Search

Les romans coups de cœur

Quels ingrédients faut-il pour qu’un roman devienne un coup de cœur? Question toute subjective s’il en est! Pour ma part, si l’un ou l’autre de ces critères sont réunis, c’est le coup de cœur assuré.
 
 Le style de l’auteur doit me prendre dans ses filets. Je ne recherche pas les romans bien écrits. Je cherche une voix unique, une façon singulière d’exprimer son imaginaire. Un roman dont le sujet ne me parle pas a priori peut devenir un coup de cœur si l’auteur parvient à me captiver par son chant de sirène. C’est ce qui est arrivé avec Antonio Lobo Antunes, par exemple.
 
 Les personnages doivent être incarnés, avoir une personnalité bien définie. Les personnages les plus banals, les plus ordinaires, peuvent me passionner lorsque je parviens à les voir dans toute leur richesse et leur complexité. Tel a été le cas, par exemple, avec les personnages de Kent Haruf.
 
 Un enfant ou un adolescent comme narrateur? Alors là, je résiste rarement. J’aime voir le monde par leurs yeux, découvrir comment ils arrivent à se démener avec la vie, comment ils apprennent le métier de vivre. Des exemples? La Harriet du Petit copain de Donna Tartt, les deux sœur de L’homme de la montagne de Joyce Maynard, le Soleil de David Bouchet.
 
 Un roman choral? Déjà, c’est un bon candidat au coup de cœur. J’aime qu’à partir d’une seule et même situation, différents personnages expriment leurs points de vue. J’aime avoir une vue d’ensemble, comprendre les deux côtés d’une médaille. C’est pourquoi La Gifle de Christos Tsiolkas ou De beaux lendemains de Russell Banks, ont été des coups de cœur.
 
 Un roman qui dépeint une réalité qui m’est inaccessible a de grande chance de me captiver: la vie quotidienne dans une petite ville du fin fond des États-Unis ou au Nunavut, le parcours des pionniers de l’Ouest américain… Une réalité inaccessible, mais tout de même pas trop éloignée de la mienne. Entre un roman américain ou japonais, mon cœur balance pour le premier.
 
 Un bon gros roman familial dans lequel le projecteur est braqué sur chaque membre d’une même famille, de préférence dysfonctionnelle! Dans la lignée des Corrections de Jonathan Franzen ou de Famille modèle d’Eric Puchner.
 
Et vous, quels sont les ingrédients qui, une fois mélangés, constituer un coup de cœur livresque?
Close
Close