L'Amérique m'inquiète · Jean-Paul Dubois

mercredi, octobre 23, 2019


Pour te dire à quel point je suis à fond de train dans l’univers de Jean-Paul Dubois, j’ai lu avidement, après Si ce livre pouvais me rapprocher de toi et Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, ses chroniques parues dans le Nouvel Observateur, réunies dans deux recueils, soit L’Amérique m’inquiète et Jusque-là, tout allait bien en Amérique. Publiées dans les années 1990, ces chroniques n’ont malheureusement pas pris une seule ride. C’est l’Amérique de Donald Trump – avant Donald Trump – que décrit Jean-Paul Dubois.

Avant d’entrer dans le vif de son sujet...

Je n’aime guère parler et pas davantage poser des questions. Je préfère me faire oublier, me fondre dans le décor, regarder la forme des choses et le contour des gens, les observer, les écouter tandis qu’ils racontent le bruit de leur vie. Ensuite, il ne reste plus qu’à mettre tout ça en ordre en essayant de rendre l’éclairage des visages et le son de chaque voix. […] J’aime bien voyager en Amérique. Traîner dans des endroits où il ne se passe rien en attendant qu’il arrive quelque chose, que les destins se tordent. […] L’Amérique est sans doute le seul zoo de la planète laissant errer et divaguer en liberté autant de variétés exotiques de l’espèce humaine.

Jean-Paul Dubois m’a fait voyager de Key West à Los Angeles, en passant par Cape Cod et Détroit. Il a pris le pouls de l’Amérique dans ses excès les plus délirants. Il a humé l’air du temps, observé, tantôt étonné, tantôt désespéré. Il y est question d’euthanasie, de cryogénie, de peine de mort, de rachat d’assurances-vie des malades en phase terminale, de soldats de l’ombre et de fous de Dieu, de racisme et d’homophobie, de gladiateurs et d’armes à feu, de testicules et d’érection. Rien que ça! J’y ai croisé Marlon Brando, O. J. Simpson, John Wayne et Lorena Bobbit.

Si j’aime tant l’Amérique, c’est pour ses contrastes, sa folie, ses bizarreries et sa démesure. Jean-Paul Dubois me l’a servie sur un plateau d’argent.

Ces petits récits se dégustent comme autant d’amuse-gueules. Je voulais picorer, prendre une petite bouchée à la fois. Impossible! Je n’avais qu’une seule envie: plonger dans le prochain récit. À la fois savoureux et désespérant.

L’Amérique m’inquiète et autres récits, Jean-Paul Dubois, De l’Olivier, 264 pages, 2002.

Vous pourriez aussi aimer

16 commentaires

  1. Mais ?? je vois que tu es super mordue !!! il faut que tu lises aussi "La succession" et "Les accommodements raisonnables" ! et surtout, surtout, indispensable ! "Une vie française", mais je crois que je te l'ai déjà dit ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mordue? Ce serait mentir que d'affirmer le contraire!

      J'ai déjà mis la main sur "La succession" et sur "Une vie française". Je dois me retenir de ne pas les lire drette-là. Parce que, quand même, il n'y a pas que Dubois, dans la vie!

      Supprimer
  2. C'est plus de l'amour, c'est de la rage ! Ça vire presque au harcèlement avec JP Dubois !!!
    Le point positif, c'est que jusque-là, il ne t'a pas déçue... et on ne peut pas en dire autant de beaucoup d'hommes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais plutôt de la passion?! C'est vrai que 3 en 3, c'est un excellent score. Sur le lot, je m'attends évidemment à des déceptions. Mais je sais pardonner, comme dans la vie. Donc, je ne suis pas prête de le lâcher!

      Supprimer
  3. Après l'Amérique, change de continent: lis Une vie française! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Il a été réédité il y a deux dans une édition augmentée (un pavé de 700 pages !). C'est un bonheur de lecture ces chroniques de journaliste-voyageur curieux de tout se qui se passe en Amérique, surtout le plus inattendu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignorais que l'édition augmentée existait! Je suis une novice dans l'univers de JPD. J'ai réussi à trouver les deux recueils séparément. C'est déjà ça. Et mon dieu, ce que c'est savoureux... J'adore!

      Supprimer
  5. Bah dis donc, c'est de la folie tout ça ! Dubois et rien d'autre... et même après Wagamese ! C'est tout fou tout fou. Et tu n'as pas encore découvert Une vie française... Qu'est-ce que ça va être ! C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ressemble à un TOC, mon affaire. Je me contrôle, là. Mais sache que j'ai réussi à mettre la main à prix doux sur quatre romans, donc "Une vie française". Ce sera d'ailleurs mon prochain Dubois. Je n'ose même pas penser à ce que ça va être!

      Supprimer
  6. oh j'ai failli l'acheter (ses romans ne m'intéressent absolument pas même s'il t'a envoûté, retourné..LOl) mais je me suis posée la question : vais-je apprendre quelque chose ? car j'y étais à cette époque et du coup, parfois je m'ennuie à lire finalement mon propre ressenti... t'sé ce que je veux dire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends parfaitement ce que tu veux dire... Reste que je pense que tu pourrais y apprendrais plusieurs choses, mais surtout, tu serais ravie pas son regard et la façon qu'il aborde ces choses. Bref, je te le recommande très très fortement. D'autant plus que tu peux mettre la main sur les deux recueils publiés en un seul!

      Supprimer
  7. Tu vas nous donner à tous le virus Dubois! en tout cas ton enthousiasme est chouette à lire :) Il me semble que tu as beaucoup de coups de coeur ce mois-ci, veinarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt un bon mois, en effet. Mon bilan s'en vient et il est très satisfaisant. Surtout avec les Français!

      Supprimer
  8. On ne t'arrête plus! Ma prochaine virée à la bibliothèque sera consacrée à Dubois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien joué! Je me calme en «lectures Dubois», mais pas en achats! J'ai réussi à mettre la main sur plusieurs grands formats d'occasion.

      Mais... j'y reviendrai bientôt. Je suis en manque!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·