Les coulisses du critique · Partie 2 · TAG

dimanche, juillet 08, 2018


Lorsque j’ai avancé l’idée de donner un petit frère au tag du chien critique, je n’étais pas certaine de m’y mettre. Mais apparemment, y’en a que ça intéresse! J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes, sans marcher sur des œufs, et de parler des bons côtés, mais aussi des côtés moins enthousiasmants du blogging. Car oui, il y en a!


· CHRONOPHAGE, LE BLOGGING ? ·

Je blogue d’abord pour garder une trace de mes lectures, puis pour échanger. Je blogue pour le plaisir. Mais on se contera pas de peurs: le plaisir n’est pas toujours au rendez-vous. Blogger, ça demande un temps fou. Si je regardais la télé, si je cuisinais, si je faisais du sport, je ne pourrais pas trouver le temps pour faire état, en long et en large, de mes impressions de lectures. Sans compter la pression qu’il peut m’arriver d’éprouver lorsque les livres lus s’empilent et qu’ils me harcèlent de parler d’eux. Malgré tout le plaisir que mapporte mon blogue et tout ce qui vient avec, parfois, le plaisir se transforme en corvée et génère une grande lassitude.


· LE RYHTME DE PUBLICATION ·

Au début, je publiais un court billet à chaque jour! J’avais constamment la langue à terre. Ce rythme n’a pas fait long feu. Depuis, j’ai trouvé un bon rythme de croisière. Deux à trois billets par semaine, c’est juste assez pour ne pas me sentir étouffer, juste assez aussi pour ne pas soûler mes fidèles et autres curieux.


· LES DEMANDE DAUTEURS ·

Un auteur me contacte pour moffrir de lire son livre. Ne nous leurrons pas, derrière cette demande, il y a surtout: parle-en. Ce genre de demandes me fait très souvent plaisir. Surtout si j’ai le roman en question dans ma ligne de mire. Mais que faire si, une fois lu, le livre ne ma pas plu? J’en parle ou non? Le plus souvent, jen parle en exprimant franchement ce que j’en ai pensé. Sans gants blancs, mais jamais gratuitement. Il m’est arrivée de répondre à une auteure québécoise pour lui donner les raisons pour lesquelles je n’ai pas aimé son roman et lui expliquer pourquoi je nen parlais pas sur le blogue. Elle m’a aimablement remerciée. 

Lorsque la demande vient d’un auteur qui a écrit un roman publié uniquement en format numérique chez Amazon, c’est certain que je vais passer mon tour. D’abord, je ne lis qu’en version papier. Puis je n’aime pas encourager Amazon. L’affaire est donc réglée. Mais lorsque l’auteur (dont le livre ne m’intéresse pas) me propose de m’envoyer une copie papier, je me sens coincée. Et si je ne daigne pas répondre à son offre dans les heures suivantes et qu’il revient à la charge une fois, puis deux, puis trois? Ben moi, ça commence à me donner des boutons d’urticaire et il y a aucune chance que je le lise, son bouquin. Un auteur qui fait la promotion de son roman comme s’il vendait du fromage, ça me tape sur les nerfs. Heureusement, j’en rencontre peu, de ces auteurs-vendeurs.


· LA GESTION DES COMMENTAIRES ·

Lorsque j’ai créé mon blogue, j’espérais avoir de nombreux commentaires. Je pensais que le nombre de commentaires laissé sous un billet témoignait de la bonne santé d’un blogue. Depuis, je n’en suis pas si certaine. Moi-même, je lis plusieurs blogues littéraires sans jamais laisser de commentaires. J’en laisse la plupart du temps chez ma garde rapprochée, chez ceux et celles dont je lis tous les billets. On se contera pas de menteries, rédiger des commentaires devient souvent un acte répétitif. Même chose lorsqu’on en laisse chez les autres. J’ai souvent l’impression de radoter, de me répéter ad nauseam. 

Je m’efforce, le plus souvent possible, d’aller voir s’il y a une réponse au commentaire que j’ai laissé sur un blogue. Parce que parfois, ce commentaire appelle une réponse. C’est donc la moindre des choses, si on aime les échanges, d’aller y répondre. Gérer mes commentaires, en plus de ceux que je laisse sur les blogues que je visite, tout ça prend un temps fou, qui oscille entre un immense plaisir et une lassitude (heureusement) passagère.

Quand j’ai lhabitue de lire les commentaires d’une personne et que cette dernière cesse d’en laisser, j’ai tendance à m’inquiéter. Lui serait-il arrivée quelque chose?! Si je vois qu’elle commente ailleurs, je suis rassurée. Mais je me demande, pendant deux petites minutes, qu’est-ce qui fait qu’elle ne vient plus me visiter. Puis, ça passe. Il y a des blogueurs que je suis qui ne laissent  jamais de commentaires (ni ici, ni ailleurs). Ça me va. Ce n’est pas parce que je te visite que tu dois me visiter, et inversement.

Je l’avoue, ça me fait toujours un petit pincement de récolter une quinzaine de commentaires pour une nouveauté fraîchement sortie de limprimerie et à peine cinq pour un roman coup de cœur qu’on a vu nulle part.



· TU VOUDRAIS-TU VENIR JOUER DANS MA COUR ? ·

Non, je préfère jouer seule dans la mienne. Il m’arrive de recevoir des propositions pour collaborer à des blogues plus connus que le mien. Ce sont des blogues à collaborateurs multiples. J’ai déjà tenté l'expérience, il y a quelques années; c’était pour un blogue où les premiers romans québécois étaient mis de l’avant. Le premier souvenir qui me vient lorsque je repense à cette aventure, c’est son côté impersonnel. J’ignore qui me lisait et je n’ai jamais échangé avec qui que ce soit.

Depuis, j’ai toujours refusé les demandes de collaboration. Pour avoir visité certains de ces blogues et lu plusieurs billets, j’ai remarqué que les tons varient trop à mon goût et que j’ignore tout de la personne qui écrit. J’ai aussi remarqué que les commentaires y sont très rares et, lorsqu’il y en a, les réponses se font souvent encore attendre. Bref, ce côté impersonnel et intangible ne m’interpelle pas. Ceux qui viennent chez moi connaissent mes goûts et apprécient (ou non) mon ton. De même, lorsque je passe sur les blogues que je suis, je sais à qui j’ai affaire!

J’aime inviter des gens que j’estime à venir s’exprimer chez moi. D’abord, parce que je suis curieuse de ce qu’ils ont à dire. Et, si ça m’intéresse, ça peut aussi intéresser ceux qui me lisent. Je pense à ces rendez-vous sur l’oreiller, à ces portraits de libraires (ça fait longtemps, ceux-là…), ou encore aux lectures communes.


· LES STATISTIQUES ·

Jai déjà accordé beaucoup dimportance aux statistiques. Puis, c’est passé. Mais, à l’occasion, il m’arrive de faire un petit spot check et là, je suis toujours étonnée! Petit pays et Chanson douce sont les billets qui récoltent, encore aujourdhui, le plus de visites. Le samedi, cest jeunesse, en intéresse plusieurs, même si ces billets sont mensuels et récoltent peu de commentaires. Des poches dans la poche ont toujours autant la cote. Ce n’est pas pour fanfaronner, mais avec une moyenne de 20 000 visiteurs mensuels, je suis pas mal fière de laffluence générée par mon petit blogue.


· L'ATTRAIT DE LA NOUVEAUTÉ ·

Certains râlent de toujours voir apparaître les mêmes bouquins sur les blogues et les médias sociaux (tsé, du genre Gabriel Tallent?!). Je fais partie de ces chialeuses qui s’en exaspèrent. Ce qui ne m’empêche pas, même assez souvent, de me joindre au troupeau et de succomber à l’engouement (tsé, du genre Gabriel Tallent?!).

J’ai assez de livres dans ma bal (bibliothèque à lire) pour tenir au moins deux ans. Malgré tout, je suis constamment à l’affût des futures parutions. À moi le nouveau David Joy! À moi les nouvelles rencontres (Sylvia Rozelier, j’ai hâte de te lire!) Mais quand je vois Vol au-dessus d’un nid de coucou prendre la poussière, je me dis que le temps n’est pas élastique et qu’il faudrait bien que je m’y mette.

Je n’aime pas particulièrement l’été, mais cette saison à l’avantage de mettre la pédale douce en nouvelles parutions, avant l’avalanche de la rentrée. C’est le meilleur moment pour délester ma pal de plusieurs livres (ah! De sang-froid).

Tour ça pour dire que je me croise les doigts à chaque rentrée pour qu’il n’y ait pas trop de nouvelles tentations. Et lorsque je visite les blogues que je suis assidûment, j’espère toujours ne pas être trop tentée. Heureusement, ma liste d’envies, elle, est élastique!


· STOP OU ENCORE? ·

Il m’arrive à l’occasion d’avoir envie de débrancher le blogue. Ça vient. Quand j’ai l’impression de tourner en rond, quand je cherche mon souffle, quand j’ai un coup de mou et que j’ai un besoin pressant d’une petite tape dans le dos. Puis ça repart. Quand je songe à tout le cœur et la sueur que j’ai mis dans ce projet (ça fera bientôt quatre ans, mais j’ai l’impression que ça en fait dix!), quand je songe à tous les liens qui seraient brisés, je me vois difficilement mettre un terme à cette aventure.

Ça me fait toujours un pincement au cœur de suivre quelqu’un et que, du jour au lendemain, même s’il y a eu quelques signes avant-coureurs (Laeti, pourquoi?), il disparaisse dans la nature. À quelques reprises, j’ai perdu des gens que j’estimais, leurs avis me nourrissaient, nos échanges me stimulaient. Certains sont revenus et j’en suis ravie (merci, Geneviève). D’autres, non. Et ils me manquent encore.

Alors, finalement, ce ne sera pas tout de suite stop, mais plutôt encore!


Maintenant, à vous de jouer. Cuné, Autist Reading, Virginie et Le chien critique, je compte sur vous! Pour les autres, jai hâte de voir qui va oser se mouiller!

Vous pourriez aussi aimer

47 commentaires

  1. J'adore tes réponses, et je me retrouve pas mal dans tout ce que tu dis ! C'est vrai qu'il est ambivalent notre rapport au blog, c'est vrai que parfois on se dit qu'on ferait bien d'arrêter, de redonner plus de temps à notre famille, à nos amis, à d'autres loisirs... Mais non ! Il y a trop de bons côtés, trop de belles rencontres... et trop de belles lectures encore à faire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un rapport ambivalent, exactement. Mais tant que les bons côtés (et ils sont nombreux) l'emporteront sur les mauvais, on continuera, hein?!

      Supprimer
    2. Impossible de lâcher, je te confirme !!! Complètement accro :-))

      Supprimer
  2. je blogue depuis peu seulement 2 ans et j ai commencé mes chroniques lectures il y a peu
    je lis depuis février 2018 mais c est devenu ma 2è passion
    j avoue que je ne connais pas les codes de cette partie de la blogosphère
    je connais un peu plus celle du voyage
    pr l instant mes lectures semblent assez marginales dans ce que je vois un peu partout ais c est pas grave je continue
    mes lectures m ont emmené au Brésil ce pays que j adore et en Afrique :Afrique du Sud Nigéria Ghana, et puis Usa et maintenant un peu partout dans le monde: Europe, Usa, Océanie mais bien sûr tjrs Afrique et Brésil
    là j en ai pr quelques semaines j ai trouvé de choeuttes bouquins à Bordeaux Lyon et Paris hier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir passé sur ton blogue, que je ne connaissais pas encore, je me rends compte que j'ignore tout de l'univers du blogue voyages. C'est passionnant. J'ai dévoré ton escapade à Porto!

      C'est justement super de proposer des lectures marginales. Moi, de voir partout les mêmes livres, ça m'ennuie! J'aime beaucoup tes sélections, surtout en littérature brésilienne.

      Bonne suite avec ta deuxième passion! Je reste aux aguets.

      Supprimer
  3. C'est intéressant de te lire. On se rejoint sur certains points.
    Moi je trouve dommage les gens qui ne répondent pas à leurs commentaires. Il me semble que c'est la moindre des choses. Je cesse de commenter un blogue qui ne donne jamais de réponse. Si la personne s'en fout (ou donne l'impression de, à quoi bon?) J'aime échanger. S'il n'y a pas d'échanges, je peux lire mais je n'échangerai pas toute seule. C'est quelque chose que j'apprécie chez toi, les réponses que tu prends toujours le temps de donner.
    Je me retrouve beaucoup dans pleins de points que tu soulèves. Et pour plusieurs raisons, je ne pensais pas revenir. Mais mon copain a ouvert le blogue, il a eu envie de partager ses lectures comme on le faisait sur un forum qui a fermé ses portes. Finalement, je me suis joins à lui et c'est devenu un projet de couple ;)
    Ça me plaît bien, parce que je suis dans un tout autre mood. Déjà ensemble, on partage énormément dans ce projet-là: échanges, conversations, points de vue, écriture, choix de livres, etc. À deux, je trouve que ça n'a pas du tout la même dynamique. Et ça me plaît beaucoup!
    Et puis je ne prendrais plus des livres que je n'ai pas choisi. Tout comme je ne me sens plus de pression comme avant. Je fais beaucoup trop de choses pour les mettre de côté pour internet. Le contexte est différent. Et c'est très bien comme ça! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis évidemment d'accord: c'est la moindre des choses de répondre aux commentaires! Sinon, il serait préférable de supprimer la fonction commentaires!

      Tu sais à quel point j'étais enthousiaste de ton retour! Et ce projet de couple est génial. Que deux amoureux partagent la passion de la lecture, ça me fait vraiment tripper (aucun de mes ex n'aimaient lire!)

      Supprimer
  4. Bravo ! Tu l'avais dit et tu l'as fait, une suite de tag pour explorer encore un peu plus loin les coulisses des blogs. Je vais y répondre, promis, d'autant plus que je suis en vacances sans enfants ni petits-enfants : on pourrait croire que j'ai plein de temps à moi, n'est-ce pas ? Hé ben non, parce que l'Auvergne est une région magnifique où il y a mille choses à voir et autant à faire. Mais je vais y répondre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo à toi aussi! Tu as dit que tu répondrais et tu l'as fait!

      Et tes réponses étaient passionnantes. Ta franchise te fait honneur!

      Supprimer
  5. je te rejoins forcément pour le côté chronophage! je pense que lorsqu'on a un blog c'est inévitable mais en même temps la télé ne me manque pas du tout ;) en ce qui concerne la lassitude, je me reconnais aussi dans tes propos, heureusement quand elle arrive, cela ne dure jamais bien longtemps et l'envie de continuer à partager ses lectures reprend le dessus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alimenter son blogue et échanger est aussi une question de priorités. Quand on aime ça, on trouve forcément du temps!

      Ton rythme de publication m'épate. Tu ne t'essouffles pas?

      Supprimer
  6. C'est chouette de donner un épisode 2 au tag, et on n'a pas eu longtemps à attendre! Cuné m'avait taguée pour le 1, et là je vais peut être me mouiller un jour. Cependant pas tout de suite, là je lève un peu le pied pour le blog (pas pour les lectures).
    Je vais aussi lire les réponses aux commentaires laissés (chez toi il y en a, merci) et même ceux laissés par d'autres, ça prend du temps, mais c'est intéressant, et permet de 'compléter" un billet, parfois, bref c'est la vie du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais dit que je le ferais et j'ai tenu parole! J'étais surtout motivée par l'envie et la curiosité de lire les réponses des autres! Dis, tu t'y mettras? Je serais emballée de lire les réponses d'une blogueuse d'expérience comme toi.

      L'été est la période la plus propice, je trouve, pour lever le pied pour le blogue. Je vais faire de même pour une ou deux semaines.

      Supprimer
  7. Oh vu que j'avais fait la première partie, je vais faire la deuxième ! Je rejoins Alaska : j'ai cessé de commenter sur les blog qui ne donnent jamais de réponse. Genre blasé... je trouve ça malpoli. Moi, j'essaie de toujours répondre - parfois certains vont dans les spam mais c'est très rare.
    Cool, une idée de billet !

    RépondreSupprimer
  8. J'adore ce tag et j'adore lire tes réponses ! Un volume 3 ? ;-) Comme toi, impossible pour moi de lire sur format numérique, je refuse ces propositions. Au début, sur mon blog, je m'imposais deux billets par semaine, un jeunesse et un littérature. mais j'avais l'impression d'être à l'école avec des devoirs à rendre et je me stressais toute seule, alors que, franchement, ce n'est pas comme si 20 000 lecteurs était suspendus à leur écran en attendant mes billets ... donc, je publie quand j'ai quelque chose à dire, et c'est très bien comme ça ... pour les stats, c'est un peu mon obsession du moment, avec ma migration vers Wordpress, je passe de 200 vues par article à 45 ... snif (alors que mes pages FB et IG sont les mêmes, je ne comprends pas). En tout cas, pitié, ne ferme pas ton blog, j'aime trop te lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, par exemple, pas de volume 3 (quoique...!!!)

      L'équilibre de deux billets par semaines, dont un jeunesse, était parfait, je trouve. Mais l'impression de devoir à rendre gâche la sauce. Y'a assez de pression et d'obligations dans la vie sans en ajouter une autre.

      Tu peux m'expliquer comment se fait-il que tu passes de 200 vues à 45? Je ne comprends pas que la marge soit si grande...

      Supprimer
    2. Aucune idée, pffff ... mais mon homme vient de me faire une redirection automatique du tonnerre, j'espère que ça va aider !

      Supprimer
    3. Ah, les hommes! J'espère que ça aidera.

      Supprimer
  9. Super, ces réponses. On dirait que tu es au salon en train de papoter avec nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien cette idée de papotage au salon! À refaire, donc! Si tu n'habitais pas si loin, on se ferait des séances!

      Supprimer
  10. Ces 2 articles sur les coulisses de ton blog font réfléchir ! Pas de blog pour moi, juste un cahier de lectures perso. Et c'est pour ça que je comprends combien ce blog doit te prendre de temps et d'attention.
    Merci de nous faire partager tes coups de coeur et tes déceptions : je te lis toujours avec plaisir, et avec en général un crayon pas loin, prête à noter un titre. Merci pour ça !

    RépondreSupprimer
  11. Ah, l'envers du décor et des paillettes... Merci à toi d'avoir pensé à moi pour placoter (#jétalemascience ;-) ) là-dessus.
    Même si pas mal de mes réponses vont faire doublon avec les tiennes, je me penche au plus vite sur ton tag spin off.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que tu venais de publier tes réponses. Je suis trop curieuse! Je file te lire!

      Supprimer
  12. Je crois que je vais me mettre à cet exercice pour les deux tags! Pourquoi pas? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI, OUI! Tu vas en avoir long à dire. À moi le plaisir de te lire!

      Supprimer
  13. Merci pour ce Black mirror du blogging.
    Je partage entièrement ton point sur les commentaires. Pour le reste, je me tais, j'en dirais plus dans quelques jours, il faut que je trouve du temps pour y répondre. Très chronophage les blogs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir allumer l'étincelle de départ. Il est génial ce tag!

      Je reste à l'affût de tes réponses.

      Supprimer
    2. Et voilà, l'épisode 2 est en ligne, un grand plaisir encore à évoquer les joies et désespoir du blogging.
      https://lechiencritique.blogspot.com/2018/07/les-coulisses-du-critique-partie-2.html

      Supprimer
    3. Ouh là, je file te lire! Merci d'avoir tenu parole :)

      Supprimer
  14. Quelle belle authenticité dans ce que tu écris. Bizarrement, j'ai l'impression de te connaitre grâce aux livres que tu partages et surtout grâce au ton que tu utilises. Je ne le retrouve nulle part. J'espère sincèrement que l'envie de tout balancer ne soit qu'une pensée et pas un projet.

    Concernant les nouveautés, ça m'exaspère aussi de les voir partout MAIS parfois je fais le mouton et je les achète.
    Comme toi, je regrette que certains de mes billets concernant "des petits" livres ne soient pas autant commentés que les grosses publications, mais c'est le jeu. Le fait d'en parler est déjà positif.

    Je me tâte à faire ce blog, je ne dis pas non!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, l'envie de tout balancer est toujours une pensée passagère. Même avec le gros projet qui s'en vient, le blogue gardera une place de choix dans mon quotidien!

      Y'a aucun mal à être un mouton blanc à l'occasion! Les tentations sont parfois irrésistibles.

      Tu en aurais long à dire et moi, un immense plaisir à te lire. Allez, attelle-toi à la tâche!

      Super ton billet sur JCO chez le blogue ami. C'était passionnant!

      Supprimer
    2. Je compte bien le faire!

      Merci pour ton commentaire sur l'article de Lectures Gourmandes !

      Supprimer
  15. Allez je mets un commentaire cette fois. Je suis ton blog depuis quelques mois, j'aime bien tes suggestions de lectures en général. Je suis toujours à l'affut de nouvelles idées.
    Je comprend bien que cela prend beaucoup de temps et n'est pas toujours gratifiant....mais merci de partager avec nous tes découvertes
    Bel été

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chronophage, oui. Pour la gratification, elle me satisfait! Un commentaire, même anonyme, avec un gentil mot, ça fait toujours plaisir.

      Bel été à toi aussi.

      Supprimer
  16. J'aime vraiment beaucoup parler, et lire, sur le sujet. tu prends le temps de bien expliquer ta façon de faire, c'est super intéressant. je te rejoints sur beaucoup de points. A mon niveau et avec mon rythme de lecture assez lent, je n'avais pas l'impression que bloguer était chronophage mais du coup, comme ce n'était pas régulier, j'avais du mal à m'y mettre quand je voulais parler d'une lecture. Et puis on en a déjà discuté, ça me freinait beaucoup, devoir allumer mon pc le soir pour bloguer, me creuser la tête pour un minimum de qualité au niveau du fond, comme je traînais avant de parler d'une lecture les souvenirs s'estompaient... Bref, tout ça a eu raison de ma motivation et du plaisir que je prenais au début en bloguant. Mon petit blog a quand même été créé en 2010... Mais je ne le ferme pas, je n'en ai pas le coeur, il reste là, je tiens à lui. Et surtout pas, je ne veux perdre les contacts avec mon petit clan de blogueuses!! Et puis, tu sais tout le reste...

    Je reste active sur instagram, je vais tester ce format, pour peut-être revenir plus tard au blog, peut-être pas. Sans essayer, je ne sais pas me rendre compte. Et puis l'envie reviendra aussi, à n'en pas douter.

    Je reste ici pour te lire, sois en convaincue!!

    Des bisous :-xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2010?! Mes respects! J'ignorais que ça faisait aussi longtemps. Alors là, tu as entièrement le droit de prendre une pause et de te consacrer à ton autre projet (qui sera très chronophage, je te préviens!)

      Ne t'éloigne pas trop, cependant. Pas question qu'on perdre contact, surtout avec ce qui s'en vient de ton côté (et du mien... À suivre pour ça (et je ne parle pas du chien!))

      Bisous xxx

      Supprimer
    2. Oh, Laeti, quel dommage que tu laisses de côté ton blog ! Mais je te comprends bien ... si je n'avais pas du temps en journée (comme je ne travaille qu'à mi-temps), je ne sais pas si j'aurais le courage de bloguer le soir ... mon livre (ou Netflix) gagneraient à coup sûr ! On papote un peu moins, et tes commentaires sur mes articles me manquent ... j'espère que ton projet, dont parle Marie-Claude, t'apportera plein de bonnes choses !

      Supprimer
  17. J'aime beaucoup ce tag. J'espère avoir un peu de temps pour m'y mettre.
    Moi aussi, je suis étonnée par mes statistiques concernant les billets les plus lus. Chaque année, vers avril-mai, Le soir du chien de Marie Hélène Laffon remonte, et devient donc cette année mon article le plus lu alors que ce n'est pas un roman connu. Va y comprendre quelque chose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étrange... Surtout vers avril-mai! De fait, y'a rien à comprendre.

      Dis, tu devrais y répondre. J'ai très très envie de connaître les dessous de ton blogue.

      Supprimer
  18. 4 ans, whouah, ça fait une éternité pour moi!!! Qui ai comméncé le blogging il y a tout juste 6 mois :) Je comprends que parfois tu aies envie d'arrêter. Mais heureusement que tu as des fidèles abonnées qui te lisent, t'encouragent et te supplient de ne pas arrêter. j'aime vraiment ton coup de fraîcheur par ici, tes coups de griffe, tes découvertes.....même si parfois je ne fais que m'extasier sur tes romans lus et puis les oublier un petit moment car.....moi aussi j'ai la BAL qui déborde . Et j'aimerais tant qu'on puisse parfois oublier de dormir...pour lire !!! Bref, restes avec nous et continues à nous tenter, héhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dire que, depuis 4 ans, je passe quotidiennement au moins une heure sur mon blogue ou autour. C'est devenu une habitude de vie.

      J'aimerais bien, un jour, que mon blogue devienne, comme le tien, celui d'un partage avec ma sauterelle. Mais l'appel du IPhone est beaucoup plus fort que celui des livres. Quand je serai grand-mère, peut-être!!!

      Merci pour tes bons mots. Ça me touche!

      Supprimer
  19. Et hop ! j'ai répondu ! mon article est en ligne ;o)
    merci à toi de prolonger la réflexion !! C'est un sujet très intéressant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je file te lire drette-là. Je suis vraiment curieuse de connaître tes réponses (surtout à certaines questions!)

      Supprimer
  20. Bonjour!
    Je te lis depuis longtemps sans commenter, mais j'en profite pour te dire que j'aime beaucoup tes chroniques et tes choix littéraires originaux! Je trouve ce tag (parties 1 et 2) très chouette, du coup je pense y répondre aussi... Ca sera une digne manière de fêter l'anniversaire de mon blog en expliquant la démarche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots. Ils me touchent droits au coeur.

      Tu as raison, l'occasion est belle pour fêter un anniversaire bloguesque. Je vais rester à l'affût. J'adore lire les réponses à ce tag.

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·