Qui sera mon nouveau libraire?

mercredi, août 28, 2019


Maud, ma libraire chouchou depuis plus de trois ans, est partie relever un nouveau défi à sa (grande) hauteur. Moi, je me retrouve les culottes à terre, en deuil. Parce que des Maud, il n’y en a pas deux. On a beau dire qu’il n’y a personne d’irremplaçable, je ne crois pas ça, moi!

Je n’ai jamais besoin de conseils quand je vais dans une librairie. Je sais toujours ce que je cherche. Reste que les suggestions de Maud me faisaient (trop) souvent craquer. Elle sait comment parler des livres, sans trop en dire, juste ce qu’il faut pour titiller l'envie. Elle savait être une présence bienveillante et accueillante, plutôt quinquisitrice et froide.

Des libraires, y’en a de toutes les sortes. Il y a ceux qui te conseille un livre qu’ils ont aimé. Il y a ceux qui te conseille un livre qu’ils sont presque certains que tu vas aimer, parce qu’ils connaissent tes goûts. Il y a ceux qui font profil bas, attendant qu’on leur demande un titre spécifique.

Ça prend du temps à développer, un vraie relation libraire-client. Pour connaître son lecteur, un libraire doit avoir une excellente mémoire et une curiosité des goûts de l’autre. Ce n’est pas donné à tous.

Toi, as-tu un libraire chouchou? Quel est ton rapport avec lui? Comment te conseille-t-il? Parle moé en.

Pour ma part, je pars à la recherche d’un clone de Maud. Je vais aller me promener dans les librairies de Québec et demander une suggestion de livre au premier libraire qui me semblera sympathique et réceptif – ils ne le sont pas tous! Normalement, il devrait me poser quelques questions sur mes goûts. Après quoi, prodiguer ses bons conseils. On verra bien ce que ça va donner! Je compte te partager, au fil des semaines, le fruit de mes pérégrinations et les suggestions qui m’auront été faites. Ça risque d’être amusant...

En passant, j’ai peut-être perdu ma libraire, mais j’ai conservé mon amie ex-libraire! Pis elle continue encore à me parler de livres avec autant d’entrain qu’avant.

Vous pourriez aussi aimer

18 commentaires

  1. Belle nouvelle aventure à Maud!

    J'ai aussi "perdu" ma libraire préférée il y a deux ans, elle nous connaissait mon mari et moi, elle savait exactement les livres qu'il nous fallait ! Elle est partie dans une autre ville mais on a conservé un lien spécial et c'est tout aussi beau!

    Tu trouveras, j'en suis sûre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est génial, ça: elle savait exactement les livres qu'il vous fallait. Tu n'as pas trouvé son égal?

      Supprimer
    2. Je commence à avoir un lien avec une libraire tout près de mon boulot (tu imagines bien mes temps de midi...) ;-)

      Supprimer
    3. J'imagine très bien. Ce que ça peut agrémenter une heure de lunch, ça...

      Supprimer
  2. ah moi aussi du coup je l'ai perdue ma librairie à Québec ! la seule qui réussissait à me faire acheter du Québécois ...mais j'ai gagné une amie, qui aime lire les aventures du personnage appelé Maud...

    Je n'ai pas de libraire chouchou, mais deux bouquinistes géniales à Nantes et une librairie préférée (et deux autres très bien aussi) - pour les conseils, vu mes goûts (littérature étrangère) je me débrouille souvent seule mais j'aime beaucoup les petits mots des libraires sur leurs livres préférés ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR Je poursuis mes investigations et ce n'est pas gagné!

      J'adore aussi les petits mots des libraires sur les livres. C'est souvent très accrocheur.

      Une librairie préférée... On parle de Coiffard, j'imagine?

      Supprimer
    2. Oui, je te fais confiance pour trouver la perle rare ! et puis Maud aime toujours les livres ! j'aurais du d'ailleurs profiter de notre passage chez elle pour regarder de plus près un livre de Maggie Nelson ;-)
      sinon, oui Coiffard et Durance pour leur rayon classiques et livres étrangers .. heureusement les deux sont proches, et Coiffard pour leur section BD et leurs rencontres, et la bouquinerie nantaise que je dois toujours te montrer !!!!

      Supprimer
    3. Cette bouquinerie nantaise sera notre premier arrêt! Tout de suite après la galette-cidre!

      Supprimer
  3. Pour avoir eu la chance de rencontrer Maud l'année passée à Bruxelles, je confirme qu'elle est d'excellents conseils et très sympathique ! je suis heureuse de l'avoir rencontrée d'ailleurs.

    Est-ce que la librairie de Billy Robinson est dans tes parages? Lui aussi m'a offert de superbes suggestions en février dernier et franchement jusqu'à présent, il a visé juste! Il a su très vite analyser mes goûts et comprendre ce que je cherchais.

    Sinon, je n'ai, à mon grand désespoir, aucun libraire chouchou :( Je n'en ai jamais eu... Ils ne sont vraiment pas sympas là où je vais. Du coup je ne demande jamais conseil, j'y vais avec des titres vus sur les blogs, j'achète ou je réserve, basta. C'est bien dommage... qu'est-ce que j'aimerais avoir un-une libraire qui me vendrait des coups de coeur et avec qui parler des heures de littérature..

    Je suis très intéressée par tes pérégrinations et découvrir comment tu t'y prends pour trouver à nouveau la perle rare!

    Et le plus important que je retiens dans ton billet... c'est votre amitié à toutes les deux, ça c'est irremplaçable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, la librairie où travaille Billy Robinson est à Montréal. Je l'ai rencontré une fois. je confirme: il est la sympathie incarnée.

      Avec ou sans libraire, reste que des lectrices boulimiques comme nous ne sommes jamais désespérées dans une librairie!

      L'amitié gagnée est, de fait, irremplaçable. Pour la quête d'un nouveau librairie, mes pérégrinations commencent ce week-end!

      P.S. (Tu reprends le temps perdu? J'aime beaucoup ta bavardise!)

      Supprimer
  4. pas de libraire préféré chez moi...je fais comme toi, je sais ce que je viens acheter et la dernière fois que la libraire m'a "conseillée", j'avais déjà lu tous les livres qu'elle proposait (bonjour, la mémoire de poisson rouge !!) ! du coup, je vais chez Cultura (tant pis si ça ne correspond pas à mes idées), mais au moins, personne ne m'embête, ni n'essaie de me vendre le truc à la mode, et je peux même lire le 1er chapitre dans un fauteuil avant de me décider !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cultura, c'est un peu comme la FNAC ou je me trompe?

      De pouvoir prendre son temps dans une librairie, avec un espace pour bouquiner et lire quelques pages, c'est vraiment non négligeable...

      Supprimer
  5. Je l ai vu Maud l annee derniere, quand je suis passée dans sa librairie. Elle m avait conseillé un roman de Daniel Grenier. Pas trop eu le temps de papoter ( bcp de clients) mais j ai vu qu elle etait avenante et passionnee de bouquins. Oui les bons libraires, il faut les garder bien au chaud . J en ai un qui me sort à chaque fois des pepites. Bon courage à Maud pour la suite et à toi pour la recherche dcun clone ( hi hi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut prendre soin de ses libraires, je suis entièrement d'accord.

      Ché pas chez vous, mais ici, le métier est très mal reconnu et sous-payé. D'où le fait que souvent, quand une meilleure opportunité s'offre au libraire, il saute sur l'occasion et je peux très bien le comprendre...

      Supprimer
  6. Quel bel hommage à ta libraire ! J'ai eu une libraire chouchoute qui m'a fait acheté des piles et des piles de livres, tout mon salaire de job étudiant y passait ;-) Je l'ai perdue de vue il y a quelques années, mais elle m'a ouvert à de nombreux auteurs ! Aujourd'hui, je trouve principalement mes idées lectures sur les blogs ou avec mes collègues bibliothécaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça devait être trop bien, cette relation avec ta libraire, même si elle te faisait dépenser un max!

      Je me dis que je n'ai pas besoin de chercher un remplaçant à Maud dans la mesure où je trouve aussi mes idées de lectures sur les blogues. Et des idées, en veux-tu en voilà, ce n'est pas ça qui manque!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·