Des poches dans la poche · mars 2018

dimanche, mars 11, 2018


Voici les quelques tentations en format poche que jai repérées ce mois-ci. Pour une fois, c’est on ne peut plus raisonnable. On en profite!

Lu et approuvé

DES HOMMES DE PEU DE FOI – NICKOLAS BUTLER – POINTS

Les amis sont rares quand on joue du clairon mieux que tout le monde et qu’on dénonce des soirées clandestines. Jeune scout à lunettes, Nelson est un solitaire. Envers et contre tout, il sait qu’il deviendra un leader. Un héros, peut-être. Trente ans plus tard, que reste-t-il de lui chez ce vétéran hanté par la guerre du Vietnam? Des cartes de base-ball et les souvenirs épars du camp Chippewa…

Après mon coup de coeur pour Retour à Little Wing, le deuxième roman de Nickolas Bulter sest révélé à la hauteur. La marche était haute!




BUTCHER’S CROSSING – JOHN WILLIAMS – 10-18

Dans les années 1870, persuadé que seule la nature peut donner un sens à sa vie, le jeune Will décide de quitter le confort de Harvard pour tenter la grande aventure dans l’Ouest sauvage. Parvenu à Butcher’s Crossing, une bourgade du Kansas, il se lie d’amitié avec un chasseur qui lui confie son secret : il est le seul à savoir où se trouve l’un des derniers troupeaux de bisons, caché dans une vallée inexplorée des montagnes du Colorado. Will accepte de participer à l’expédition, convaincu de toucher au but de sa quête. Le lent voyage, semé d’embûches, est éprouvant mais la vallée ressemble effectivement à un paradis. Jusqu’à ce que les deux hommes se retrouvent piégés par l’hiver…




LES ENFANTS DE L’EMPEREUR – CLAIRE MESSUD – FOLIO

Manhattan, début 2001. Trois jeunes trentenaires, amis depuis luniversité, se retrouvent déchirés entre leurs rêves et les exigences du réel: Marina, apprentie journaliste, écrasée par son père Murray, qui règne en maître sur lintelligentsia new-yorkaise; Danielle, en quête de lâme sœur et de reconnaissance professionnelle; Julius, pigiste gay et sans le sou, naspirant quà se ranger sans pouvoir sy résoudre. Leurs rapports se compliquent dangereusement avec larrivée du séduisant Ludovic et surtout avec celle de Bootie, vingt ans, idéaliste et provincial, dont léducation reste à faire. Cette double irruption déclenche une série de rapports de force et de chassés-croisés sentimentaux, un jeu de séduction et de faux-semblants à lissue duquel les masques vont tomber. Et Murray, «lempereur», entraînera dans sa chute tous ces grands enfants, dans une comédie de linnocence perdue qui culminera un certain 11 septembre. Par son jeu virtuose sur les points de vue, son habileté à relier chaque trajectoire individuelle à la trame de lHistoire, Claire Messud nous offre un portrait aussi féroce que réjouissant dune métropole narcissique, et recrée toute une époque, si proche et déjà si lointaine.


Le grand format m’attend

VALET DE PIQUE – JOYCE CAROL OATES – POINTS

Quel auteur n’envierait le sort d’Andrew J. Rush? Écrivain à succès de romans policiers vendus à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, père de famille heureux, Andrew vit dans une petite ville du New Jersey où il trouve le calme nécessaire pour édifier son œuvre. Mais Andrew a un secret que même ses plus proches ignorent: sous le pseudonyme de Valet de pique, il écrit des romans noirs, violents, pervers, romans qui scandalisent autant qu’ils intriguent le monde littéraire. Cet équilibre tout en dissimulation qu’Andrew a patiemment élaboré va être menacé. Au départ, la plainte d’une voisine, Mme Haider, probablement un peu dérangée, qui l’accuse d’avoir plagié ses romans autopubliés. Parallèlement sa fille lui pose des questions gênantes après avoir trouvé des traces autobiographiques dans un roman du Valet de pique; sa femme Irina est soupçonnée par Andrew d’entretenir une liaison avec un professeur de maths. Ces éléments menaçants vont réveiller chez Andrew des fantômes du passé, réveiller aussi la voix désormais plus insistante et terrifiante du Valet de pique… Un thriller magistral de Joyce Carol Oates, efficace, inquiétant, drôle aussi, un roman qui éclaire les forces noires manipulant la conscience d’un auteur à succès, et entraîne son lecteur hypnotisé sur la mince ligne de crête séparant génie et folie.

Ils me font de l’oeil

AUTOUR DE TON COU – CHIMAMANDA NGOZI ADICHIE – FOLIO

Lauréate de la loterie des visas, Akunna quitte le Nigeria pour les États-Unis; elle y découvre un pays qui a bien peu à voir avec celui de ses attentes. À Kano, dans le nord du Nigeria, une violente émeute intercommunautaire réunit deux femmes que tout sépare: une marchande d’oignons musulmane et une étudiante issue de la bourgeoisie chrétienne de Lagos. Dans Nsukka blanchie par lharmattan, James Nwoye, ancien universitaire au soir de sa vie, repense au rêve biafrais et attend, la nuit, les visites de sa femme défunte, qui vient caresser ses jambes fatiguées… Voici quelques-uns des personnages des nouvelles d’Adichie; ils composent une image complexe et riche de la réalité nigériane d’aujourd’hui, qui prend ses racines dans le passé et se prolonge dans lexpérience de l’émigration, une plongée émouvante, souvent poignante, tour à tour terrible et drôle, toujours vibrante d’humanité.


L’ESPOIR DES NESHOV – ANNE B. RAGDE – 10-18

Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l’abandon et la famille éclatée. Seul à Trondheim, Margido s’est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s’épanouir dans sa vie privée. À Copenhague, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit; ils en viendraient presque à s’oublier eux-mêmes. Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s’interroge sur l’avenir d’une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. À quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux. Mais après tout, la vie n’est-elle pas cette quête permanente portée par l’espoir de trouver sa plénitude?


Des tentations parmi ces titres?

Vous pourriez aussi aimer

24 commentaires

  1. Le Nicolas Butler peut-être... :-) Encore rien lu de l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur à découvrir, miss. L'humanité de ses personnages (surtout masculins) me touche: des cabossés au grand coeur, comme j'aime. J'ai tout de même préféré un peu plus "Retour à Little Wings" à "Des hommes de peu de foi" et à son recueil de nouvelles "Rendez-vous à Crawfish Creek".

      Supprimer
    2. Ok ok Je note Retour à Little Wings :-)

      Supprimer
  2. Le dernier ? Je l'ai emprunté mais jamais lu et pourtant j'avais aimé la trilogie en son temps. Sa sortie en Poche me donnera peut-être envie d'y replonger ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens de tes mots sur sa trilogie. J'étais tentée, et puis l'envie est passée!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. OUI! C'est un auteur américain qui vaut tellement la peine de découvrir. Les avis sur son oeuvre son partagés, mais j'ai bien l'impression que ses mots sauront te parler... Moi, en tout cas, je déborde d'enthousiasme, particulièrement pour "Retour à Little Wing"!

      Supprimer
  4. S'il fallait n'en retenir qu'un, ce serait sans hésitation Des hommes de peu de foi. J'avais vraiment aimé son premier roman. J'ai hâte de voir ce que l'auteur nous réserve maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil! Son premier roman m'avait fait un grand effet. Je m'étais sentie bien dans cet univers d'hommes au grand coeur. "Des hommes de peu de foi" m'a aussi beaucoup plu (j'en parlerai bientôt), mais une partie du roman (divisé en trois), m'a déçue. C'est donc une lecture en dents de scie!

      Supprimer
    2. Finalement, un mois après ma lecture, il ne me reste que le moins bon! Mon billet vient de paraître. Ouf!

      Supprimer
  5. Pour une fois il n'y a rien qui m'attire dans ta sélection, c'est une grande première !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, tant mieux!
      Moi, je recommence à étouffer sous les piles, surtout depuis qu'Electra est dans les parages!

      Supprimer
  6. Le Adichie me tente! Par contre je passe mon tour pour le Oates,il ne m'attire pas du tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil! Pas certaine que je vais lire ce Oates qui m'attend. Il est tout en bas de ma bal et j'en ai d'autres d'elle que je compte lire avant.

      Supprimer
  7. Butcher’s Crossing définitivement! Je l'attends en poche depuis sa sortie en grand format... Dès que je pourrai je vais l'acheter. Sinon j'ai tenté de lire Anne B. Ragde, jamais réussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plusieurs images de "Butcher’s Crossing" me reviennent encore. C'est bon signe. La puissance d'évocation de ce roman est incroyable.

      Anne B. Ragde... Je suis curieuse, mais sans plus. Je replonge à fond, ces temps-ci, dans la littérature américaine et je me régale!

      Supprimer
  8. Allez ! Le Butler !! parce que j'ai vraiment aimé "Retour à Little Wings" !
    Ah oui, pis j'ai déjà lu "Butcher's crossing", adoré !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois rédiger mon billet sur "Des hommes de peu de foi"... Si j'ai dans l'ensemble apprécié, j'ai un réserve... À suivre!

      On se rejoint sur "Butcher's Crossing"!

      Supprimer
  9. j'ai beaucoup aimé le Nickolas Butler (alors que je n'avais pas apprécié Retour à Little Wing...) ayant dévoré la trilogie Neshov, j'ai voulu lire ce 4e tome à sa sortie, je l'ai commencé mais je n'arrivais pas à entrer dedans, j'ai préféré le reposer pour le lire à un moment plus propice (qui n'est pas encore arrivé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens de ton billet sur ce roman de Butler. Et je me souviens aussi de ta non appréciation de "Retour à Little Wing"!!!

      Pour la trilogie Neshov, je devrais passer par le premier, si je m'y mets. J'ai envie quand je le vois en librairie, puis je le laisse toujours là pour prendre autre chose. C'est un signe, j'imagine...

      Supprimer
  10. Comme toujours, un chouette récap'! J'avais beaucoup aimé "Retour à Little Wings" de Butler! Bizarrement, je n'ai pas lu la suite de ses publications..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin, quelqu'un qui, comme moi, a beaucoup "Retour à Little Wings"! Les avis sur ce roman sont tellement partagés...

      À part "Des hommes de peu de foi", qui devrait beaucoup te plaire aussi (mon billet s'en vient), il a publié un recueil de nouvelles assez bien, mais inégal. Bref, il fait, à mon avis, plus fort dans les romans que dans les nouvelles.

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·