Le samedi, c'est jeunesse!

samedi, juillet 07, 2018


Au programme de ce nouveau rendez-vous Le samedi, c’est jeunesseun cow-boy et un singe, un oiseau qui se prend pour un loup, un monsieur beaucoup trop ordonné et un chef-doeuvre dÉmilie Vast. C’est parti!


C’est l’histoire d’un cow-boy. Mais c’est aussi celle d’un singe. Parce que les histoires de cow-boy, comme chacun le sait, c’est beaucoup trop violent. Alors, l’histoire du cow-boy se déroule en toutes lettres, sur fond cuivré, sur la page de gauche. Sur la page de droite, l’auteure raconte l’histoire d’un petit singe, histoire beaucoup plus appropriée.

Alors là, chapeau! Veux-tu bien me dire dans quelle marmite Delphine Perret puise son inspiration? Ici, elle prend un malin plaisir à se moquer du politiquement correct. Jamais elle n’aurait pu illustrer son cow-boy en train de manger des bébés lapins au petit-déjeuner, de fumer des cigarettes et de boire du whisky. Mais un singe qui se brosse les dents et fait de l’aérobic, c’est nettement plus acceptable. Elle trouve même un moyen de traiter de parité et d’allergies. Le décalage entre le texte et les illustrations donne lieu à des situations cocasses et hilarantes. Les illustrations en noir et blanc, le trait simple et expressif, m’ont conquise. À bas la censure. Du Delphine Perret à son meilleur.


Une super histoire de cow-boy, Delphine Perret, Les fourmis rouges, 32 pages, 2018. À partir de 4 ans.

                                        

C’est l’histoire d’un loup. Ouais… C’est vite dit. En fait, c’est l’histoire d’un oiseau qui se prend pour un loup! Et le pire, c’est qu’il y croit dur comme fer. La faim au ventre, il part en quête de quelque chose à se mettre sous la dent pointue. Il rencontre un cochon dodu, une chèvre et un lapin. Ils se moquent tous de lui. «Tu te prends pour qui, ma parole?» Évidemment, le cochon n’est pas un cochon, mais un ver de terre, la chèvre est un mille-pattes et le lapin un escargot. Aussi, lorsqu’un loup (un vrai, cette fois), menace de manger l’oiseau…

Voilà un petit album décalé et savoureux. Le décalage entre les illustrations et le texte donne lieu à quelques gros fous rires. Les illustrations de Nicolas Gouny, par leur trait simple, leurs couleurs pimpantes et leur expressivité, raviront les ptits loups. La morale de l’histoire? Il ne faut jamais se prendre pour ce qu’on n’est pas!


C’est l’histoire d’un loup, Nancy Guilbert (texte) et Nicolas Gouny (illustrations), Frimousse, 32 pages, 2018. À partir de 3 ans.
                                        

Monsieur Toutenordre mène une vie propre et bien rangée. Trop bien rangée. Dans son immense maison et dans son jardin, tout est en ordre, rien ne dépasse. «La beauté à l’état propre!» Mais il y a un os: la forêt au fond de son jardin. Là, c’est la pagaille, «rien n’est à sa place, tout est sale, c’est le désordre total.» Il passe aux choses sérieuses: c’est parti pour le grand ménage de la forêt. Satisfait de sa productivité, il peut s’installer au bord de sa piscine et admirer son travail. Jusqu’à ce qu’une bande d’animaux en colère viennent se plaindre.
Si les illustrations très graphiques de Christoffer Ellegaard ne m’ont pas charmé lœil, son histoire m’a ravie. Lordre des uns nest pas forcément celui des autres. À trop vouloir dompter la nature, on la détruit. Un conte environnemental bien mené, dont la morale n’est pas trop appuyée.


Tout en ordre, Christoffer Ellegaard, Les fourmis rouges, 36 pages, 2018. À partir de 5 ans.
                                        

À mi-chemin entre le documentaire et le livre d’art, Émilie Vast dépoussière les herbiers et ouvrages de botanique en apportant un vent de fraîcheur. Surtout, elle donne envie se sortir dehors pour explorer la nature. Un ouvrage précieux qui deviendra, à n’en pas douter, une référence. Un gros coup de cœur.


Plantes vagabondes, Émilie Vast, MeMo, 64 pages, 2018. À partir de 7 ans.

Vous pourriez aussi aimer

12 commentaires

  1. J'adore l'humour du premier. Ça marche aussi avec les enfants ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est imbattable! Ça marche à tout coup, selon qui en fait la lecture!

      Supprimer
  2. ah! l'album de Delphine Perret est excellent je confirme! et ma prochaine chronique jeunesse est justement L'histoire d'un loup, j'aime beaucoup le travail de Nicolas Gouny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens justement de lire ton billet sur "L'histoire d'un loup". Pour ma part, c'était ma première rencontre avec Nicolas Gouny. Sûrement pas la dernière!

      J'ai adoré l'album de Delphine Perret. Je suis cependant curieuse de savoir comment il peut être reçu par les p'tits loups. Ce décodage serait-il trop obscur pour eux?

      Supprimer
    2. Mon fils adore Petit renard de Nicolas Gouny si jamais tu as l'occasion ;)
      Pour l'album de Delphine Perret, je n'ai pas testé avec mon fils car il n'a que 3 ans, un livre qui mérite certainement l'accompagnement d'un adulte durant la lecture

      Supprimer
    3. J'ai jeté un coup d'oeil sur ce "Petit renard". Ça m'a l'air mignon comme tout!

      Je pense bien qu'à trois ans, l'album de Delphine Perret me semble moins approprié. Mais ça viendra!

      Supprimer
  3. Waouh, j'ai bien envie de tous les retenir! Le Delphine Perret paraît terriblement efficace, mais j'ai aussi un gros appétit vis à vis du dernier Emilie Vaast. Quant à Tous en ordre, le graphisme a l'air fascinant. (L'éditrice des Fourmis rouges frappe fort!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sélection qui donne la pêche!

      Supprimer
    2. Ayé, j'ai craqué pour Une super histoire de cow-boy! Plus je le lis, plus je me dis que ça n'a l'air de rien, mais c'est vraiment fort!

      Supprimer
    3. Super! Je me suis dit exactement la même chose. Craquant!

      Supprimer
  4. Quelle belle sélection!Petit coup de coeur pour Une super histoire de cow-boy ! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon préféré. Il est juste parfait, à tous les niveaux!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·