Bilan mensuel· septembre 2019

mardi, octobre 01, 2019


Le manque de temps va finir par avoir ma peau. Manque de temps pour aller te lire, manque de temps pour rédiger mes billets, manque de temps pour cogiter, pour reprendre mon souffle. On dirait qu’à chaque automne, c’est la même rengaine. Pas question, cependant, de négliger le temps consacré à la lecture. Pis le fait que ma saucisse à quatre pattes me tire dehors pour aller marcher religieusement deux fois par jour m’amène à me dégourdir les jambes et à faire le plein d’air (de plus en plus) frais. C’est toujours ben ça.

Malgré toutes ces contraintes et tâches de ma p’tite vie moderne, j’ai tiré mon épingle du jeu afin de lire tout mon soûl. 


 GROS COUPS DE COEUR 

Jai terminé le mois daoût et débuter septembre en compagnie de l’extraordinaire premier roman (faut-il le souligner?) de Tommy Orange, Ici n’est plus ici. On dirait bien que septembre aura été mon mois Jean-Paul Dubois! Jai lu Si ce livre pouvait me rapprocher de toi, un recueil dessais sur lAmérique (billet à venir) et là, je termine septembre plongée dans son tout dernier roman au titre à rallonge. Disons que quand j’aime, je fais rarement les choses à moitié!  



Mine de rien, je lis toujours des albums jeunesse. Jen ai lu deux excellents dernièrement. Après Carré et Triangle, le duo Mac Barnett et Jon Klassen récidive avec Cercle. Je suis toujours aussi fan! Par ailleurs, la seule chose que je dirai sur lexceptionnel Les étoiles de Jacques Goldstyn, cest quil faut mettre cet album entre le plus grand nombre de mains.


                               
 À DEUX CHEVEUX DU COUP DE COEUR 

Jai découvert Max Porter avec son premier roman troublant et énigmatique, La douleur porte un costume de plumes. Évidemment, il me fallait lire Lanny (billet à venir), tout aussi troublant et énigmatique.



 BIEN JOUÉ 

Il y avait longtemps que je navais pas lu de romans québécois. Chienne, de Marie-Pier Lafontaine, ma à la fois troublée et profondément questionnée. Jai fait une lecture commune avec Maud du Drap blanc de Céline au nom imprononçable. Je ten reparle très prochainement. Jai dévoré dans le temps de le dire La chaleur de Victor Jestin. Je vais aussi ten reparler tout bientôt de ce roman-là.



 À DÉFAUT DE…  

Bon ben, ya pas de quoi se faire friser le poil des jambes avec Tracey en mille morceaux. Je voulais tant mattacher à ce beau personnage dado... mais je n’ai pas développé d’atomes crochus avec elle. Dommage. Jai lu Centre dachats, une pièce de théâtre écrite par Emmanuelle Jimenez. Le sujet m’intéressait, mais le rendu m’a plutôt laissé indifférente.



Il y avait longtemps que je n'avais pas lu autant de romans français en si peu de temps. Faut dire que je suis agréablement surprise par le contenu de mes choix. Et ça risque de se poursuivre en octobre, avec mes lectures prévues... Je me surprends moi-même à négliger la littérature américaine. Mais ce sera pour mieux y revenir! 

Et toi, comment s’est passé ton mois de septembre

Vous pourriez aussi aimer

26 commentaires

  1. Suite à ton enthousiasme, je vais me repencher sur le cas Jean-Paul Dubois. J'ai plusieurs de ses livres en souffrance dans divers cartons. Il va falloir que je fouille. (Est-ce bien raisonnable avec une PAL comme la mienne, car je risque de ressusciter des pépites?!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de trouver une bonne excuse pour que tu ailles faire une petite fouille dans tes boîtes, à la recherche de JP. En espérant que tu tombes sur un roman qu'il me reste à lire et que ça me pousse à mettre la main dessus! Serais-je un brin opportuniste sur ce coup? Peut-être bien un tout petit peu!

      C'est tout à fait raisonnable! Même que la cause est bonne: pas de dépense en vue, mais une résurrection!

      Supprimer
  2. du coup, je note ton coup de coeur pour le JP Dubois (dont je préfère nettement la couverture) et oui, je suis mdr - tu me tannes avec mes classiques, mais toi avec tes français et tes québécois, je te reconnais à peine LOL
    et oui, nos saucisses à quatre pattes sont nos bouffées d'air !!! surtout en hiver quand on a envie de cocooning ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, on va toujours se rejoindre sur notre base commune!

      L'essai sur l'Amérique de JP est d'une fraîcheur... J'en ai lu un chapitre ici et là (dans le bain, dans une file d'attente...). Jouissif, j'te dis. Au point que j'ai commandé le 2e tome (plus récent).

      L'hiver, ici, ça ne cocooning pas fort. Tu sais à quel point Marley adore la neige... Et, avec cette fraîcheur automnal, il a un fichu regain d'énergie. À moins que ce soit sa crise d'adolescence?

      Supprimer
    2. Haïku aussi ! ce matin, lever de soleil magnifique (rose/rouge) et la miss voulait marcher marcher - elle a couru après un chat .. la belle vie ! elle adore le frais sous le soleil ! Marley et la neige - j'ignore comment Haïku qui déteste être mouillée réagirait !
      oui le Dubois m'intrigue .. et ton comportement aussi, te voilà bien franchouillarde :-)

      Supprimer
    3. J'ai vu la belle taille slim de ta saucisse. Elle a fondu! C'est super pour l'avenir de son dos. Marley, avec son nanisme, n'a pas ce type de problème, on dirait.

      Franchouillarde? Pas pour deux cennes! Vois les titres, pas juste la nationalité. Ce que je lis de français, ces temps-ci, m'étonne et me ravie à la fois. Tu es toujours bien avec tes classiques?!

      Supprimer
  3. Hâte de lire ton avis sur Lanny (je l'ai reçu par Babelio et je ne l'ai pas encore commencé)
    Et aussi celui de Drap blanc (le nom de famille de l'autrice a des consonances bien belge!)

    Mon mois est assez pourri au niveau de lecture! Deux abandons: le nouveau de Richard Powers et My absolute darling!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me reste à rédiger mon billet sur "Lanny". Je ne sais pas par quel bout le prendre. À suivre!

      Ah, ça fait du sens, cette consonance belge!

      Tu a abandonné le Richard Powers? Je sentais venir la chose. Mais toi, qui abandonne le Tallent? Tu fais partie, comme moi, du 1% à ne pas avoir vénéré ce roman? Tu en parleras?

      Supprimer
    2. J'ai terminé Lanny... dur dur de trouver les mots!

      Deux abandons oui.... Pour le Tallent, je m'ennuyais! Le sujet m'intéressait mais franchement, mourir d'ennui après une centaine de pages... c'était trop. Mais rassure-toi, une amie m'a raconté la fin :-D

      Supprimer
    3. Oui, difficile de trouver les mots pour évoquer cette expérience unique de lecture. Chose certaine: Porter sait faire!

      MDR pour le Tallent. Nous sommes peu nombreuses à ne pas s'être extasiées devant ce roman! Sincèrement, et à mon humble avis, il y a beaucoup de surenchère à propos de ce roman. Peut-être que ses plus fervents admirateurs sont peu familiers avec la littérature américaine? Ceci expliquant cela?

      Electra et moi n'arrêtions pas de le croiser au dernier Festival America... Nous n'avons même pas cherché sa dédicace!

      Supprimer
  4. Mes échappées livresques3 octobre 2019 à 06:20

    J'attends également ton billet sur Lanny, je suis plongée dedans et j'apprécie la découverte pour l'instant. Troublant et énigmatique, deux adjectifs qui lui correspondent parfaitement!
    Tu as piqué ma curiosité pour Les étoiles d'autant plus que j'ai vu que c'était la formidable maison d'édition La Pastèque qui le publie, hâte d'en savoir plus!
    Et pour Dubois, il est bien noté ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon billet sur "Lanny" s'en vient. Je cogite encore sur la façon de parler de cette expérience de lecture. Car ça en ait toute une!

      "Les étoiles" est un grand album jeunesse, comme il s'en publie 10 par année. Il passera à l'histoire, je te le dis!

      Supprimer
  5. Sirop que je te comprends pour ce temps qui nous fait défaut. J'ai noté aussi J.P.D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression de me répéter constamment sur ce sujet!

      Tu as déjà lu du Dubois?

      Supprimer
    2. En effet on semble se répéter mais bon, les faits sont là, le temps et ses caprices nous font la vie dure. Concernant Dubois, non je ne l'ai pas encore lu mais ça ne devrait tarder. Euh j'espère...

      Supprimer
    3. Oui, les faits sont là.

      J'espère que tu succomberas à l'effet Dubois. Ses romans font un grand bien et, bizarrement, ils sont parfaits comme lectures automnales!

      Supprimer
  6. Le dernier Dubois, ce devrait être ma prochaine lecture après Starlight que je commence ce soir. Et puis, je cours après le le temps aussi pour lire. J'aimerais que les journées aient 36 heures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des journées de 36 heures? Le rêve absolu. Je vais allumer un lampion pour ça. Mais comme je ne crois pas aux miracles...

      On fait une lecture commune inversée. J'ai fini Dubois et je termine ma lecture actuelle avant de plonger dans "Starlight"!

      Supprimer
    2. Oh la la Starlight m'a laissée K.O. Je vais attendre un peu avant de lire Dubois. Ton ordre de lecture est bien plus judicieux !

      Supprimer
    3. Il me reste 300 pages à lire avant de retrouver Wagamese. En espérant que ce sera K.O. pour moi aussi! J'ai bon espoir!

      Supprimer
  7. Lanny et La chaleur sont dans ma liseuse... aux côtés de tant d'autres que c'en est désespérant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désespérant dans la mesure où le temps n'est malheureusement pas élastique et qu'il n'y a pas 36 heures dans une journée. Pour le reste, ils sont bien au chaud en t'attendant!

      Supprimer
  8. Lanny a été presque un coup de cœur également, je l'ai encore préféré au costume de plume - que j'avais déjà beaucoup aimé. Mon billet ne devrait plus tarder.

    En septembre j'ai lu - pas tout à fait assez à mon goût, mais ça va quand même - mais je n'ai pas réussi à grappiller de temps supplémentaire, ce qui fait que j'ai une petite brassée de chroniques en attente. Géniale découverte de Feel good du belge Thomas Dunzig, entre autre.

    Je n'ai jamais lu Jean-Paul Dubois. Je vois beaucoup passer son dernier livre sur les réseaux, mais contrairement à d'autres fois, genre plus je les vois moins j'ai envie de les lire, ce titre-ci me fait de plus en plus de l'oeil, Et ce que tu viens d'en dire finit de me convaincre : je vais lire Jean-Paul Dubois !

    Je note aussi les albums jeunesse que tu cites :)

    Je suis actuellement plongée dans le Tommy Orange. Quelle claque. Quel régal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, comme moi, tu as donc lu les deux romans de Porter! J'ai aussi beaucoup aimé "Lanny". Porter a le don de plonger son lecteur dans une ambiance singulière.

      Moi aussi, j'ai une petite brassée de chroniques en attente! (J'adore l'expression)

      J'entends le plus grand bien de ce " Feel good". Je vais m'y pencher plus sérieusement... Ton billet arrive bientôt?

      Ça me fait le même effet: plus je vois un livre sur les réseau, moins j'ai envie de le lire. Aussi, j'ai bien fait de partir à la découverte de Dubois avec un titre plus ancien. Et son dernier opus est aussi à la hauteur. Bref, j'ai un gros crush (pour parler comme mon ado) pour l'univers de Dubois. Heureuse que tu comptes sauter le pas!

      Génial pour Tommy Orange... Hâte de lire tes mots sur ce roman.

      Supprimer
  9. il faut vraiment que je lise le Tommy Orange!! tellement de bons livres, si peu de temps :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, ce n'est pas encore fait? Qu'attends-tu, grand dieu? Tellement de bons livres, certes, mais celui-là en fait partie!!!

      Supprimer

· J'aime m'y promener ·

· visites ·