Bilan mensuel · Octobre 2019

dimanche, novembre 03, 2019


L'automne est au pas de ma porte. Les arbres sont décoiffés, le chauffage est allumé et la grosse couverture moelleuse sur le sofa m’attend. Vive cette période propice pour moi à l'encabanement. Un octobre livresque comme je les aime, avec des retrouvailles (émouvante avec Richard Wagamese et emballante avec Jean-Paul Dubois), de vibrantes découvertes (Ali Smith et Arnaud Cathrine) et un roman graphique bouleversant.


Vraiment écoeuré de courir après le temps, je pensais trouver mon bonheur et quelques conseils dans l’essai de Léa Stréliski, La vie n’est pas une course. Les évidences qu’elle met sur papier ne m’ont strictement rien apporté. Le manque de liant entre les courts chapitres m’ont laissé sur ma faim. Ça sent la commande à plein nez, ce bouquin. 



     ABANDONS                                                              

J’ai abandonné deux romans dont j’attendais évidemment beaucoup trop. D’abord Les altruistes d’Andrew Ridker. Le marketing fallacieux… Il paraîtrait que ce roman «combine le génie dun Franzen pour les portraits de famille et lesprit satirique des premiers livres de Philip Roth». La barre était trop haute. On se calme le ponpon! Conversations entre amis de Sally Rooney m’a agacée. C’est après avoir lu l’exquis billet de Léo que j’ai décidé de laisser tomber. Pour l’originalité, on repassera… On parle de ce roman comme celui de la génération Y. Faisant partie de la génération X, j’ai vu neigé et j’en ai lu d’autres. Aussi, je cherchais une sous-couche, une profondeur sous la surface. Je n’y ai trouvé qu’un vide abyssal.  



     UN ROMAN GRAPHIQUE D'EXCEPTION                 

Je lis peu de romans graphiques ces temps-ci, trop accaparé par les romans. Reste que ceux que j’ai lu dernièrement sont excellents. Je pense à Sabrina et Beverly de Nick Drnaso, ou encore Noire dÉmilie Plateau. Et là, arrive La grosse laide de Marie-Noëlle Hébert. Une force exceptionnelle dans le dessin (au crayon plomb, svp) et une histoire habilement déployée. Gros coup de coeur!



Ce qui m’amène, de fil en aiguille, à te jaser d’une série, d’un docu-réalité, en fait, que j’ai dévoré récemment. Ça s’appelle Un vrai selfie et c’est à la fois émouvant et instructif. Et toi qui apprécie les accents, tu serais servi!

Un vrai selfiec’est le journal intime vidéo de 8 jeunes Canadiens qui vivent avec des troubles psychologiques (anxiété, trouble obsessif compulsif, trouble alimentaire, dépression, cyberdépendance, agoraphobie, accro aux jeux, etc.). Chaque jour, ils confient leurs angoisses et leurs peurs mais aussi leurs espoirs et leurs réussites à une caméra personnelle. Sans filtre, sans intervention extérieure et sans jugement. Et chaque semaine, ils participent à une psychothérapie de groupe dirigée par une psychologue renommée. Nous suivrons, sur une période de 10 semaines, l’évolution du groupe.



Et toi, comment s’est passé ton mois d’octobre livresque?

Vous pourriez aussi aimer

22 commentaires

  1. J'ai lu plusieurs livres très bien en octobre (Sauveur & fils saison 5, Les Amazones, Le troisième mensonge), mais j'avoue que celui que je viens de terminer m'a tellement éblouie que je n'ai envie de parler que de lui: Francis Rissin!!!
    https://livreveriefr.blogspot.com/2019/11/francis-rissin.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça a été un très bon mois d'octobre pour toi. Et j'ai noté le Francis Rissin à cause de toi!

      Supprimer
    2. C'est mon livre préféré de l'année!!!

      Supprimer
  2. "La grosse laide" fait terriblement envie!
    Mon mois d'octobre a été marqué par deux livres de mon compatriote belge Thomas Gunzig et j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs, c'est en passant par chez toi que j'ai décidé de commander le dernier roman de Thomas Gunzig. J'ai très hâte de le lire...

      "La grosse laide" mérite tellement le détour... En espérant que tu puisses, un jour, mettre la main dessus.

      Supprimer
  3. Joli bilan ! j'ai pensé à toi ce midi en apprenant que ton nouvel auteur chouchou avait gagné le Goncourt ! tu aimes un Goncourt !!! sinon je suis sciée de te voir regarder une série, mais je la note car l'accent québécois me manque du coup .. et puis ayant lu pas mal de livres sur les troubles (et j'en lis encore un aujourd'hui) je suis forcément attirée par le sujet !
    le Wagamese, oui .. je sais trop triste. Et sinon, la lecture de Normal People de Sally Rooney, m'avait troublée et était tout sauf "un vide abyssal" du coup je vais quand même lire celui que tu as abandonnée car je ne comprends pas, on a dit que ce dernier était plus "light" que Normal People mais quand même ... elle allait très loin dans la tête de chaque personnage .. pour The Altruistes, j'avais lu les avis sur Goodreads et avait déjà décidé qu'il n'était pas fait pour moi, j'avais hâte d'avoir ton avis - c'est chose faite ! Je note La Grosse Laide et ici les plaids sont sortis - 12 petits degrés et le vent de la tempête bien frette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nuance: j'aime un pré-Goncourt! Je l'ai lu avant le prix et ça fait toute la différence dans mon esprit.
      Parlant de série... Maud m'a converti à "This is us". Je suis accro et je passe des nuits de binge-watching. C'est le temps que ça finisse!

      J'ignore ce qui s'est passé avec le roman de Sally Rooney. J'ai trouvé les cent premières pages tellement convenues et ennuyantes. Je suis tout de même curieuse de lire "Normal People" lorsqu'il paraîtra. Je lis "Ordinary people" et j'y trouve la profondeur et le côté caustique que j'espérais tant trouver dans "Conversations entre amis"...

      Pour "Les altruistes"... beaucoup de bruit pour rien, j'en ai bien peur.

      Je t'amènerai ma "Grosse laide". Je doute que tu puisses la trouver en France. C'est saisissant à tous les niveaux.

      Supprimer
  4. oh dommage pour Les altruistes, je l'ai bien apprécié pr ma part! pas aussi profond que Franzen, mais des personnages intéressants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, oui. Il ne manquait pas grand chose pour me retenir et poursuivre jusqu'à la fin. Mais la difficulté à m'attacher aux personnages et l'évolution de l'intrigue ont eu raison de ma patience. Il faut dire que plusieurs livres à lire me font de l'oeil...

      Supprimer
  5. Mes échappées livresques5 novembre 2019 à 00:26

    La grosse laide me fait sérieusement de l’œil, je n'ai plus qu'à espérer qu'il arrive chez nous prochainement! Et le Wagamese sera lu c'est certain!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce fabuleux roman graphique traversera l'océan. Sinon, je prends les commande! Car il mérite d'être lu et contemplé.

      Yé pour le Wagamese. Il est tout simplement excellent.

      Supprimer
  6. Et voilà grâce à vous La grosse laide commandé. J'ai la chance d'avoir une amie qui est au Québec en ce moment et qui va au salon du livre. J'espère qu'elle rencontrera l'autrice. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie! Et une belle dédicace serait le top du top! En espérant que cette lecture sera à la hauteur de tes attentes...

      Supprimer
  7. Pas de pot ; j'étais (forcément) très intrigué par 'Un vrai selfie', mais il semblerait que la série ne soit pas visionnable depuis la France. Que ce soit pour la saison 01 (autant commencer par le début) ou la 2, j'ai le même message qui s'affiche au centre d'un écran de brouillard électromagnétique : There was no technology detected to playback the provided source
    (SOURCE_NO_SUPPORTED_TECHNOLOGY)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise! Quel dommage. C'est une série passionnante, qui aborde tellement de cas différents et ce, sans jamais tomber dans le pathos ou la victimisation.

      J'ai le même problème (grosse frustration) lorsque je veux visionner certaines émissions sur ARTE, par exemple. C'est là qu'on réalise qu'un océan nous sépare...

      Supprimer
  8. En octobre, j'ai adoré La rhapsodie des oubliés (que j'ai vraiment tiré sur tout le mois!) et le roman graphique Mamas de Lili Sohn! Exceptionnel cet album !

    Je vais mettre sur ma liste de Noël le dernier Dubois ! Tu m'as trop donné envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que tu aies adoré "La rhapsodie des oubliés". Mon amie Maud n'a pas accroché; le style lui a déplu et elle l'a abandonné. Pour ma part, je trouve justement que ce style donne une force amplifié au roman. Une belle découverte que ce roman.

      J'ai vu passer "Mamas". Ça semble trop sympathique, comme album. D'autant plus que l'instinct maternel suscite de nombreux débats!

      Dubois... Ahhhhhh...

      Supprimer
  9. Quelques belles lectures aussi en cet automne bruxellois ! J'ai aimé le J-P Dubois, très beau, et me suis beaucoup amusée à découvrir l'auteur Stephen McCauley ! Bises d'automne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que ce Dubois ait su te plaire autant qu'à moi. Pour Stephen McCauley, je plussoie. J'ai lu, il y a longtemps, "Et qui va promener le chien" et "L'objet de mon affection". Je me souviens d'avoir passé de très bons moments de lecture. Bise (presque) hivernale!

      Supprimer
  10. J'aime pô Franzen, je m'y ennuie. Alors si Les altruistes ressemble à ce qu'écrit Franzen, bah je fuis... Bon, moi ce que je remarque c'est que tu es tombée en amour pour Jean-Paul en ce mois d'octobre ! Et que toi, tu as eu l'intelligence de lire Wagamese et Dubois dans le bon ordre c'est-à-dire pas dans celui que j'écris... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'aime Franzen! Pas tout, cependant. Pour "Les altruistes", ça ne fait pas le poids et... tu fais bien de passer ton chemin.

      Tu remarques bien: mon amour pour Jean-Paul est passionné!

      L'intelligence? Plutôt un heureux hasard. Il m'est arrivée, plus d'une fois, de lire un roman en ignorant qu'il y avant un tome 1 et de lire le 2e après. Ça, ça m'énerve!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·