Bilan livresque · mars 2020

mardi, mars 31, 2020


C’est impressionnant comment le monde peut virer de bord en l’espace de si peu de temps. Les assises vacillent pour les uns, s’effondrent pour les autres. Jamais je n’aurais pu imaginer, en rédigeant mon bilan de février, que celui de mars serait nimbé de cette grisaille ambiante. Je ne te partage pas mes aventures de pelletage d’hiver, là. Non, non! Ce que l’on vit actuellement nous touche tous. Nous sommes plus que jamais dans le même bateau.

Je n’ai plus le cœur à bloguer et je me suis éloignée des réseaux sociaux. C’est la première fois que je disparais si longtemps, comme évaporer dans la nature. Je passe le moins de temps possible devant mon ordinateur. Aussi, excuse-moi de négliger ton blogue. Je vais y revenir une fois la tempête passée.

J’ai la chance de pouvoir travailler encore, et toujours autant, ce qui ne change en rien mon quotidien. Les marches avec ma saucisse se déroulent dans un calme apaisant. J’adore ce calme, mais son incongruité m’effraie. Heureusement, je ne lis pas moins, même si j’abandonne un livre sur deux. Par contre, j’ai adoré les livres que je suis parvenue à lire jusqu’au bout! 



Je tenterai de me fouetter un peu et de parler plus longuement de chacun de ces romans parce quils en valent la peine. D’ici là, je vais me laver les mains et me confiner le plus possible. Faites donc comme moi!

J’ai garde contact avec toi, toi, toi et toi, mais je pense aussi à toi. Je sais que ces temps sont extrêmement difficiles, anxiogènes. Il faut bomber le torse et s’étamper un sourire dans la face. Ça va passer et ça va finir par bien aller. Forcément.

© Paolo Chibrando / unsplash

Vous pourriez aussi aimer

34 commentaires

  1. Mes échappées livresques30 mars 2020 à 22:35

    Prends soin de toi et de ta sauterelle, courage, on finira par en voir le bout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette tragédie ne m'affecte pas tant que ça dans ma vie et mon quotidien (sauf pour mes sorties en librairie!). C'est pour tous les autres que je me fais de la bile. Les esseulés, les chômeurs, les sdf, et pour l'économie en général. Aussi, bloguer par ces temps me paraît d'une grande futilité et je n'ai pas le coeur à rédiger.

      Prenez bien soin de vous xx

      Supprimer
  2. Je fais comme toi, je confine ��
    ( et je réponds ici que tout va bien chez moi, je travaille toujours, de chez moi par contre)

    Par contre je ne sais plus lire... J'ai dû mal à me concentrer. J'ai abandonnée Le chardonneret à la moitié.
    Là j'ai mis toute ma confiance dans le Elle et nous de Michel Jean. J'espère qu'il va me réconcilier avec les mots.

    Prends soin de toi Marie-Claude, je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, alors. On travaille! Ce qui est tout de même une chance par les temps qui courent.

      Contrairement à toi, je lis autant, sinon plus, mais j'abandonne vite vite vite. Ma PAL fond littéralement. Il en faut beaucoup pour me retenir.

      J'espère que Michel Jean saura te passionner.

      Prenez soin de vous. Bises

      Supprimer
  3. Ambiance grise, comme tu dis, mais personnellement, je n'aurai jamais autant lu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle situation surréaliste, quand même...

      Je lis aussi énormément, mais j'abandonne vite. Du coup, ma PAL fond à une vitesse effarante.

      Supprimer
    2. Dire qu'il nous fallait ce sale coup pour que nos PAL maigrissent!... On peut se dire que les livres que l'on retient actuellement sortent véritablement du lot.

      Supprimer
    3. Tu peux le dire! Ma PAL fond comme neige au soleil. Bientôt, ça n'ira plus du tout! Et la tienne?

      Supprimer
  4. Période étrange. Très difficile pour moi de lire en ce moment, mon esprit vagabonde au gré des idées qui affluent. Les seules choses que j'arrive à lire, ce sont les BD.
    Je n'ai plus envie d'écrire sur le blog non plus.
    En revanche, je suis sans cesse sur mon ordinateur, puisque je fais l'école à la maison, j'échange, je crée, je mets en ligne, je corrige, je suis à l'écoute des petits bobos, des plus grands maux, et puis de temps en temps je vais à l'école garder les enfants de soignants.
    J'aurais tant aimé pouvoir lire, lire, lire... Peut-être cela viendra-t-il ? Quant à écrire... il va falloir que je me force. Ou pas. En tout cas, une chose est sûre, je n'aime pas de pas avoir de nouvelles de certaines blogueuses (dont tu fais partie), je m'inquiète, je m'interroge, va-t-elle bien ?
    Allez, j'espère que ce message passera cette fois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Message passé, mais je prends enfin le temps d'y répondre. Je sors d'une longue période où tout me semble futile, sauf le simple fait de vivre et de prendre soin de mon entourage. Aussi, j'ai nourri mon corps plus que mon esprit, même si j'ai beaucoup lu (quoique tout me tombait des mains). Merci de prendre des nouvelles. Je m'en reviens bientôt, ici et chez toi!

      J'espère que l'envie de tout nous reviendra vite vite!

      Supprimer
  5. Je te comprends, j'ai eu un gros coup de mou aussi à la mi-mars, mais ça va un peu mieux maintenant. Prends-soin de toi! J'espère te relire bientôt quand-même, tu nous manques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil!

      Il faut que ce coup de mou passe. Je ne peux pas croire que la Covid viendra à bout de mon blogue!

      Prends soin de toi aussi. J'irai bientôt faire un tour virtuel par chez toi.

      Supprimer
  6. J'ai lu encore moins que toi! Mais je veux lire le Marcus Malte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI, lis le Malte. Mais attention: selon plusieurs, "Le garçon" et "Aires" sont extrêmement différents. Donc, il ne faut pas s'attendre au même genre d'impact.

      Prends bien soin de toi, miss.

      Supprimer
  7. Bon j'attendrai que tu te sois suffisamment fouettée pour en savoir un peu (beaucoup) plus sur le Malte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il est déjà paru, le billet sur le Malte, juste avant celui-ci. Si tu veux que je le résume : à acquérir d'urgence, dès la réouverture des librairies !!

      Supprimer
    2. Merci de ce rappel à l'ordre, miss! Lol

      Supprimer
    3. Y'a tellement pas de quoi! Pendant ce temps, je me balade avec mon joli sac (vide). Vivement la réouverture des librairies.

      Supprimer
  8. heureuse de voir le Jonny dans ta liste ! J'ai tellement aimé ce livre et je suis heureuse de savoir que tu arrives encore à lire et que moi aussi je m'y suis remise bon gré mal gré ...

    j'espère beaucoup ou pas de mon rendez-vous de ce soir ... je te tiendrai au courant ! je suis d'accord avec toi, comme je télétravaille les journées passent vite mais le soir, je n'ai plus du tout envie de retourner sur mon ordinateur .. du coup le blog tourne un peu ralenti aussi .. j'essaie d'être plus présente. Mais je risque de m'en éloigner aussi, à voir !

    Je suis plongée dans le Russo , j'aime mais moins que le précédent, mais je n'en suis qu'au début :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins sur le Russo, j'ai même eu un peu de mal au départ, mais ça va un peu mieux maintenant (j'en suis à 300 pages environ)... Je le trouve quand même moins prenant que les autres titres que j'ai lus, car moins drôle, moins féroce..

      Supprimer
    2. J'ai terminé mon Russo. Mon billet est même prêt! Heureusement qu'il était là pour mettre un peu de bleu dans cette grisaille!

      Supprimer
  9. Ma canadienne préférée !! Tu veux savoir ?
    J'ai envie de me réjouir que tu dises du bien du dernier bouquin de Sandrine Collette (parce que moins elle fait polar, plus c'est noir ! - et bon !), et aussi, envie d'en savoir un peu plus sur ce dernier David VANN qui m'intrigue !
    Prends soin de toi, de la Sauterelle, des bestioles... lis, encore et encore, écoute le silence, et prends le temps qu'il faut pour retrouver l'envie !! Gros gros bécots de France !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris le temps, hein?! Je reviens peu à peu, plus calme et sereine.

      J'espère que tout continue d'aller de mieux en mieux de ton côté.

      Oui, je vais dire du grand bien de ta Sandrine, et aussi du dernier Vann. Ça va venir! Je sors enfin la tête de l'eau.

      À tout bientôt, chez toi et ici.

      Supprimer
  10. Bon maintenant que j'ai parasité les commentaires des autres (!), un petit mot pour te souhaiter bon courage à nouveau, tout cela est temporaire.. profitons-en pour... ne rien faire (en dehors du temps de travail, bien sûr) !! J'avoue que tous ces conseils consistant à nous convaincre de faire en quelques semaines tout ce qu'on n'a pas le temps ou la volonté de faire d'habitude (se mettre au sport, à cuisiner, à lire pour ceux qui ne lisent jamais, revoir tous les classiques, faire son ménage à fond, renouer le dialogue avec ses ados pour ceux qui en ont, faire des puzzle de 10 000 pièces, apprendre la belote à son chat, boire l'apéro en fast time avec les cousins que tu ne supportes pas et à qui tu manques soudain terriblement...) m'agacent un peu. Laissons-nous porter par nos envies, surtout si elles sont vaines !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très agacée aussi! Je n'ai pas fait de pain maison, ni de yoga en FB live. Par contre, j'ai lu et j'ai regardé mes chats rester zen. J'ai aussi fait un puzzle de... 250 morceaux, histoire de ne pas me prendre trop de temps. Pour le dialogue avec l'ado, c'est foutu! Pour le reste, ben je travaille toujours autant. Tout se calme petit peu par petit peu, comme par chez toi.
      Je sens enfin l'envie de revenir au blogue (le mien et ceux de mes chouchous, dont le tien!). Nos échanges me manquent... À tout bientôt

      Supprimer
  11. Non, ne te fouette pas !
    mais je lirai avec attention si tu écris quelques mots sur ces livres. J'ai d'ailleurs acheté Jonny Appleseed, mais là je suis comme Electra dans le Russo.
    J'ai eu beaucoup de mal à lire les premières semaines, je n'avais aucune concentration, et pas non plus les moments habituels de lecture dans les transports. Là ça va mieux, je prends de nouvelles habitudes: je termine ma journée de télétravail par une (demi-) heure de lecture. La météo est belle en plus, je peux même lire au jardin. Même s'il fait encore frais, le soleil chauffe bien.

    (par sécurité, j'utilise mon vieux compte blogger pour commenter)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du conseil. Je ne me suis pas fouettée et le résultat: j'étais aux abonnées absentes tout ce temps. Contrairement à toi, je n'ai pas eu de manque de concentration. En revanche, les livres m'ennuyaient comme c'est pas possible. Les abandons s'accumulaient. Résultat: ma PAL est toute mince. Vivement la réouverture des librairies.

      J'espère que tu vas bien (et ton papa aussi). Profite du soleil (ici, c'est encore trop frisquet pour sortir lire dehors). À tout bientôt, chez toi et ici. Bises

      Supprimer
  12. Je lis beaucoup mais j'écris moins. J'sais pas, ça vient, ça vient pas mais pas grave, j'ai plus de temps maintenant ;-) Prends bien soin de toi et de ta sauterelle. À bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil que toi. Même que j'ai cessé d'écrire! Là, ça revient petit à petit, sans pression. Je laisse passé le mois d'avril pour revenir en mai, plus zen!
      J'espère que ce temps trouble ne t'affecte pas trop. Vivement te retrouver.

      Supprimer
  13. période compliquée en effet... et on ne sait pas trop de quoi l'avenir sera fait...
    les journées passent vite avec le télé-travail, mais le soir grosse fatigue...j'arrive toujours à avoir un bon rythme de lecture mais j'ai beaucoup de mal à choisir mes lectures, je commence des livres et au bout de 50 pages j'en ai marre et je repose l'ouvrage...

    J'espère que tu vas bien, et ta Sauterelle aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'est arrivé exactement la même chose que toi. Au bout de 50 pages, voire 100 pages, j'abandonne. Rien ne me captivait assez pour poursuivre. Là, je me remets en selle.

      J'espère que tout se passe bien de ton côté. Ça va de mieux en mieux par chez toi, non? Encore quelques semaines avant de voir la lumière au bout du tunnel?

      Supprimer
  14. Prends soin de toi et ta saucisse!

    J'ai perdu le goût de lire, mais retrouvé le goût de blogguer! Par chance que fais mes chroniques avec quelques mois, voir années, de rétrospective.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que le goût de lire te reviens. Tu as de la chance d'avoir retrouvé le goût de bloguer!

      Prends soin de toi aussi!

      Supprimer

· visites ·