Sur l'oreiller avec... anne_and_ze_boyz

jeudi, février 07, 2019


Anne est apparue dans mon fil Instagram comme un cheveux sur la soupe. De fil en aiguille, nous nous sommes rapprochées virtuellement. Une fille pétillante, aux goûts littéraires très proches des miens. Une rencontre en chair et en os est prévue. Je compte bien goûter à son riz créole et faire le plein d’histoires. Parce qu’elle semble en avoir une grosse pelletée à raconter. Et moi, je suis toujours friande.


Que représente la lecture pour toi? Un besoin? Un divertissement? Une évasion?

La lecture a une place immense dans ma vie. Elle représente avant tout un cadeau que m’a offert mon père: l’amour des livres, des histoires. Mon père n’est ni un manuel ni un sportif, cependant il est un grand lecteur, un poète et un écrivain. Il m’a transmis son amour profond de la littérature.

La lecture, c’est mon monde à moi, mon refuge, et elle représente autant un besoin, un divertissement ou une évasion.

Un besoin, car j’ai toujours dit que sans elle, je mourrais. Enlevez-moi bien des choses, mais pas la lecture.

Un divertissement, oui, mais pas que... Je me divertis, mais je m’instruis aussi, oui je lis pour me détendre, mais j’ai besoin d’avoir à réfléchir, à apprendre, à découvrir. Ça dépend des périodes, des envies. La lecture, c’est une porte qui peut s’ouvrir sur des possibilités infinies, alors j’explore.

Une évasion, certainement! Quand j’entre dans un livre, j’en fais partie: je voyage avec les personnages, je vis leur vie, bref, je veux être transportée ailleurs et si ça fonctionne, c’est là que je sais qu’un livre me touche.


Quel livre t’a donné la piqûre de la lecture?

En fait, ça va peut-être sonner cliché, mais du plus loin que je me souvienne, dès que j’ai été consciente de la lecture, j’ai voulu apprendre à lire. C’était une envie qui était ancrée en moi. Je devais sans doute être fascinée par mon père qui lisait sans cesse. Ce n’est pas un livre qui m’a donné la piqûre, mais plutôt le fait d’être exposée à un grand lecteur depuis ma naissance, et d’être entourée de livres. La sortie dominicale avec mon père, c’était d’aller à la librairie (celle qui aujourd’hui est devenue une grande chaîne, mais qui à l’époque était toute petite).

À 5 ans, ma mère m’a abonnée à la collection des Walt Disney. Le premier fut Cendrillon. Je me revois très bien assise dans la cuisine, pendant qu’elle préparait le repas, en train de tenter de le déchiffrer à voix haute, de percer le mystérieux monde de la lecture.

Puis très rapidement, se sont enchaînés les livres de la bibliothèque Rose et Verte, et ça a continué, sans jamais s’arrêter. Je dévorais tout ce que je pouvais sur mon passage. Chaque semaine, nous allions à la bibliothèque, je passais à travers mes livres, et ceux empruntés par mes frères. Certains d’entre eux m’ont donné la piqûre pour un genre, et j’ai continué ainsi mes découvertes.


Comment organises-tu tes lectures?

Je n’organise pas grand-chose! Parfois, je tente de faire des plans, j’ai toujours une « pal » à côté de mon fauteuil dans le salon, et dans ma table de chevet, mais je change souvent d’avis et de direction, ce qui fait que je me retrouve à piocher ailleurs. J’attrape des idées un peu partout et me voilà repartie dans un roman québécois alors que je pensais me lancer dans un polar. Je ne suis donc pas trop disciplinée de ce côté-là, et c’est une des raisons pour lesquelles je ne participe à peu près pas aux challenges sur Instagram. J’aime garder ma liberté sur mes choix de prochaines lectures et j’y vais souvent avec le « mood » du moment.

Il fut un temps où j’étais une lectrice plus monomaniaque: dès que j’accrochais sur un auteur, j’étais capable de lire pratiquement tous ses livres, les uns à la suite des autres! J’ai fait ça avec des auteurs aussi variés que Christie, Márquez, Japrisot, Mauriac, King, Mankell et bien d’autres encore! Aujourd’hui, il est plutôt rare que j’enchaîne avec le même auteur, du moins pas aussi excessivement.


Où lis-tu le plus souvent?

Je lis pas mal partout! Surtout dans mon fauteuil au salon ou dans mon lit. Mais aussi dans le métro, les parcs, et même parfois, quand il fait beau, en marchant! En vacances, où que je sois, je dois pouvoir lire, car « vacances, ça rime en grande partie avec lecture »!


Comment choisis-tu tes prochaines lectures?

Mon choix vient de l’inspiration du moment, de mon état d’esprit, de mes envies, de bonnes chroniques lues sur Instagram, un blogue ou un article. Bien souvent, je ne sais pas ce que je vais lire quand j’aurai terminé ma lecture du moment, ou je pense le savoir et puis ça change. Je choisis la suivante quand mon livre va se terminer, ou que je le referme. C’est d’ailleurs un moment que j’affectionne particulièrement: faire le choix d’une nouvelle lecture parmi les possibilités qui s’offrent à moi, ça m'apporte une sorte de frénésie, c’est le bonheur! Normalement, je choisis toujours au moins un livre papier et un autre numérique, pour ma Kobo, et si possible pas du même genre littéraire pour ne pas m’y perdre (parce que deux thrillers avec psychopathes, ça peut être mélangeant!). Sinon, je ne m’impose pas vraiment de contraintes. J’ai eu assez de lectures obligatoires à faire dans ma vie, maintenant c’est moi qui décide.


Ton plus récent coup de cœur?

Hummm, tellement difficile à dire, j’ai eu une très belle année livresque en 2018, et la chance d'avoir plusieurs coups de cœur.

Mais étant donné qu’il me faut choisir, je dirais Chercher Sam de Sophie Bienvenu, parce que j’ai découvert une auteure franco-québécoise qui m’a bouleversée avec ses histoires (j’ai lu trois de ses romans en 2018), parce que ce livre est un coup de cœur, coup de poing, qui m’a complètement tordue de l’intérieur, et parce que tous les jours, au travail, je côtoie ce genre d’humains « poqués », « maganés », et que cette misère vient profondément me chercher. 

Et au fait, merci madame Couette, d’avoir su en parler si justement.


Où achètes-tu tes livres?

Depuis pas mal d’années, dans les librairies indépendantes, surtout chez Gallimard Montréal et Alire (à Longueuil), dans les librairies de seconde main, comme l’Échange, et dans l’élagage de mes bibliothèques municipales. J’ai aussi trouvé, dans la dernière année, quelques livres intéressants dans des boîtes à livres (dont la mienne).

Dans les faits, je ne m'achète pas beaucoup de livres, pour éviter les débordements budgétaires et l’encombrement (bon, je craque une fois de temps en temps, mais ça reste très très raisonnable), en revanche quand j’ai un cadeau à faire, aussi bien pour les adultes que pour les enfants, c’est souvent un livre …ou une tasse!

Chez moi, on emprunte beaucoup dans les bibliothèques de notre quartier. On adore aller y faire un tour et prendre le temps de s’y poser. C’est une sortie qui fait plaisir à tous.


En un mot, comment qualifierais-tu ta bibliothèque?

Difficile de n’emprunter qu’un mot, mais je pourrais la qualifier d’hétéroclite, à cause des différents genres qui s’y côtoient. Non seulement je lis toutes sortes de livres, mais en plus, mon chum et moi n’avons pas du tout les mêmes goûts. J’ai bien essayé de faire certains classements, mais ça ne fonctionne pas trop et ça finit toujours par être ingérable. Mais l’avantage de ce type de bibliothèque, c’est que normalement je peux toujours trouver un livre à ceux qui veulent en emprunter.


Termines-tu un livre qui t’ennuie?

Avant, oui! Je m’acharnais même si je m’ennuyais ou ne comprenais pas ce que je lisais. C’est comme si j’avais un devoir face à ce livre ou à son auteur. Aujourd’hui, non! En sachant que je n’aurai pas assez de temps dans ma vie (même si je vis jusqu’à 105 ans comme ma grand-mère bretonne) pour lire tout ce que je veux, je n’hésite plus à faire: next! On passe au suivant! Ma vie livresque est trop courte pour la perdre en lectures que je trouve plates!


As-tu déjà eu une panne de lecture? Si oui, quel est ton truc pour y remédier?

Non! Je suis vraiment chanceuse, je ne connais pas les pannes de lecture. Sincèrement, depuis que j’ai appris à lire, je ne me souviens pas d’un seul jour sans avoir lu au moins une page.

Je crois pertinemment que le fait d’apprécier plusieurs genres littéraires me permet de ne pas tomber en panne. Je passe sans problème d’un polar, à un plus classique, à un américain trash, puis à des nouvelles, etc. En fait, j’ai besoin de faire un changement de genre régulièrement. Récemment, j’ai enchaîné plusieurs américains trash, et puis j’ai eu besoin de respirer autre chose, de sortir de ces univers glauques. Je suis donc simplement repartie dans un autre monde.

Le fait de lire habituellement plusieurs livres en même temps, deux au minimum, mais parfois plus, qui sont souvent de genres différents, me permet de prendre le livre qui correspond le mieux à mon état d’esprit du moment.

Et puis j’ai la chance d’être capable de me réfugier dans un livre même en cas de coup dur. Me glisser dans une lecture me permet de m’éloigner du moment difficile.

Et surtout, ce rendez-vous littéraire quotidien avec mon livre est trop vital pour que je le saute.


Quel est ton rapport avec les réseaux sociaux?

Héhé, grande question de notre temps. Comme la majorité d'entre vous, j'en aurais long à dire.

D’abord, je ne suis pas quelqu’un qui aime vraiment s’exposer. Je dévoile tranquillement un peu plus de choses sur moi et j’accepte avec grand plaisir l’invitation sur l’oreiller de madame Couette, parce que j’ai développé un beau lien avec ma communauté Instagram (bookstagrammeurs en majorité, mais pas que) avec qui les échanges sont très intéressants et respectueux. Quand je suis arrivée dessus, il y a environ deux ans, je ne savais pas du tout ce que j’allais y trouver ni ce que je faisais là. Et puis, doucement, j’ai découvert cette communauté qui adore la littérature, et d’autres sujets qui me touchent. Ici, c’est mon monde à moi, je n’ai surtout pas invité mes « amis » Facebook à venir m’y rejoindre. La grande majorité des gens que j’y côtoie, je ne les ai jamais vus dans la vraie vie, mais malgré cela, j’ai développé de beaux liens avec plusieurs d'entre eux, et nous avons des échanges que je ne peux malheureusement pas avoir avec beaucoup de monde autour de moi. Ici, c’est mon jardin, celui que je cultive dans le respect, entourée de gens merveilleux, aux intérêts communs.

J’ai un compte Facebook, mais je n’ai jamais aimé ce réseau. J’ai toujours trouvé plutôt inintéressants les échanges qui se retrouvaient sur mon fil. Je le garde ouvert, car j’ai de la famille et des amis en dehors du Canada, mais je n’y suis pas active. Régulièrement, je fais un petit ménage de contacts, car mon compte regroupe trop de gens avec qui je n’ai pas, ou plus, d’affinités. Je n’en pouvais plus d’y lire des choses comme les détails de la gastro de l’un ou toute la préparation au 5 km de l’autre. Sinon, j’utilise Messenger, pour communiquer facilement avec une personne ou un petit groupe, mais pour moi, pas d’autres réseaux sociaux, j'ai bien assez de choses à gérer comme ça.


Il vient d’où ton pseudo Instagram?

Haha, je savais qu’on me poserait cette question un jour. Alors en fait, quand j’ai débarqué sur Instagram, j’ai commencé par tâtonner sur le pseudo, mais les premiers auxquels j’ai pensé étaient déjà pris.

Et puis, c’est venu un peu tout seul. Depuis toujours, je suis entourée de gars. J’ai grandi avec trois frères, pas de sœur, j’ai passé pas mal d’étés entre eux et des cousins, j’ai deux garçons, trois neveux (de mon côté), mon chum a deux frères et j’ai toujours eu des amis gars. Bref, j’étais bien souvent la seule fille au milieu de tous ces garçons et j’ai toujours apprécié le fait de me retrouver parmi les boyz, de faire partie de la gang. Alors, ce pseudo s’est tout simplement imposé à moi, et puis les « z » ça fait juste plus cool, et ça donne une prononciation à la française…mouhahahah. Je ne suis pas quelqu'un qui se prend très au sérieux, alors ça me correspond bien.


Pourquoi ne pas avoir de blogue?

Bonne question! Je dirais d’abord que c’est parce que j’ai trop peur de ne pas pouvoir m’y investir, et je n’aime pas faire les choses à moitié. Je sais que ça m’ajouterait des « obligations » que je n’ai pas le temps de gérer en ce moment, mais je ne dis pas que je n’en aurai pas un, un de ces jours. En ce moment, ce n’est pas le bon timing, ça ne rentrerait pas dans l’équilibre que j’essaie de préserver. Il faut que je me rende à l’évidence: ces derniers temps, j’ai de la difficulté à écrire une chronique sur Instagram, donc m’occuper d’un blogue…!? Mais j’aime écrire, alors on verra, la porte n’est pas fermée.


Outre la lecture, tu as une autre passion?

Oh que oui, et même plusieurs! C’est entre autres pour cela que j’essaie le plus possible de garder un équilibre dans ma vie, afin de pouvoir en profiter.

Avant tout, je veux voir grandir mes enfants, faire passer ma famille en priorité. Les années défilent tellement vite, il faut prendre le temps de se poser ensemble. Je m’entraîne trois fois par semaine (boxe, yoga, cardio/crossfit) parce que j’aime ça et que j’en ai besoin. Ensuite, j’ai découvert la permaculture il y a quelques années et j’essaie chaque saison d’en appliquer les principes à mon jardin/potager. J’adore le contact avec la terre, je lis sur les plantes et les techniques de permaculture, je fais des plans, je regroupe des semences, etc. C’est une réelle passion. Je peins aussi un peu (en amatrice), et entrer dans ce monde de création me fait un bien fou.

Toutes ces activités, avec la lecture, sont pour moi une sorte de méditation active qui m’amène à me reconnecter et à me recentrer.


Fais-tu toujours ton lit le matin?

Oups, je ne sais même pas faire un lit! Je fais un semblant de lit, en tirant les draps, les couvertures et la couette, et en replaçant les oreillers.

Pour la petite histoire, ma mère fait les lits hyper serrés, impeccables. Elle a essayé de nous transmettre son «don», à mes frères et à moi, mais malheureusement, elle a dû se rendre à l’évidence: nous étions des incompétents du «faire son lit». Alors elle a abdiqué, est allée chez le grand Suédois, a acheté quatre couettes (à notre plus grand bonheur) et depuis ce temps c’est: hop sous la couette, lecture et dodo! Aujourd’hui, le scénario se répète pour mes garçons.


Comme maintenant madame Couette cuisine et est friande d’idées, elle aimerait savoir quelle recette te réussit le mieux.

Bon, la cuisine ne fait malheureusement pas partie de mes passions (peut-être que ça changera quand moi aussi j’aurai une cuisine moins pourrie). Mais bon, je t’invite quand même quand tu veux à manger un bon riz créole (ou riz collé) quand tu passeras par ici, ou je t’en fais un chez toi dans ta belle cuisine. Bien sûr, je te filerai la recette avec plaisir! On peut ajouter à cela un p’tit rhum punch en apéro… et puis, je te raconterai mes racines haïtienne et bretonne, et pas mal d’autres histoires encore, mais ça, c'est pour une autre fois…


Vous pourriez aussi aimer

24 commentaires

  1. Réponses
    1. Ces rendez-vous me manquaient trop... J'ai donc décidé de remettre l'épaule à la roue!

      Supprimer
    2. Quand tu veux pour participer ! ;-)

      Supprimer
  2. Merci Mesdames pour ce sympathique partage. J'ai eu l'impression de vous voir papoter autour d'un thé.
    Origine bretonne et haïtienne, joli mélange.
    Je suis ton compte toujours avec plaisir Anne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Tite-Zef d’avoir pris le temps de nous lire...et la prochaine fois on papotera à trois autour d’un thé ou d’un café! Origine bretonne du côté de ma mère, et haïtienne (mais sans la nationalité) du côté de mon père...il est français, mais ça fait plusieurs générations qu’ils étaient en Haïti...et j’ai la chance de connaître ces deux pays chers à mon cœur. Je suis la première génération québécoise.
      Sache que je te suis aussi toujours avec grand plaisir :)

      Supprimer
    2. J'ai aussi flashé sur le mélange breton et haïtien! Pas courant du tout et d'autant plus intriguant!

      Supprimer
  3. Merci beaucoup! Très contente de savoir que tu as passé un bon moment :)

    RépondreSupprimer
  4. Geniale cette entrevue! Avec Anne on se fait des LC. En ce moment c est "il pleuvait des oiseaux". C est tjs agreable de connaitre un peu plus les personnes qu on rencontre en virtuel sur Bookstagram. J adore cette serie d entrevue. Kateginger63

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Kate! C'est tellement vrai que c'est toujours agréable de connaître un peu plus les gens avec qui on échange. Les questions de Marie-Claude sont parfaites pour se raconter, sans avoir à trop se dévoiler.
      J'adore aussi nos lectures communes, même si je sais que je ne suis pas la plus disciplinée (mais ça je l'avoue ahahah :D).
      Ce fut une bien belle conversation sur l'oreiller!

      Supprimer
  5. Très joli moment ! cette interview reflète bien ton compte IG ;-) Madame Couette adore faire sa curieuse ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Electra! Je suis bien contente que tu aies passé un bon moment en notre compagnie. Et merci pour le compliment.
      Madame Couette m'a déjà préparé d'autres questions pour notre rencontre en face à face ahahah ;-D

      Supprimer
  6. Toujours aussi sympathique cette petite rubrique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assouvir mon insatiable curiosité et partager ces réponses... Au final, je me rends compte que je ne suis pas la seule à être curieuse!

      Supprimer
    2. Je constate effectivement que nous sommes plusieurs à apprécier grandement cette rubrique, qui nous permet de découvrir de nouvelles facettes sur des gens que nous côtoyons sur les réseaux sociaux. Belle initiative Madame Couette et merci encore pour cette invitation :) Xoxo

      Supprimer
    3. Tout le plaisir est pour moi!

      Tu sais que j'aime partager ma curiosité!

      Supprimer
  7. ...et mes origines sont encore plus compliquées que ça Marie-Claude ;) je pense que tu vas vraiment aimer certaines histoires! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas un seul instant! Ce sera une longgggggue jasette!

      Supprimer
    2. Certainement!...surtout que tu n'as pas encore pris la parole :) des heures de plaisir!

      Supprimer
  8. Très sympa cette entrevue, encore une fois ! je vais m'intéresser de près à "Chercher Sam" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Virginie :-) et bonne lecture à toi, tu nous diras comment tu l'as trouvé.

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·