraiment. Je n'achète que des valeurs sûres et je me trompe rarement. Le reste, j'emprunte. J'emprunte aussi ce qui est trop cher pour mes moyens. J'achète beaucoup de livres déjà lus, parce que ce sont des valeurs sûres. Quand j'en suis à 2-3 emprunts et que le livre me titille toujours, je me dis qu'il a une place dans ma bibliothèque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et environ combien de livres au total contiennent ces bibliothèques? D'où ma deuxième question: comment arrives-tu à ne pas oublier les p'tits derniers à lire, disséminés parmi tous les autres?
      Au final, ce que je retiens de ton expérience de blogueuse est une méchante écoeurantite aiguë, dans laquelle le trop (de toute) prédominait.
      Moi aussi, je ne lis que ce qui m'intéresse vraiment. Quand j'hésite, je passe outre.
      À l'Échange, j'échange! Je vends des livres et en achète d'autres (des grands formats trop chers, par exemple). Pour le reste, je fais le tour de la ville et dépose mes livres en trop dans les boîtes à livres.

      Supprimer
    2. Je ne sais pas. J'ai tenu pendant des années un registre de mes livres, mais je ne le fais plus. Alors je ne sais pas combien j'en ai et pour vrai, je ne veux pas le savoir. Mes livres sont classés par thèmes essentiellement, par genres aussi. Je lis intuitivement. J'ai envie de quelque chose, je prends. Que le livre soit là depuis 10 ans ou 1 mois, que ce soit une relecture ou pas, ça n'importe plus. Plus maintenant.
      L'an dernier, on a regroupé tous les livres au même endroit, où l'on passe plusieurs fois par jour. C'est au centre de la maison et du coup, les livres sont toujours près de nous, on pioche dedans, on s'arrête, on lit quelques phrases. Je vois beaucoup plus mes bibliothèques comme faisant partie d'un tout que comme une pile de livres qu'on doit lire.
      Effectivement, le blogue, j'en ai fais une écoeurantite aiguë qui s'est mué en panne de lecture et qui a duré un (très) long moment... Au fil des ans, le blogue m'a apporté beaucoup de choses, dont je suis reconnaissante, mais je n'y reviendrais pas.

      Je dépose aussi de mes livres que je donne dans la boîte à livres :) J'aime tellement ce concept! (Parfois j'en pioche un ou deux aussi).

      Supprimer
  14. Quel texte inspirant! Ta réflexion me plaît beaucoup! Je vais te relire et réfléchir moi aussi sur ma situation littéraire!!! Tu me donnes envie de donner un coup de balai dans mes étagères et de sélectionner avec plus de soin mes prochaines lectures! Merci à toi pour l'élan!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir de te lire par ici!
      Un coup de balai me semble très radical. Un coup de plumeau m'apparaît plus sûr!
      Tu repasseras me jaser du fruit de ton élan!

      Supprimer
  15. J'arrive à peine à me séparer de mes livres lu alors j'imagine même pas le séparer de ma Pàl ! D'autant que régulièrement j'y sort des livres qui attendent sagement depuis plusieurs années d'être lu. Mais goût littéraire on très peu changé finalement. Ma pal doit sûrement atteindre les 400 livres mais cela ne me dérange pas. Par contre depuis quelques mois quand je fini un livre je me pose la question de savoir si j'aimerai le relire ou non, si c'est non je m'en debarasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, tu me surpasses haut la main. 400 livres à lire? Ce nombre ne t'intimide pas, genre «j'arriverai jamais à m'en sortir»?
      La lectrice boulimique que tu es lit énormément. Alors... j'imagine qu'il doit bien y avoir pas moins de 1000 livres chez toi?

      Supprimer
  16. Avec l'arrivée de ma nouvelle bibliothèque cette fin de semaine, un grand ménage s'imposera certainement (et même si j'en ai fait un avant de vider les anciennes!) Je me fais perso 3 piles: une de sp, une pour le prix des libraires, une pour le reste que j'ai acheté et achètes. Je me permets de vivoter entre ces 3 piles en donnant une priorité aux deux premières. Lorsqu'elles deviennent comme des tours de Pise, c'est qu'il y en a trop qui prennent la poussière. Je n'ai jamais été si organisée de ce côté là mais depuis que je suis libraire c'est au moins 3 ménages par année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouvelle bibliothèque qu'il me tarde de découvrir! J'aurai assurément plein de questions pour toi lorsque je serai en face d'elle.

      Supprimer
  17. J'adore lire les commentaires des copains blogueurs!

    100 livres... Waouh! ( et en même temps, je me suis une fois amusée à compter mes livres et ceux de mon maris, et on arrive pas loin des 450...) et heureusement j'emprunte beaucoup de livres!
    Mais j'ai vraiment du mal à me séparer de livres, tous les classiques que j'ai dû lire pendant mes études sont pour moi impossible à abandonner. Je préfère donner les nouveautés que je ne lirai jamais.
    Il faudra que je fasse un autre tri, l'emménagement dans la future maison approche et il va falloir les caser!

    Je prends les bonnes idées citées et on va espérer que je les applique!

    Tu n'empruntes jamais à la bibliothèque?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-moi: 450 au total, et non juste pour la pàl?
      J'ai longtemps emprunté à la bibliothèque. Je ne le fais plus du tout. Le peu de temps alloué pour lire mes emprunts et mes choix trop dispersés me causaient des soucis existentiels!
      Comme toi, je ne me séparerai jamais de mes «classiques». Ils font partie de mon parcours de vie.
      Ce sera génial de déballer et de classer tous ces livres dans la nouvelle maison, non?

      Supprimer
    2. Oui il s'agit de tous les livres! Ouf!
      Comme tu dis ces livres font partie de ma vie, ceux reçus en cadeau j'ai bcq de mal à m'en séparer ! Heureusement je ne reçois pas bcq de sp et quand j'en reçois c'est parce que j'ai parfois osé demander!
      Je n'ai pas la place pour l'instant de faire des Pal séparées mais dans la future maison oui! Et quel bonheur ce sera de retoucher certains livres oubliés !
      Et comme le dit Électra, certains livres achetés y a 10 ans sont de vraies pépites !
      J'ai remarqué chez moi que les livres achetés sous pulsion ne sont que rarement lus! Ceux-là doivent être donnés au plus vite!

      Merci d'avoir ouvert le débat et donné des idées!

      Supprimer
    3. Ouf, certain!
      C'est vrai qu'acheter sous pulsion est très rarement concluant. Dans mon cas, cela n'a jamais été heureux. D'où le fait que je n'achète jamais de façon impulsive.
      C'est pour quand le grand déménagement?

      Supprimer
    4. On espère dans 2-3 mois! :-)

      Supprimer
  18. Ma PAL prend de plus en plus de place et de vigueur mais en réalité j'aime énormément ça, j'ai peur de manquer psychologiquement je pense et j'ai toujours considéré mes livres comme mes véritables amis, mes seuls compagnons me guidant dans l'obscurité de mes pensées quelques fois. Bon cette année je prépare un concours pour devenir prof alors niveau lecteur plaisir ça va être moins dense, je vais plutôt acheter beaucoup d'essais et d'ouvrages théoriques que de romans. Mais après, j'ose même pas imaginer, je pense que ma PAL va augmenter drastiquement une fois que je serai définitivement installée avec un chez moi et d'énormes bibliothèques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareillement que toi, les livres qui m'entourent m'apportent un sentiment de sécurité. Mais je tiens ces livres à l'oeil, m'assurant qu'ils correspondent bien à ma personnalité. Ma bibliothèque est un peu le miroir de mon âme! C'est certains que si j'avais l'espace pour, je n'aurais qu'une seule immense bibliothèque!
      Surtout, bonne chance pour le concours!

      Supprimer
  19. J'arrive après tout le monde. Comme tu le sais, j'avais fait pareil en février et dit au revoir en deux fois à près de 140 livres. J'ai viré à nouveau une trentaine de livres il y a une semaine. Et je compte recommencer bientôt. J'avais envie de respirer et puis je t'avais dit ma méthode : envie ou pas de Le relire ? Vais-je un jour Le lire ? Il y a toujours la bibliothèque municipale pour les plus connus. Et je continue mon programme de lecture même si il est mis à mal ce mois-ci par les SP. Donc je sens le tri sonner à la porte ! Trois mois je lis. Trop court. Un vêtement pas porté pendant deux ans oui je vire mais j'ai sorti de ma Pal des pures merveilles achetées il y a plusieurs années. Par contre comme beaucoup de gros lecteurs, je connais mes goûts et donc je me trompe moins dans mes achats. C'est bien et inquiétant car forcément j'ai envie de les garder �� Je file au lit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais! Tu es une assidue du grand ménage et c'est tout à ton honneur! Pour les livres lus, j'utilise la même méthode que toi. Pour la pàl, c'est plus compliqué...
      Heureusement que nos achats sont plus raisonnés!
      Les livres qui t'attendent cet hiver n'aideront en rien ta pàl! Sans doute qu'un autre ménage s'imposera!!!

      Supprimer
    2. Je devrais poster une photo - ma bibli noire toute mince mais avec deux piles de livres à gauche et à droite qui ne cessent de grimper ... Tu as raison, le problème c'est la PàL.
      Mon message a été écrit hier soir avant d'éteindre la lumière, c'est tout à ton honneur de l'avoir décrypté LOL

      Oh déjà des livres ? Encore la grosse valise ?! Terrible ! Oui un ménage s'impose dès ce soir !

      Supprimer
  20. bravo à toi pour ces bonnes résolutions! j'ai le même problème que toi mais heureusement ma Pal est loin des 300 livres ;) j'essaie de donner ou revendre à chaque fois qu'une lecture ne m'a pas marquée afin que mes étagères ne débordent pas et petit tri annuel également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a plus 300 livres. OUF! Autour de 150, plutôt, et c'est encore énorme. Mais là, je ne peux plus élaguer, car je tiens absolument à tous les lire.
      Avec le blogue (et les sp et les multiples tentations ici et là), la PÀL en prend toujours un coup.
      Tu es bien disciplinée! C'est tout à ton honneur.

      Supprimer
  21. J'ai eu la même démarche que toi l'année dernière et je me sens beaucoup mieux aujourd'hui ! Ma PAL ne compte jamais plus d'une dizaine de romans ce qui est largement suffisant pour moi et ne me créé pas de frustration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo d'y arriver! Je vise les 50. J'ai du chemin à faire, mais je me soigne!

      Supprimer
  22. Je ne garde pas non plus les livres qui ne m'ont pas marquée, je les donne, les vends ou les dépose (de plus en plus souvent) dans des cabanes à livres.
    Et pour la première fois de ma vie, j'ai ... un seul livre dans ma PAL! Je me suis débarrassée de tout ce que je n'avais finalement pas envie de lire, et ça faisait pas mal de romans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. «cabane à livres», c'est beaucoup plus joli et inspirant que nos «boîte à livres»!
      Un seul livre dans la PAL? C'est un record. Ça frise l'anorexie! La boulimique que je suis angoisserait. Autour de 40-50, c'est l'équilibre que je vise! Plus jamais de 300, et pas moins de 20 sous peine de panique!
      Au final, après ce grand débarras, il t'en reste environ combien?

      Supprimer
  23. tri, jeter, donner...ça fait un bien fou pour la tête et les étagères !!! je fais ça régulièrement, et du coup, je suis moi aussi plus sélectif dans mes choix. Un qui entre dans la PAL, un qui sort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la meilleure recette! Ne reste plus, dans mon cas, qu'à l'appliquer à la lettre!

      Supprimer
  24. Comme c'est agréable de vous lire, comme je me sens moins seule avec mes montagnes de livres !! :-) Ma PAL se situe entre 300 et 400 livres. Autant de promesses de voyages dans d'autres univers intérieurs, de découvertes, d'autres vies à vivre...Les avoir autour de moi me sécurise sauf que là, c'est trop, je n'ai plus de place ! Mes bonnes résolutions de cette rentrée : lire en priorité ce qui est dans ma PAL, ne pas céder aux sirènes de la rentrée littéraire et attendre les sorties en poche, ne plus acheter de livres sans me séparer d'un nombre de livres équivalent aux achats, et, last but not least, tenter 30 jours sans achat de livres. Haut les coeurs !:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même fou qu'un sentiment de sécurité (que je ressens près de ma pàl) se transforme en sentiment de trop plein... Tes résolutions me semblent très réalistes, sauf la dernière!
      «Ne pas céder aux sirènes de la rentrée littéraire et attendre les sorties en poche»: j'adopte pour plusieurs titres notés.
      Pour «ne plus acheter de livres sans me séparer d'un nombre de livres équivalent aux achats», j'ai commencé à l'appliquer. Jusqu'à maintenant, ça va!
      Je nous souhaite de maintenir nos bonnes résolutions jusqu'à ce que notre pàl ait plus d'allure!

      Supprimer
  25. Ah ça sent les bonnes résolutions de la rentrée ça ! C'est bien d'avoir des principes, ça permet de les piétiner de temps en temps ;)
    Ceci dit, tu as bien fait, 300 livres ça ressemble moins à une PAL qu'aux fondations d'une maison ! (et dans tes contrées neigeuses une maison en livres me semble bien hasardeuse...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le hic, c'est que je piétine un peu trop souvent mes principes. L'intention compte, non? Pourtant, jusqu'à maintenant, en cette frénésie de la rentrée, je me trouve assez bonne. Pour un qui rentre dans la pàl, un autre en sort. Faut juste que ça dure un peu!
      Avec nos hivers, impensable d'avoir de telles fondations. À moins de tout mettre dans des sacs en plastique. Mais c'est trop polluant et le coup d'oeil n'est pas le même!

      Supprimer
  26. J'aime beaucoup l'introduction de ton billet. Mes lectures aussi font partie intégrante de ma personnalité... Et l'invention de la solitude, un grand moment de lectrice pour moi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en a, des points en commun! Les grands esprits se rencontrent...

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·