Le samedi, c'est jeunesse!

samedi, janvier 20, 2018


Au programme de ce samedi, cest jeunesse: des coups de coeur, des presque coups de coeur et... un coup de dent!


Singe, Éléphant, Souris et Lapin attendent impatiemment Madame Ourse. Chaque semaine, à la même heure, Madame Ourse se pointe avec sa pile de livres pour l’heure du conte. Au jardin, dans l’espace, sous la terre ou à la montagne, chaque animal à droit à son histoire personnalisée. Les quatre histoires terminées, les animaux continuent sur leur lancée imaginaire.

Cette charmante histoire toute simple met de lavant le pouvoir des livres et de l’imagination. Ces livres grâce auxquels on visite le monde et on en ressort la tête remplie de rêves et didées. Les illustrations charment l’œil et interpellent le sens de l’observation. L’univers d’Anne Crausaz me fait beaucoup penser à celui d’Émilie Vast, que japprécie beaucoup. La simplicité et la poésie de leur univers sont une ode à la lenteur et au plaisir de vivre. Un album enchanteur, de ceux quon a envie de serrer très fort contre soi.





C’est l’histoire, Anne Crausaz, MéMo, 40 pages, 2017. À partir de 3 ans.

·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·


J’ai craqué pour cet album découvert chez Laeti. Pour son anniversaire, Lulu se rend avec sa grande sœur à la fête foraine. Il a le droit de choisir le manège qui lui fait le plus envie. Après avoir fait le tour des lieux et lever le nez sur la chenille, le carrousel et les autos tamponneuses, Lulu fait son choix: ce sera le train fantôme. Lulu ne risque-t-il pas d’avoir trop peur? Que nenni, Lulu n’a pas froid aux yeux, même s’il semble avoir quelques papillons dans le ventre. Bien assis à bord du wagon «tête de monstre», Lulu et sa sœur traverse les portes et se retrouvent dans le noir. Des créatures effrayantes surgissent, les frôlent. Leur cœur bat très vite. La porte claque et le tour est déjà terminé. Reste à savoir qui, de Lulu ou de sa sœur, a eu le plus peur?

Les albums sur les fêtes foraines sont plutôt rares. C’est d’autant plus étonnant quand on sait à quel point les p’tits loups adorent cet univers. Je me suis beaucoup plu à découvrir ce petit album à la mise en pages (cases de différentes tailles, illustrations pleine page, etc.) dynamique et variée. Les illustrations éclatantes et parfois effrayantes pimentent le texte. Écrit au je, le texte incite les petits à s’identifier au petit garçon. Un album réjouissant, parfait pour frissonner et apprivoiser ses peurs.




Train fantôme, Adrien Albert, École des loisirs, 28 pages, 2017. À partir de 4 ans.

·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·


Je suis tombée sous le charme d’Emmett et de Cambouy. Les deux amis complices, liés par une forte amitié, sont voisins. Chacun a sa personnalité (Emmett se lève tôt, alors que Cambouy aime faire la grasse matinée; l’un est mauvais perdant, l’autre bon joueur) et ses petites habitudes. Leurs parties de cartes, leurs roulades dans les feuilles, leurs batailles de boules de neige, leurs douces attentions et leurs petites chicanes défilent au gré des saisons.

Derrière son petit air intemporel, Emmett et Cambouy est bien ancré dans l’air du temps (Cambouy cherche un cadeau pour Emmett sur internet!). Le dessin au trait de Karen Hottois, fourmillant de détails, enchante l’œil. La luxuriance de la nature est mise de l’avant, les saisons sont bien représentées selon leurs différents aspects et caractéristiques. Le texte est généreux et remplis de trouvailles (salade de foin d'artichaut, soupe de pissenlits, etc.). Un magnifique album qui célèbre l’amitié au fil des saisons.





Emmett et Cambouy, Karen Hottois (texte) et Delphine Renon (illustrations), Seuil jeunesse, 64 pages, 2017. À partir de 5 ans.

·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·


Thelma est triste. Même si Otis, son meilleur ami, ne cesse de lui répéter qu’elle est parfaite, rien n’y fait. Thelma ne s’aime pas. Elle a un vœu, et il ne se réalise pas: devenir une licorne. Grâce à une carotte et à un camion rempli de peinture rose et de paillettes, Thelma réalise enfin son rêve. Après la gloire et la célébrité, Thelma se rend compte que le prix à payer pour être une vedette est très (trop) élevé. Jamais elle ne s’est sentie aussi seule. Thelma a un choix déchirant à faire...

Impossible de résister au charme de Thelma! Derrière ce petit album pétillant se camouffle une histoire au message de première importance: l’importance de s’accepter et de rester soi-même plutôt que de chercher la célébrité dénaturante. Thelma réalise que l’amitié aide à garder les quatre pattes sur terre. Le texte, entrecoupé de dialogues, se prête bien à une lecture à voix haute. Les illustrations girly accompagnent merveilleusement le texte. Un bijou irrésistible!





Thelma la licorne, Aaron Blabey, Scholastic, 28 pages, 2018. À partir de 4 ans.

·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·   ·


COUP DE DENT                                                  


Alors là, je suis mitigée. Je suis une inconditionnelle du duo Mac Barnett et Jon Klassen, mais là, je déchante avec cet album... J’évoquais, il y a peu, un coup de dent dans lequel je parlais d’un album où il était question d’une poule dépensière. Je rechignais, car le texte n’était pas, à mon avis, adapté à son lectorat. Ici, c’est tout l’inverse. Le texte est parfait: accrocheur, juste assez déjanté et très bien tourné.

Il y est question d’une petite souris qui vient d’être avalée par un loup. La pauvre, elle croyait sa fin venue. Tombée dans l’estomac du loup, elle rencontre un canard très bien installé. Le ventre du loup est devenu sa douillette demeure. Souris et Canard se plaisent dans leur nouvel habitat, d’autant plus que lendroit est sûr et qu’ils nont plus à craindre les dents du loup. Lorsque le chasseur décide de sen prendre au loup, Souris et Canard se concertent: elles sont prêtes à tout pour défendre leur territoire!

Jusque là, c’est très bien. Là où le bât blesse, c’est au niveau des illustrations. Soyons francs: elles sont laides. Pas laides en soi, mais laides pour un album jeunesse. Trouvez-moi un enfant, un seul, qui se plaira à parcourir ces pages! J’ai demandé l’avis de ma sauterelle. Elles les trouvaient «intéressantes»; encadrées sur un mur, oui, mais pour un album jeunesse, non!

Même si l’histoire est emballante, même si on apprend pourquoi les loups hurlent à la lune, ce n’est pas suffisant pour m’enchanter. Bref, sur ce coup, je ne suis pas. Par contre, j’attends avec impatiente la suite de la série inaugurée par Triangle.





Le loup, le canard et la souris, Mac Barnett (texte) et Jon Klassen (illustrations), Scholastic, 48 pages, 2018. À partir de 4 ans.



Vous pourriez aussi aimer

14 commentaires

  1. Dans le lot, Emmett et Cambouy est celui qui m'attire le plus. Pour ton coup de dent, en effet les illustrations n'ont pas l'air très attrayantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends! Un album riche, débordant de finesse et de détails. Vraiment adorable.

      Pour le coup de dent, c'est une question de goût d'abord, mais je doute que ce genre d'illustrations puisse plaire à son lectorat!

      Supprimer
  2. Thelma la licorne me semble irrésistible.Dommage que pour le moment il ne soit pas disponible en France... J'espère que ça ne saurait tarder! Emmet et Cambouy, ça me parle bien aussi. J'ai un peu plus de mal avec les illustrations du train fantôme. Quant à ton analyse du Loup, du canard et de la souris, je suis d'accord avec toi. Il faut veiller à proposer de belles illustrations aux enfants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cette craquante Thelma finira par arriver par chez vous! Le ton est savoureux, et le message toujours bon de propager...

      Je comprends avec toi pour les illustrations du train fantôme. Elle sont trop psychédéliques à mon goût. Par contre, la fraîcheur de l'histoire m'a beaucoup plu.

      Pour le loup, je suis bien contente que tu partages mon avis. D'ailleurs, sur ce coup, le contraire m'aurait étonnée!

      Supprimer
  3. Toujours un plaisir de lire tes billets sur les livres jeunesse. J'adore le premier et Thelma la licorne. Une idée de cadeau pour ma petite nièce. Quand au dernier les dessins ne me paressent pas trop adapté à un jeune public

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de tes mots. Je les apprécie. D'autant plus que cette chronique est loin d'être la plus populaire sur mon blogue... Mais j'aime tellement la littérature jeunesse que mon envie de la partager l'emporte!

      Tu pourras facilement mettre la main sur le premier, mais pas sur Thelma (dispo seulement au Québec pour le moment). Désolée...!

      Pour les illustrations de Klassen, on est d'accord!

      Supprimer
  4. Je note le Emmett et Cambouy mais surtout cette licorne! Je fonds totalement!

    Pour ton coup de dent... je dois dire que les illustrations me plaisent mais à y regarder de plus près je les mettrai pas dans les mains de mes petits neveux... dommage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux Thelma, on peut s'arranger! Il n'est pas près d'arriver par chez vous, je le crains. Il est tout léger et cela ne me ruinerait pas!

      Pour le Klassen, comme je le disais, les illustrations ne sont pas laides en elles-mêmes, mais non adaptées à son lectorat. C'est d'autant plus dommage, car l'histoire a tout pour le ravir.

      Supprimer
  5. ohlala gros coup de foudre pour Emmet et Cambouy, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi. Cet album est totalement craquant et mérite le détour!
      J'espère une suite...

      Supprimer
  6. Les histoires de licorne m'ennuient à mourir...
    En revanche, je viens de tomber amoureuse d'Emmett et Cambouy... Il a l'air sublime ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais rire! Les histoires de licorne t'ennuient à mourir? Disons qu'elles ont souvent un petit quelque chose de prévisible...

      Une chose est certaine: tu ne risques pas de t'ennuyer avec Emmett et Cambouy!

      Supprimer
  7. C'est bon, j'ai fait mon choix! Je vais craquer pour Thelma la licorne et les deux amis Emmet et Cambouy! Je suis ravie que le Train fantôme t'ait plu! Il est vraiment super!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton choix devra pour le moment se limiter à Emmet et Cambouy (très bon choix, d'ailleurs), car Thelma n'est qu'au Québec pour le moment!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·