Des poches dans la poche · janvier 2018

lundi, janvier 08, 2018


Plusieurs titres attendus arrivent enfin en format poche. Des valeurs sûres, dont Louise Erdrich, des retrouvailles, et encore des tentations.


dans la catégorie lu et approuvé

LE PIQUE-NIQUE DES ORPHELINS – LOUISE ERDRICH – LIVRE DE POCHE

La dernière chose que Mary et Karl entrevoient de leur mère, c’est la flamme de ses cheveux roux émergeant du biplan qui l’emporte pour toujours aux côtés d’un pilote acrobate... Devenus orphelins, les enfants montent dans un train de marchandises afin de trouver refuge chez leur tante, dans le Dakota du Nord. Ainsi commence, en 1932, une chronique familiale qui s’étend sur plus de quarante ans, et fait vivre toute une galerie de personnages hors du commun en proie aux paradoxes de l’amour.





CE QUE TIENT TA MAIN DROITE T’APPARTIENT – PASCAL MANOUKIAN – POINTS

Si ce soir-là Charlotte n’était pas sortie dîner entre filles, elle promènerait Isis dans les allées d’un square. Il lui achèterait des livres qu’elle laisserait traîner sur la table de nuit. Chaque jour, elle serait plus belle. Chaque jour, il serait plus amoureux. Ils boiraient du Sancerre au bonheur de leurs 30 ans, danseraient sur Christine and the Queens. La vie ne tient parfois qu’à un bas filé… Le miracle n’arrivera pas: cette nuit-là, Karim perd tout. Son désir de vengeance va le mener jusqu’aux ruines d’Alep, au cœur de la machine à embrigader de Daech. Là où se cachent les monstres, mais aussi les centaines d’égarés qui ont fait le mauvais choix pour de mauvaises raisons. Là où il faudra lutter pour ne pas ressembler aux bourreaux. Un voyage réaliste au pays mal connu de l’embrigadement et de toutes les violences. 



dans la catégorie le grand format m’attend

DE BEAUX JOURS À VENIR – MEGAN KRUSE – 10-18

Sonia ma offert le grand format en cadeau cet été. Elle connaît bien mes goûts! 

Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa soeur en révélant à Gary l’adresse du motel. Amy comprend que si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le coeur de la petite fille. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.



LES LARMES NOIRES SUR LA TERRE – SANDRINE COLLETTE – LIVRE DE POCHE

Moe, 26 ans, hagarde, épuisée, son nourrisson dans les bras, est amenée de force dans un centre daccueil pour déshérités, surnommé «la Casse». La Casse, cest une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales. Chaque épave est attribuée à une personne. Pour Moe, une 306 grise. Plus de sièges arrière, deux couvertures, et voilà leur logement, à elle et au petit. Au milieu de leffondrement de sa vie, un coup de chance, enfin: dans sa ruelle, cinq femmes sépaulent pour affronter ensemble la noirceur du quartier. Elles vont les adopter elle et son fils. Leur force, cest leur cohésion, leur lucidité. Si une seule y croit encore, alors il leur reste à toutes une chance de sen sortir. Mais à quel prix?




JE SUIS UNE FILLE DE L’HIVER – LAURIE HALSE ANDERSON – JAI LU

Vous parlez de ça mavait beaucoup touchée. Il serait maintenant temps que je lise ce titre de circonstance!

Lia et Cassie étaient meilleures amies depuis l’école primaire. Chacune a développé son propre trouble alimentaire qui ne les mène nulle part si ce n’est au désastre. Les «filles de l’hiver», prisonnières de glace dans des corps fragiles, et concurrentes dans la course mortelle à la minceur. Maintenant qu’elles ont 18 ans, elle se sont éloignées l’une de l’autre. Malgré ça, Cassie a appelé Lia 33 fois la nuit de sa mort. Celle-ci n’a jamais répondu. Lia se retrouve seule, hantée par le souvenir de son amie, ravagée par la culpabilité de n’avoir pas pu la sauver, obsédée par son besoin d’être mince, et son combat pour accepter son corps. Le tout se mèle dans un monologue intérieur presque poétique piégé dans une narration étonnamment vive et juste. Dans son roman le plus émouvant depuis Vous parler de ça, Laurie Halse Anderson explore le combat d’une jeune fille, son chemin douloureux vers la guérison, et ses tentatives désespérées pour se raccrocher à ce qui est le plus important: l’espoir. Ce qui nous intéresse finalement n’est pas ce qui lui se passe à la fin mais bien le voyage que nous entreprenons aux côtés de Lia dans sa lente agonie, sa douleur inexplicable et sa tentative de donner un sens à sa vie.



dans la catégorie il me les faut

DERNIÈRE SAISON DANS LES ROCHEUSES – SHANNON BURKE – 10-18

Javais été bouleversée par ma lecture du premier roman de Shannon Burke, 911. Les éditions 10-18 ont choisi de publier directement en poche son nouveau roman. Changement de registre... 

En 1820, aux Amériques, le commerce des fourrures est un moyen périlleux de faire fortune. À peine le jeune William Wyeth s’est-il engagé auprès de la compagnie de trappeurs la plus téméraire de l’État qu’il manque de se faire tuer. Il découvre alors la force des liens entre les hommes, dont la survie ne dépend que de leur solidarité. Chasse au bison, nuits passées à dormir sur des peaux de bête, confrontations aux forces de la nature ou aux tribus indiennes, la vie de trappeur est rude, mais William a soif d’aventures. Il a quitté sa famille pour le grand Ouest, sauvage et indompté. Il devra réunir plus de courage et d’habileté qu’il ait jamais cru avoir pour en sortir vivant.



LE BLUES DE LA HARPIE – JOE MENO – LIVRE DE POCHE

Javais repéré ce titre chez Sonia. Son billet tentateur ma fait craquer...

Luce Lemay prend la fuite après un braquage et perd le contrôle de sa voiture. Il renverse un landau, le bébé est tué sur le coup. Trois ans plus tard, il sort de prison et revient dans sa ville natale: La Harpie, Illinois. Il y retrouve Junior Breen, un ami ex-taulard, colosse au grand cœur. Tous deux sefforcent de rester sur le droit chemin, mais les choses se gâtent quand Luce tombe amoureux de Charlene, harcelée par son ex-fiancé, et tournent à l'aigre quand les rednecks du coin apprennent leur passé criminel. Luce et Junior parviendront-ils à échapper à la violence qui semble les poursuivre?



I LOVE DICK – CHRI KRAUS – JAI LU

Cest lhistoire d'une femme qui devient folle, folle amoureuse dun homme prénommé Dick quelle na rencontré quune seule fois en compagnie de son mari. Pour tenter de composer avec cette obsession elle choisit décrire à cet homme. Par jeu ou par défi, son mari décide de lui écrire à son tour. De cette situation triangulaire insolite, Chris Kraus tire une méditation subversive sur la place des femmes dans le couple et dans le monde daujourd'hui. Elle pousse lexploration du désir féminin à son comble, nous entraîne dans les tréfonds dune quête acharnée qui la conduit à traverser lAmérique et à faire chemin seule, dans lespoir d'une possible renaissance. Cest donc moins à une relecture des Liaisons dangereuses que de Madame Bovary à laquelle nous invite Chris Kraus dans ce livre culte qui efface les limites entre fiction, essai et récit autobiographique pour mieux sonder les multiples visages du discours amoureux.



UNE BOBINE DE FIL BLEU – ANNE TYLER – 10-18

Ils se croyaient uniques: c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres. Abby Whitshank est mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous autour d’un repas ou d’une conversation. Pourtant, si aujourd’hui tous les enfants sont de retour à Baltimore, c’est parce que Abby les inquiète par ses comportements étranges et ses pertes de mémoire. Le coeur de la famille Whitshank semble battre de travers. Même Denny, le fils rebelle, s’en émeut. Avec humour et mélancolie, Anne Tyler recompose le drame doux-amer d’une famille qui se croyait plus heureuse que les autres. Elle l’était, c’est vrai, mais au prix de mille petits arrangements avec la réalité…



Certains titres te font de loeil?

Vous pourriez aussi aimer

28 commentaires

  1. J'ai bien sûr vu le Manoukian ! Lui il sera lu!
    Grâce à Léa je vais pouvoir lire le nouveau de Louise Erdrich ( dont je n'ai encore rien lu , sacrilège !)
    "je suis une fille de l'hiver" me tente aussi mais je regarderai s'il est dispo en bibliothèque !

    Merci pour cette jolie sélection !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a pas de sacrilège à n'avoir jamais lu un auteur, voyons! Pour ma part, même si j'ai quelques autres titres dans ma pal, je n'ai lu, de Louise Erdrich, que "Le pique-nique des orphelins". La chance de pouvoir lire son nouveau roman. Je devrai m'armer de patience. Parution prévue, ici, qu'en février.
      J'ai hâte de découvrir comment Laurie Halse Anderson explore le thème de l'anorexie. J'avais trouvé, en lisant "Vous parlez de ça", que ses ados sonnaient très très justes.

      Supprimer
  2. J'avais commencé "Une bobine de fil bleu", mais je n'ai pas accroché. "Le pique-nique des orphelins "me tente mais j'ai encore "la malédiction des colombes" dans ma pal ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, j'ai moi aussi "La malédiction des colombes" dans ma pal.

      Pour Anne Tyler, j'ai été ravie par "Leçons de conduite", une histoire de couple désillusionné, une comédie de mœurs douce-amère. J'avais feuilleté "Une bobine de fil bleu", mais sans craquer! À voir...

      Supprimer
  3. Il est temps que je découvre Louise Erdrich!

    J'ai un titre plus ancien de Sandrine Collette dans ma PAL!

    Et la première fois que j'ai vu cette couverture poche du roman de Manoukian, je n'étais pas convaincue. Mais ça commence à changer, on s'y habitue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai comme l'impression que ce nouveau roman de Louise Erdrich est une excellente occasion de la découvrir.

      Pour Sandrine Collette, cette fois, c'est à mon tour: il est plus que temps que je la découvre!

      Je suis contente d'avoir lu Manoukian en grand format. Cette couverture est loin de m'accrocher l'oeil, ne laissant aucune place à la suggestion.

      Supprimer
  4. Le Manoukian! un incontournable c'est sûr! je compte craquer pour Le blues de la harpie qui me fait de l'oeil depuis un moment, très tentée aussi par Je suis une fille de l'hiver et le Colette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plussoie: le Manoukian est un incontournable, tout comme son précédent roman. Un auteur que je continuerai de suivre de près.

      Je compte aussi craquer pour "Le blues de la harpie".

      Bref, ce n'est pas les tentations qui manquent, hein!

      Supprimer
  5. Le Shannon Burke et le blues de la harpie me tentent bien ! Je ne fais plus d'achat (mes économies fondent et je ne veux pas arriver les mains vides au Québec) mais je note, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux bons choix! Plus d'achats? Laisse-moi en douter!

      Supprimer
  6. J'ai pris Une bobine de fil bleu à la bibliothèque hier! Je n'ai pas lu les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai la forte impression qu'Anne Tyler risque de beaucoup de plaire. Son univers, ses personnages, son écriture... En tout cas, j'ai beaucoup aimé "Leçons de conduite" et je compte bien poursuivre mon investigation!

      Supprimer
  7. Tu m'ouvres les yeux sur pleins d'auteurs que je ne connais pas, ou peu Je vais investiguer !
    Très contente de voir I love Dick dans ta sélection. Je me suis achetée il y a quelques mois le dernier essai de Chris Kraus en anglais. Même si la comparaison ne peut se faire au niveau de l'histoire et du texte, cette auteure m'a fait le même effet que Maggie Nelson :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement suite à tes bons conseils que j'ai noté "I love Dick". Et si, en plus, tu le rapproches, en terme d'effet, à Maggie, je risque d'être conquise!

      Pour le reste, tout un monde s'ouvre à toi!

      Supprimer
  8. Lu et approuvé le Manoukian et Le Collette. Je suis tentée par le blues de la harpie et de beaux jours à venir depuis leur sortie en grand format. Peut être peut être bientôt un craquage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dur dur de faire des choix avec toutes ces tentations, sans parler des livres de la rentrée qui commence à se pointer.

      Il faut que je prenne le temps de lire le Collette, sans parler de son nouveau qui sort sous peu.

      La couverture poche du "Blues de la harpie" est pour le moins troublante, hein?

      Supprimer
    2. Oui bizarre la couverture de "blues..." je suis pas fan , je préfère celle des éditions Agullo.
      Sinon demain "le poids de la neige " sort chez nous...! Je commence ce soir "Taqawan".
      Cette rentrée est juste ce qu'il faut, moins de tentation que celle de l'an passé ...mais bon je compte sur toi pour faire grossir ma wishlist... :)

      Supprimer
    3. Je préfère aussi, et de loin, la couverture des éditions Agullo.
      Cette rentrée est pour le moins... québécoise! J'ai hâte de savoir ce que tu penseras de "Taqawan" et du "Poids de la neige". Je suis d'avis que tu préféreras un peu plus ce dernier que le roman de Plamondon... Le pari est ouvert! À suivre...
      Je tâcherai tout de même de ne pas faire trop grossir ta wishlist!

      Supprimer
    4. Petit retour sur Taqawan. Je l'ai lu lors d'un long trajet en voiture ce week-end. J'ai pas vu le paysage, totalement immergée dans celui du Québec. Ce fut une découverte d'une partie de l'histoire du Canada. Je ne pensais pas,naïvement, qu'il y avait eu autant de violence qu'aux USA envers les Indiens. La forme du roman est originale. Bien aimé les paragraphes à part de l'intrigue. Je lirai certainement d'autre roman de Plamondon. Merci pour la découverte.
      Je débute "le poids de la neige " ce soir. À voir lequel sera mon préféré.... :)

      Supprimer
    5. Un immense merci pour ce retour.
      On peut dire que la situation des Indiens n'est pas plus rose ici qu'aux USA.
      La forme du roman m'a particulièrement étonnée. L'alternance de l'intrigue et de «capsules» coulait bien.
      Moi aussi, je compte lire d'autres romans de Plamondon, dont sa trilogie.
      J'espère maintenant que "Le poids de la neige" te plaira autant qu'il m'a plu!

      Supprimer
  9. De beaux jours à venir, Dernière saison dans les rocheuses et le pique-nique des orphelins; trois titres qui me ''parlent'' beaucoup. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beau et bon choix!

      Je pensais que "Le pique-nique" était déjà passé entre tes mains. Tu as déjà lu du Louise Erdrich?

      Supprimer
    2. Ô que oui que j'ai lu Eldrich mais pas encore ''Le pique-nique des orphelins'' ni son petit dernier ''LaRose''(Pas encore traduit c'est pour ça) ;-).

      Supprimer
    3. J'ai du chemin à rattraper, alors. Pour ma part, je n'ai lu que "Le pique-nique des orphelins", mais j'ai d'autres titres dans ma pal. Pour "La Rose", Albin Michel le fait paraître en ce début d'année.

      Supprimer
    4. Super pour LaRose, je surveille. Psttt, je me permets de te conseiller ''Dans le silence du vent'' de Erdrich. Dur, difficile mais excellent et à découvrir. Belle journée à toi.

      Supprimer
    5. J'ai adoré "Dans le silence du vent". C'est même par ce titre que j'ai découvert Erdrich!
      Belle fin de semaine.

      Supprimer
  10. Je garde un bon souvenir du Erdrich. Et je n'ai rien lu du reste ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis étonnée. J'aurais pensé que tu avais lu plus de titres que ça!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·